«

»

Juil 31 2019

Imprimer ce Article

Un monde différent Bernadette Laroze

Je me suis réveillée ce matin dans un monde différent,

Où les politiciens corrompus

Ont été transférés sur une île inconnue

Loin  de tout, loin des gens.

Entourés de gardes armés jusqu’aux dents

Bien rémunérés et bien nourri,

Des politiciens ils font fit

Ignorant leur grandeur d’antan.

Depuis l’Arctique jusqu’à l’Antarctique

Les milliardaires sont dispersés

Et leur compte en banque évaporés

Dans le monde entier au profit du public.

Les violeurs d’enfants ont été exécutés

Dans le froid isolé de l’Alaska et de la Sibérie;

Les meurtriers restent enfermés à vie;

Les innocents sont réintégrés dans la société.

Les Sans Domicile Fixe ont trouvé un toit

Les chômeurs un travail

Dans un pays sans pagaille

Où chacun est chez soi.

Les malades et les handicapés finalement

Ont droit aux soins longtemps refusés

Par les gouvernements blasés

Qui n’ont plus de pouvoir maintenant.

Faute d’armement, les guerres n’existent plus

De par le monde les travailleurs

Reçoivent le salaire mérité de leur labeur

Et la vermine a disparu.

Hélas, tout ce monde merveilleux existe

dans les ondes de mon âme à la dérive.

Je me suis réveillée ce matin dans un monde différent,

Où les politiciens corrompus

Ont été transférés sur une île inconnue

Loin  de tout, loin des gens.

Entourés de gardes armés jusqu’aux dents

Bien rémunérés et bien nourri,

Des politiciens ils font fit

Ignorant leur grandeur d’antan.

Depuis l’Arctique jusqu’à l’Antarctique

Les milliardaires sont dispersés

Et leur compte en banque évaporés

Dans le monde entier au profit du public.

Les violeurs d’enfants ont été exécutés

Dans le froid isolé de l’Alaska et de la Sibérie;

Les meurtriers restent enfermés à vie;

Les innocents sont réintégrés dans la société.

Les Sans Domicile Fixe ont trouvé un toit

Les chômeurs un travail

Dans un pays sans pagaille

Où chacun est chez soi.

Les malades et les handicapés finalement

Ont droit aux soins longtemps refusés

Par les gouvernements blasés

Qui n’ont plus de pouvoir maintenant.

Faute d’armement, les guerres n’existent plus

De par le monde les travailleurs

Reçoivent le salaire mérité de leur labeur

Et la vermine a disparu.

Hélas, tout ce monde merveilleux existe

dans les ondes de mon âme à la dérive.

1+

Je suis née en Bourgogne.

Je me suis mariée avec un pied-noir d'Algérie
(ce qui 'était presque un crime en 1963.) avec qui
j’ai donné naissance à un garçon.

Nous sommes ensuite partis au Canada où nous
sommes restés un peu plus de trois ans. Nous avons
vécu dans un petit village minier au nord de la Province de Québec et ensuite nous sommes allés à Montréal puis Toronto.

Nous avons ensuite émigré aux États-Unis à Fort Lauderdale en Floride où nous nous sommes ancrés à vie. Mon deuxième fils est né en Floride.
J’ai fait de nombreux voyages en France, et tout a cessé
lorsque mes parents sont décédés.

Merci de me lire.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/un-monde-different-bernadette-laroze/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
IRIS 1950Philippe XBernadette Laroze Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Philippe X
Membre

Des mots simples pour traduire un rêve qui reste à réaliser. Votre rêve traduit l’idée d’une pompe qu”il nous faut amorcer pour que l’efficacité soit bien réelle…Rien ne sert de sourire et de comparer ce texte à une utopie “enfantine “…osons commencer à balayer devant nos portes.
Merci de cette bouffée de “mieux être”.
Je vous suis pas à pas de Loup.

IRIS 1950
Membre
IRIS 1950

On peut toujours rêver ça ne fait de mal à personne. Bravo pour cet écrit d’un autre monde. IRIS

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE