«

»

Jan 26 2018

Imprimer ce Article

Théâtre des ombres – Aldrick Le Mat

Théâtre des ombres

Par des néons admiratifs de sa grandeur,
Que des escaliers élèvent à bout de bras.
La place du théâtre où mes pensées dansent,
Et s’étourdissent en petits rats de l’opéra.

Sur un fond de bleu nuit, les murs longs et pâles,
En le ciel s’étalent et mussent tout ce très haut
Sombre immensité, mes yeux flous du récital.
Du pavé, scène étoilée, des jeux vespéraux.

Un silence apaisant; aux flots des fontaines
Me serait-ce égaré voile caligineux,
Toile de parhélie, sur les eaux lointaines
Et abandonnées, du fleuve faramineux

La brise éclate en cette nuit nostalgique
Vague époque où mes bras jouaient sur l’estrade.
La place du Théâtre, ô souvenirs classiques                                                                                                                                                                         Que déforment les ombres sur l’esplanade

© Aldrick Le Mat – 26/01/2018

2+

Aldrick, jeune homme de 18 ans. Passionné des Lettres et des poèmes. Parfois je m'ennuis alors j'écris les mots que j'aime.
"Les mots il suffit qu'on les aime pour écrire un poème" R.Queneau

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/theatre-ombres-aldrick-mat/

5
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
4 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
DellolyAldrick MFattoum Abidi Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

joli texte je rejoins l’avis de notre ami Delloly Chacun doit préciser le défaut dans sa critique. Une belle critique sa mission noble est de construire et pas de détruire.
Mes sincères amitiés, excellente journée Aldrick
mes amitiés
Fattoum.

Delloly
Modérateur

Pourquoi donc dire que c’est mauvais comme un vilain prof qui n’aime que son imaginaire, son monde :
l’homme a des défauts, et tente de les corriger lorsque une personne le lui explique
constructivement… Tel parfum, couleur, peinture, musique, les mots et leurs écrits
peuvent avoir un sens, une émotion pour d’autres…. Etre un pourfendeur non constructif ne doit se faire

“Il n’est point courageux de lancer mots gratuits et vexants sans explications, un autre mot existe pour cela …; devinez.”

Merci . Plume de Poète

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE