«

»

Jan 02 2020

Imprimer ce Article

… Un Dimanche dès l’Aube – Delloly

Série Vingt ans – 10 janvier

 Dix ans à Vous effacer 1995((A)
Dix janvier Parisien 1996 (B)

Douze Ans… d’un Hiver 1997 ((C) 
 Là bas…  Demeure d’Yze  1998(D)
♥ Un Dimanche dès l’aube 1999 (E)
 Ô.. Quinze Ans  2000 (F) 
A Paris…long du Hasard 2001 (G) 
Traces d’un Temps  2002(H) 
Mon Dieu… Dix-huit ans 2003 (I) 
Course au vent  2004 (J) 
Vingt Ans…sous la brume  2005 (K) 

Dimanche dès l’aube ce dimanche morne
d’une pluie indécente bien monotone
miroitant un bitume parisien
s’ennuyant moqueuse du pas quotidien
d’une Gent endormie comme l’ignorant
quoique de sots papiers se débarrassant

Dimanche dès l’aube que désirez-vous
cher frère endormi quelque part loin de Nous
année de plus l’année quatre-vingt-dix-neuf
traine d’une prémisse sa vie teuf-teuf
même au lit ne dormant guère d’envie douce
de crainte d’attraper un virus en couve

Dimanche ne “viendrais” au Cher Montparnasse
non par sotte fantaisie, ni par paresse ;
agrémenter le Temps d’une créatrice
semble plus à propos ce jour à notice
marquant vous savez notre coeur  d’un regret
illustrant l’Espérance de mot secret

Ce jour Marie-Magdeleine Ô.. s’aventure
d’heures de son regard traînant en courbure
délaissant les choses d’une vie blessante,
de tant de maux armant larme déplaisante
se devinant ici, choeur silencieux
résonnant déjà dès l’aube tréfonds de yeux

Ne m’en voulez pas, vous êtes immobile
demeurant comme un grain de sable indocile
sein d’un cimetière délaissant la vie
n’amusant en limbes qu’un vent d’exuvie ;
passer l’observer accomplir mots croisés
délivre ces heures aux mots angoissés..

..

Oli©…Un Dimanche dès lAube
©(P)– 10/01/99 …. à Francis Jr, mon frère (11)

du livre « …Itinéraire d’un Calvaire”

0

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/un-dimanche-des-laube-delloly/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :