«

»

Fév 27 2019

Imprimer ce Article

Trottoirs pervers – Anne Marie

Peut-être qu’un samedi

A l’ombre de la pluie,

Le trottoir brûlera la ville

Sous les pieds de ses filles,

Lassé de tous leurs pas

Et des talons fracassants

Le bitume insolent.

Peut-être qu’un samedi

Sous les réverbères,

Les hommes seront transis

De leurs plaisirs vulgaires,

Les mains sur leur face

Et le corps vouté

Sur le goudron gâché…

 

Anne Marie

3+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/trottoirs-pervers-anne-marie/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Anne MarieBéatrice Montagnac Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Béatrice Montagnac
Membre

Bonjour superbe écrit

peut-être qu’un samedi
les enfants changerons
le monde sur les pavés maudits

douce journée je t’embrasse Anne

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE