«

»

Août 18 2017

Imprimer ce Article

VICENTA – Véronique Monsigny

VICENTA – Hommage à une Dame

 

Elle venait d’arriver d’Espagne

 Pour s’occuper de la maison

Avait traversé les montagnes

 Abandonné ses nourrissons

 

Telle les nourrices de naguère

Laissant leurs enfants derrière elles

Elle avait vaincu la misère

Au prix de son cœur  maternel

 

Et nous ses bourreaux innocents

Avons grandis cahin-caha

Ignorant que nos cœurs d’enfants

Usaient celui de Vicenta

 

Aujourd’hui je revois ses mains

Usées par une vie de peines

Et je regrette de n’avoir point

Su y voir celles d’une reine

0

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/vicenta-veronique-monsigny-3/

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
1 Commentaires des Auteurs
ChantalC Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
ChantalC
Modérateur
ChantalC

J’aime beaucoup Véronique !
Belle réflexion dans ce poème plein de sensibilité !
Merci

Chantal

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE