Archives de l’étiquette : voyage

Mai 15 2019

…Ce Matin..les Oies – Delloly

. Les oies nous quittent ce matin dépérit l’air du froid satin dites ! Ô devrons-nous les suivre au continent là-bas lointain nous réchauffer l’amour taquin d’une peau dorée et jolie cuivre Restez ! Ne courez pas au loin ne pourrez hélas vous poursuivre soyez ce jour compréhensive les oies Nous quittent ce matin Ce …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ce-matin-les-oies-delloly/

Mai 13 2019

…Pluie de cesse – Delloly

. Journée pluvieuse, jour noir de pluiecomme de ses désirs fustigeant l’envieet des souvenirs se noyant du trop aimeret de ses dangers à les réveiller sans aimer Mais comment ne pas désirer ce dangerquelque soit le lieu et sa chère distancel’avion, le train, sont les amis de l’indécencecette fine fleur brisant l’interdit d’aimer Ô, Paris …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/pluie-de-cesse-delloly/

Mai 07 2019

L’autocar audacieux – Gabriel Perichon

L’autocar audacieux Nous avons pris un autocar pour dire quelques Bâtasses imaginaires du Tibou trouble-fête. Dans cet autocar grimpèrent : 1 – Tibou : (mon trop dévoué acolyte fantasmagorique de parnasse) 2 – Alexander : (téléporté depuis un aéroport substantif et Slavise) 3 – Egor : (garçon électronique, lien de cyberespace et la résignation d’un bon président cosaque tellement …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lautocar-audacieux-gabriel-perichon/

Avr 09 2019

Le nouveau Bohémien – Oscar Main Morte

La fac est finie Et les rêves aussi Les guitares et les musiciens Les bars et les frangins La fin des espoirs et des clans Les amis ont des enfants. Place aux nouvelles gardes Ces Aventuriers fades Place au nouvel écrivain Aux courageux lendemains Il y a au loin Une cabane qui m’attend Un pays …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-nouveau-bohemien-oscar-main-morte/

Avr 01 2019

Spleen de voyageur – Gabriel Périchon

Spleen de voyageur Mon dernier voyage avant de tout oublier Est dans un train de rêve à jamais effacé. Mon rêve, comme toute extase Questionne et répond sans grandes phrase. Cabine single ? Pour un voyage enfin seul. — Restaurant en mouvement, cigare, café, samovar ? Repu bercé enivré. — Panache de brume et vapeur ? Déjà je …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/spleen-de-voyageur-gabriel-perichon/

Mar 28 2019

Sourire est parti – Oscar Main Morte

Mon temps ici est désuetDe jours en joursRebondissent souvenirs et clichésRythme ordinaire des tambours.Les camarades recyclent tard le soirLe vin, les chips et les blagues de comptoir.La fleur de tous les matins se faneJamais nous ne pourrons la revoir.Le mouflon halète avant de s’assoupirCrapahuté sur le flanc de la montagneElle aussi, somnole de manière féeriqueTandis …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/sourire-est-parti-oscar-main-morte/

Mar 27 2019

Départ – Yohan Papoin

Sur les traces des pairs Avancer sans repère Un jour tout prendre ; tout essayer L’autre pourfendre ; abandonner En avoir à ras Partir pour Aden ; Harar Escalader cette corne Vivre chaque jour ; chaque nuit Rester en Europe ; Quel ennui Prendre la mer ; doubler le cap Horne Arpenter les océans ; vivre cette toile azur Quel ennui …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/depart-yohan-papoin/

Mar 19 2019

Atlas – Charlotte Dubost

L’Atlas est posé sur moiJe lis le monde à la surfaceDe deux pages qui ne se tournent pas J’y déchiffre le langage D’un horizon sans rivagesD’un virage sans autre raisonQue les sentiers aux mille sillons Loin des routes tracées par des fauxLoin des étendues défrichéesOù l’on cultive l’hésitationLa peur, le doute, l’abandon.Je crois que je …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/atlas-charlotte-dubost/

Mar 11 2019

Antisèche d’un voyageur – Oscar Main-morte

  Il n’existe rien de plus triste Qu’un voyageur cloué sur ses terres Subissant son besoin de partir, D’explorer les appels d’airs, La vue devient grise et sèche Quand s’abat la voix de l’autochtone En parcourant l’infernal manège Où tournent devant lui de manière monotone Les mêmes visages, les mêmes privilèges. Antisèche du drame que …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/antiseche-dun-voyageur-oscar-main-morte/

Mar 09 2019

Où vas-tu petit garçon ? Oscar Main-Morte

Que fais-tu petit garçon ? Si loin de là où tu es né Dans ces contrées si bien armées Où vas-tu ? D’un souffle quelque peu écaillé Vers ces ambiances oubliées. Où vas-tu petit garçon ? D’un pas non franchement décidé, A croire que tu es destiné A être perdu, Quand résonne la vérité D’un …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ou-vas-tu-petit-garcon-oscar-main-morte/

Mar 07 2019

…Voyage d’Encor.. – Delloly

  Je me souviens du Temps où voyager d’encor soufflait l’idée à ces corps de refléter l’or ; encor me rappelle de l’instant autrement en ces limbes d’un vent d’amants se souvenant Je me souviens du Temps dévoilé de l’absence de l’un ou de l’autre telle une évanescence un papillon doré se dévoilant au ciel …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/voyage-dencor-delloly/

Mar 05 2019

…Dans le Train – Delloly

  D ans le train, des gens s’étourdisent de sommeil Ô jetant un regard hagard sur saut de voie brusquant bien du sournois les limbes et leur ciel d’un rythme enlevé de deux murmures parfois Comme éblouis les yeux se perdent de l’éveil du secret de ces mots se taisant de l’émoi la faute au …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/dans-le-train-delloly/

Jan 30 2019

22 vl’a les flics – Philippe X

  VINGT DEUX VL’A LES FLICS         Avec le temps… Avec le temps, va, tout s’en va.    On oublie le visage et l’on oublie la voix.    Le cœur, quand ça bat plus, c’est pas la peine d’aller chercher plus loin, faut laisser faire et c’est très bien    Objection votre honneur : …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/22-vla-les-flics-philippe-x/

Jan 11 2019

Les poètes comme nous – Didier3d

Il est des âmes  Qui croisent nos routes Des âmes qui laissent Des traces sans doutes Des rencontres qui épousent le silence parfois Mais qui recèlent Malgré les distances Malgré les détours… Une énorme tendresse  Un « je suis comme toi » Une trace de sourire  Et une connivence si forte  Il est des âmes comme nous… …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/les-poetes-comme-nous-didier3d/

Jan 08 2019

…bord de Rivière – Delloly

  Imaginons-nous bord de rivière les pieds clapotant bulles d’air jouant l’air de ce moment primevère Quelques truites désireuses de sons de nos doigts nus, s’approchant chatouillant avec caractère le Temps de rire sans manière juste de baisers profiterons Imaginons-nous bord de rivière les pieds clapotant bulles d’air jouant l’air de ce moment primevère Demoiselles d’une chanson d’un bain de soleil, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/bord-de-riviere-delloly/

Jan 06 2019

…Belle, à Couleuvre – Delloly

  Je me souviens de Couleuvred’un Temps où jeunes étionstout jeune découvrant l’œuvred’un Temps et de ses raisons Aux Pâques à promener “Belle”douce espiègle cocker roussed’une balade à douce étincellerencontrai joli “esclabousse” La promenant fier d’une laissesur un chemin au printempsmorceau de bois en finessele lançai d’un bras de dix ans Belle, jolie marquise coquines’empressa à le …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/belle-a-couleuvre-delloly/

Déc 23 2018

…juste un Dimanche – Delloly

  C‘était un dimanche sur Quai de métroune station du Sixième comme oubliéedu Temps du Vingtième finissant l’annéeseul me retrouvais, chantonnant “allegro” C‘était un dimanche se lamentant froidd’un pas joliment cadencé un vent de Vousse leva Vous attirant face à face : nousen souriâmes ravis de l’instant Roi C‘était un dimanche avenue Paul Doumerla descendant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/juste-un-dimanche-delloly/

Nov 11 2018

…à l’Aube du Mont-Aigoual – Delloly

210 vers : Le poème doit être lu de gauche à droite en suivant les numéros de strophes . merci à Vous ! 01–Cinq heures du mat’ d’un septembre cévenol me lève tout doucement de ce court sommeil me devant quitter avec peine Saint-Laurent Les Tourelles et tous ses monts environnants ; pourquoi si tôt ? …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/a-laube-du-mont-aigoual-delloly/

Nov 04 2018

Hier – Simone Gibert –

peinture S.Gibert Encombrés de ronces, les chemins de la vie S’étaient ouverts pour nous, ensanglantant nos corps, Et la douleur du coeur étouffait tous nos cris, Nos âmes éperdues ne trouvaient plus de port.   Engendré par l’amour, l’espoir a reparu, La saveur de la vie emplissait nos bouches, Nous goutions sans fin aux plaisirs …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/hier-simone-gibert/

Oct 25 2018

…d’une Route sur la pluie – Delloly

  Les yeux fatigués d’une route sous la pluie à surveiller Dame imprudence et folle Gent il s’endormit près d’un bois conviant l’ennui de formes et du gris oubliant sens du vent Que de paysages parcourus Temps du songe auprès de sa belle l’aimant d’un amour sage en villes et Pays peints suivant les envies …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/dune-route-sur-la-pluie-delloly/

Articles plus anciens «

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE