«

»

Oct 26 2019

Brahim Boumedien

Imprimer ce Article

Victor t’embrasse fort – Brahim Boumedien

Victor t’embrasse fort, toi qui en as pris soin

Il n’oublie pas l’accueil auquel il a eu droit

Pendant plusieurs années où il était si bien

Par ta douce chaleur, à l’abri du grand froid

 

Il se souvient encore qu’il était si heureux

Bien au chaud, en ce lieu à l’abri des regards

En période sombre, moments très douloureux

Où la beauté de tes yeux l’a couvert avec art

 

Cette complicité, ces douceurs échangées

Et ce regard parlant, ce paradis sur terre

Malgré le mauvais temps n’ont toujours pas bougé

C’est pour cette raison que nous en sommes fiers

 

Merci, ma chère amie, pour tous ces grands bienfaits

Que je couche tendrement sur mon papier ce soir

Ils marqueront pour moi cet amour si parfait

Qui aurait inspiré le grand peintre Renoir.

  1. BOUMEDIEN le 23 juillet 2016

 

Le score Global : 0
Votez pour cet article !
[Total: Moyenne: ]

Au sujet de l'auteur

Brahim Boumedien

Brahim Boumedien

- Diplômé de l'Ecole Normale Nationale d'El-Harrach - Formateur (Education Nationale et Formation professionnelle) - Ancien professeur de Techniques de gestion et de Techniques d'Expression - Ancien professeur à l'ENNET - Ancien directeur de collège. S'occupe actuellement de recherche pédagogique (lutte contre l'analphabétisme, en particulier)
Site Web : http://pedagotec.e-monsite.com

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/victor-tembrasse-fort-brahim-boumedien-2/

(6 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. OberLenon

    Un poème qui transpire l’amour : doux, tendre. Un écrit du coeur

  2. Brahim Boumedien
    Brahim Boumedien

    Il se souvient encore qu’il était si heureux, bien au chaud, en ce lieu,à l’abri des regards, en période sombre, un peu comme celle que nous vivons en ce moment…

  3. Brahim Boumedien
    Brahim Boumedien

    Merci, Anne, pour ta charmante visite et ton commentaire élogieux !

  4. Brahim Boumedien
    Brahim Boumedien

    Tu as raison, Anne : le délice de certains amours ne s’oublie pas !

  5. Brahim Boumedien
    Brahim Boumedien

    J’aime bien ce passage :
    “Cette complicité, ces douceurs échangées
    Et ce regard parlant, ce paradis sur terre”…

  6. Brahim Boumedien
    Brahim Boumedien

    Merci, pour l’agréable visite et pour le commentaire appréciateur !

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.