«

»

Sep 05 2019

Imprimer ce Article

Un soir, au bled – simone gibert

Un soir, au bled (Maroc des années 50)

 

Dans la chaleur du soir,

Le jardin embaumé

Altier, nous fait voir,

Au pied de ses ramées,

Un datura fier

Que ses cloches blanches,

Epanouies d’hier,

Tremblantes, se penchent.

 

Au massif de la cour,

De grands bananiers,

Aux régimes en cours

Qu’ils ont bien soignés,

S’étreignent, se serrent.

Un gros, flasque crapaud,

Guette et espère

Trouver là sont plat chaud.

 

Tout au loin un braiment

Nous parvient, le jour fuit,

Pauvre bête vraiment !

L’animal est soumis

Aux traitements mauvais,

Subit des coups du sort

En supportant ses plaies,

A l’époque encor.

 

Le halo, dans la cour,

Rayonne pâlement

Décalquant le contour

De l’ombre de Maman.

De menus insectes

Vers l’ampoule tournoient

De façon suspecte,

Le crapaud tient sa proie.

 

Le ciel bleu étoilé,

D’un sombre marine,

La lune dévoilée

Quand le jour décline.

Etoiles filantes

Fusant dans le ciel,

Qui souvent me hantent,

Où sont mes arcs-en-ciel ?

 

Simone Gibert

2+

Au MAROC depuis l'âge de7 ans.
Etudes secondaires au Lycée de Jeunes Filles à Casablanca.
dans les années 50.

Au Secrétariat d'une Entreprise de Bâtiment à Annecy.

Deux années passées au SENEGAL.

J'aime la nature, la peinture, je m'essaye à la poésie.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/un-soir-au-bled-simone-gibert/

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
1 Commentaires des Auteurs
Anne Cailloux Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Anne Cailloux
Membre

Que cela sent la méditerranée, presque du 3d
cela me sers le cœur..
Bravo
Anne

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE