«

»

Oct 09 2017

Imprimer ce Article

Vertiges de l’Amour – Lucie Guittard

Les vertiges de l’amour surplombent l’immensité

dans le paroxysme de l’adverbe toujours.

Valse de terreur, vibration de déceptions en hauteur,

l’antipathie résonne encore dans sa demeure.

Le chant aigu du déshonneur, de sa puissante rigueur,

allègrement parade durant des heures.

Sombre troubadour, narcisse musicien vautour,

de ses mains velours, délibérément lui fait la cour.

 

Guerrier amateur, subconscient de prédateur

à l’instinct de chasseur, épit la biche aux vives senteurs.

Sans détours, le sanguinaire traque sa proie et ses alentours,

la pauvre bête, elle n’a aucun recours.

Prise au piège de cet infâme animal, la belle effarouchée

n’a plus d’autres choix que celui d’être mal.

Brisée par son acquis de menteur né,

elle rage d’ éprouver pour lui, l’affection démesurée.

 

Son dévouement loyal, la plonge dans un désarroi total,

incapable de résister à son charme viscéral.

Sa liberté affaiblie par la captivité, elle nage dans l’oubli

des pensées ressenties, pour cet artiste doué.

Ses déraisons cruciales, la poussent à être aimantée

par l’envie d’aventures, aux bras de ce marginal.

Embarquée dans la vie de vrai passionnée,

elle chante avec lui dans l’obscurité, “l’infinie destinée.”

 

©2017 -Lucie Guittard  Vertiges de l’Amour

 

0

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/vertiges-de-lamour-lucie-guittard/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE