«

»

Mar 13 2019

Imprimer ce Article

Vingt Huit Jours… – Jeanine Chatelain

Vingt- huit jours.

Elle :

Vingt huit jours que je vis près de toi,
Vingt huit jours protégée par tes bras ,
Vingt-huit jours , réchauffée dans le froid,
Libérant mes soupirs, pour exulter mes désirs,
Des jours passés dans les draps de ton lit,
Tu ne m’as pas beaucoup parlé,
Tu m’as montré le chemin,

Lui :

Je t’ai acceptée dans mon lit,
En en laissant une autre ,
Qui était toute ma vie,
Et lorsque tu es partie, mon amour pour elle a jailli,
Tu feras tout pour me toucher encore une fois dis-tu ?
Pour me récupérer,
Mais je ne t’aime pas,
Je t’ai écarté de ma vie,
Ne reviens pas, mon coeur est pris,

Sa Femme ;

Toi mon amour, qu’as tu fait de notre vie,
Avec une autre , couchée dans ton lit,
Tu me parlais mariage ,
Une autre dans tes bagages,
Je ne sais si je pourrais oublier,
Quand une autre est venue te souiller,
Souiller l’amour, souiller les draps du lit,
Souiller l’amour, pour toujours trahie,
On n’efface pas un tel délit,
Elle savait que tu en avais une autre dans ta vie,
Et toi, tu m’as pieusement menti.

Ô ma douleur, j’ai des couteaux dans le coeur
Qui saigne, plantés par une femme de mauvaise vie,
Que tu caressais dans notre nid,
Tu as ton alliance au doigt, rappelle toi ,
Tu me disais “je n’aime que toi”,
On va se marier à Paris,

Pleure ma peine, la Seine a emporté nos serments,
Je marche seule , je déambule, la trahison a du talent.

©Jeanine Chatelain, le 13 Mars 2019

***

 

 

8+

Je suis née en 1947 en Picardie, à l’époque du baby boom , dans un petit village des Hauts de France, dans ma Picardie natale, au pays des Cathédrales, et j’aime le vert des champs de Thiérache , la forêt, et j’aime aussi le cordon de dunes et les falaises qui bordent la mer , les bancs de sable de la Baie de Somme et les Falaises , dualité entre la grandeur et la fragilité de l’être , j’aime la vie, et la simplicité des gens de coeur qui arrivent à me surprendre dans une époque qui a perdu de ses valeurs; La poésie est venue à moi en allant sur le site de l’Abbaye de Vauclair, au milieu d’une forêt domaniale près du Chemin des Dames, où le vent de l’histoire a laissé ses traces . J ‘aime la vie, ma famille, et mes amis et ce que j’aime le plus chez l’homme, c’est sa sincérité et la tolérance ; Je suis native de Monceau les Leups, dans l’aisne, où j’ai vécu une enfance heureuse avec mes amis polonais , qui ont aussi traversé des guerres . Je remercie Alain Bonati de ce site, où règne une grande convivialité et le respect de l’autre.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/vingt-huit-jours-jeanine-chatelain/

6
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
3 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
Anne CaillouxJeanine Chatelain (Belle des Bois)Christian SatgéChanTal-C Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Anne Cailloux
Membre

Bouleversant se trio.. Tout est dit.
On sent tout le malheur dans ce cœur..
J’espère que ce n’est pas de l’autobiographie

Christian Satgé
Membre

Un texte très fort et très poignant. Bravo et merci Belle des Bois pour ce texte qui semble malheureusement être le lot de beaucoup trop de femmes. Amicalement…

ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

J’aime beaucoup Jeanine.
Avec le temps … oui, mais beaucoup de temps !
Merci pour ce beau poème
Amitié

Chantal

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE