«

»

Juil 04 2017

Imprimer ce Article

Tenir bon…..ce sera la lutte finale – Philippe X

 

Mais qu’est ce qui a bien pu se passer pour que je compare le combat d’une Simone aux escarmouches d’illustres anonymes que nous sommes.

  Nous avons tous et toutes eu conscience que cette grande dame qui vient de nous dire « à Dieu » avait engrangée un nombre incroyables de raisons de ne pas aller au bout de son combat.

  Ses raisons de vaincre étaient multiples et visaient les questions religieuses, politiques et droits évidents de la femme.

  Je découvre une similitude entre les raisons qui l’ont faite se tenir debout jusqu’à son ultime combat ( elle avait été invitée par la Grande Faucheuse lors d’un séjour dans des camps de Grandes Vacances Éternelles.. mais Simone avait décliné son invitation) avec des anonymes du public qui sont des guerrières et des guerriers de la blogosphère.

  Mais quelles sont les raisons qui font que vous remontez sur le ring ?

 Pourquoi ne restez-vous pas vautrés lamentablement au premier croc en jambes ?

  Pour avoir connu de « difficiles moments » dans ma vie de vagabond, je sais par expérience combien il est impératif de produire un effort surhumain pour remettre les gants de boxe, se remettre debout et se comporter en challenger face à «moi même ».

  C’est en échangeant des commentaires sur nos blogs respectifs que tout doucement une confiance mesurée a vu naître des amitiés virtuelles… irréelles… mais pas surfaites.

  Nous échangeons et partageons des idées sur des centres d’intérêt communs, la poésie, la musique, l’actualité, la cuisine et bien d’autres sujets. Au fil du temps ces échanges nous ont éloignés ou rapprochés.

   Les amitiés fortes ont existé.. mais n’ont pas résisté à     l’épreuve du temps.

  Pour résister à l’usure du temps il faut avoir une forte personnalité et c’est là que le «bât blesse».Certaines personnes se sont érigées comme « chef de file » d’une certaine façon de voir les choses  cherchant à prendre l’ascendant sur les lecteurs alors que d’autres se présentaient comme «capo de tutti capi» distribuant à tour de bras des accessits et attribuaient des bons points à celles et ceux qui partageaient leur opinion… l’amitié a fait trois petits tours et puis s’en est allée.

  Au petit matin, nous prenons connaissance des articles postés la veille, témoins de nos escapades de la nuit.

  Ces fameuses nuit d’ivresse ou d’angoisse, témoignages des escapades de ceux qui mettent à profit la pénombre et la douce quiétude de la nuit pour exprimer ce qu’est leur blues.

  C’est un monde bien à part que celui des écrivains de la nuit… dont je fais partie… illusoire impunité pendant laquelle le monde nous appartient jusqu’au tic-tac de l’horloge qui nous rappelle que nous ne sommes que des « Cendrillons » et qu’au petit matin il nous faudra raccroché nos habits de furtifs écrivains pour endosser le costume étriqué de Mr et Mme TOUT-LE-MONDE.

  Plus nos envolées atteignent des sommets plus dure sera la chute…..heureusement il y a l’ami RICORE ou CAFE !

  Certains posts me font penser à la publication de bulletin de santé réservé autre fois à de grands hommes d’Etat dont la carrière touchait à la fin :

  «les services de santé de la présidence nous communiquent que le Président a passé une bonne nuit et doit se rendre ce matin à l ‘hôpital américain de Neuilly pour être examiner par la Cour des Comptes à laquelle il ne rendra rien ».

   Habitués à consulter nos mails, nous percevons par la fréquence de ces dernier si Un tel ou Une telle va bien… et parfois nous nous inquiétons de ne plus apercevoir l’avatar annonciateur de la présence ou du passage discret d’un de nos abonnés sur notre blog… AngoisseIl ou Elle ne m’aime plus… je n’ai plus la côte… qu’est ce que j’ai bien pu écrire… vite je me rends sur son blog, mon avatar laissera la trace de mon passage….

   A ce jeu de dupe, d’un prêté pour un rendu, il y a des champions.

  Je vous propose de faire une halte… j’ai conscience que le fait de lire vous donne à réfléchir et vous fatigue… les seuls bons blogs sont ceux “où ce qu’y a des images” “ceux qu’y a pas besoin de penser”.

   Si vous êtes d’accord et pas encore en vacances, nous reprendrons la discussion pour connaître les raisons qui poussent certains d’entre nous à se tenir debout…..

.

© Philippe X – 07/2017

2+
En roue libre | [email protected] | Site Web

'' nul n'est prophète en son pays''...c'est pour cette raison que je voyage.
''Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit.''...vous êtes mes invités, au banquet de la littérature....

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/tenir-bon-ce-sera-la-lutte-finale-philippe-x/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Philippe XAnne Cailloux Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Anne Cailloux
Membre

L’épreuve du temps…. Comme vous avez raison, ça donne à réfléchir
mais ce qui fatigue, se sont les vérités que nous devinons et qui nous minent et ses mots dits ou non dit ou maudit, allez savoir.
Ecrit qui laisse à réfléchir.
Oui qu’es qui nous fait tenir debout..
Bravo
Anne

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE