Archives de l’étiquette : Vieillesse

Juin 22 2019

Idées iodées – Christian Satgé

À leur grand soir, les enfants ont pris le large.Nous restons à l’amarre, voiles pliées.Le grand bateau d’hier n’est plus qu’une bargeQui ne navigue plus, trop lourdement gréé.Nos souvenirs dérivent, mis à la chaloupePour l’écueil des aigreurs convenues,Quand rêves et rires chavirent aux nuesEt, de bâbord à tribord, de proue en poupe,Ce sont coque désertée …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/idees-iodees-christian-satge/

Avr 15 2019

L’incendie de Notre-Dame Bernadette Laroze

La flèche s’est écroulée Et avec elle s’en va une partie de nos âmes; De nos souvenirs aussi de cette grande dame Que nous croyions pour toujours installer. Elle est vieille cette cathédrale. Les charpentes ont subi l’ultime destin de la vieillesse Elles ont succombé aux intempéries de la détresse. Et ainsi il est endommagé …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lincendie-de-notre-dame-bernadette-laroze/

Déc 27 2018

Bananée ? – Christian Satgé

Petite fable affable   Un année chassant l’autre lui crie :« Place l’aînée, tu as vécu !… RentreTe coucher là où dorment écritsEt souvenirs. Si tu as fait ventreDe cents heures, t’es repue de jours,Il est temps pour moi, prime jeunesse,De croquer et d’avaler ces atoursDu temps sans vergogne ni finesse !   – Et …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/bananee-christian-satge/

Oct 29 2018

Rien ne vaut la vie.. – Anne Cailloux

Soixante neuf printemps avaient tinté sur l’horloge de sa vie elle avait juste caressé ce temps, se disant qu’elle avait toute la vie devant elle. Aujourd’hui elle se demandait où étaient tous ces millésimes qu’ elle n’avait pas lapé. Chronos avait du lui voler quelques heures, voir quelques saisons. Les aurait-il offert à la voisine …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/rien-ne-vaut-la-vie-anne-cailloux/

Oct 17 2018

Quand… – Christian Satgé

Quand nos chemins ne seront que de cailloux Et que nos yeux ne verront plus ses bayous ; Quand notre cœur se remettra à son compte Et que notre amour ne sera plus qu’un conte ; Quand nous vivrons une lourde chasteté, Nos lèvres ne se goûtant qu’en chicheté, Nous saurons lors la valeur d’une …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/quand-christian-satge/

Oct 07 2018

Vivre sans lui – Maryse Le Lay-Jézégabel Fauconier

Vivre sans lui Ensemble ils ont traversé Tant de beaux jours et de tempêtes, Mains dans la main, en toute complicité, Sans même penser qu’un jour la vie s’arrête… Et puis, un matin il est parti La laissant avec son chagrin. C’est vrai, qu’elle l’aurait bien suivi, Mais il était déjà trop loin. Alors, il …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/vivre-sans-lui-maryse-le-lay-jezegabel-fauconier/

Sep 05 2018

La Vieille Dame – Michel Granier

Un large manteau gris, Enveloppe son corps, Pauvre corps amaigri, Plié dans son effort.   Sur sa canne, appuyée, Elle traîne ses pas, Rejoignant le Foyer, Quelques mètres au de-là.   Elle n’a plus d’amis, Que des Gens inconnus, Qui se nomment Mamies, Papy, nouveaux venus.   Plus d’Enfants pour la voir, Et parler du …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-vieille-dame-michel-granier/

Juin 28 2018

Le jour où je devins femme – Marie Combernoux

LE JOUR OU JE DEVINS FEMME Le destin voulu que quelques temps après avoir coupé mes longues nattes de petite fille, je devins femme. Je n’avais pas douze ans. Ma grand-mère avait pressenti l’affaire, et bien sûr, comme cela se faisait, ne m’en avait pas dit un mot. J’avais bien vu moi, depuis longtemps, ces …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-jour-ou-je-devins-femme-marie-combernoux/

Juin 06 2018

Celle aux dents longues comme sa langue – Christian Satgé

       Petite fable affable   Toujours prête à tout, jamais bonne à rien, Cette castor-là, en vrai, aurait bien Un jour, à l’ouïr marié la carpe Et le lapin comme jadis, escarpe, Elle sautait du coq à l’âne en tout Et pour tout. Cette épouse castratrice, Qu’a fuie son époux en pays bantou, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/celle-aux-dents-longues-comme-sa-langue-christian-satge/

Mai 05 2018

Comme on dirait de par chez nous – Christian Satgé

Cycle toulousain Si par trop ma jambe trantole, au matin, Et n’oie plus les joies du Capitole, hautain, Boude l’ovale qui s’envole et tétins, Par trop cerné de blanches barbes et blouses, Je m’en retournerai, chez moi, à Toulouse… Si nul appétit ne me gagne à midi, Ne m’vient en bouche que cagne et, pardi, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/comme-on-dirait-de-par-chez-nous-christian-satge/

Avr 30 2018

…Ô..Séjour de Vie !.. – Delloly

01–Je Vous ai maudit… du CŒUR des humains Ô Vous cher Monsieur faiseur d’incertains du séjour banni privant le regard Ô d’une femme à mourir d’un Art 02–Je Vous ai maudit… dès le premier jour jouant du serment réprimant l’Amour Ô que nous donnions de nos cœurs tremblants déroutant les soins d’instants alarmants 03–Je Vous …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/o-sejour-de-vie-delloly/

Avr 26 2018

…fond d’un Couloir – Delloly

Au fond d’un couloir d’un hôtel gris des humains attendent tous assis observant ou pas un monde d’images sur des écrans plongeant bien des songes Que de braves gens ayant vécu belle vies Ô d’un inaperçu ayant aimé parfois regretté un matin un soir du reflété Sont-ils provinciaux ou parisiens d’un Quinzième nanti ? : …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/fond-dun-couloir-delloly/

Avr 05 2018

…la Dame Parisienne – Delloly

Ils dansent les oiseaux du dimanche et chantent le soleil de l’automne nous les observons d’une délicatesse celle d’un après-midi parisien au Champ de Mars abritant LA DAME si belle si haute à l’irisé palissandre vous vous regardez marquant l’évidence d’un vieil amour de souvenance jamais morte Vous assise sur une chaise de vos yeux …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-dame-parisienne-delloly/

Déc 10 2017

Le vieux chien et les jeunes bêtes – Christian Satgé

Petite fable affable Doux et tendre pour sa maîtresse, Un vieux chien, nourri aux caresses, Passait, dans sa rue, pour gâteux. Aux yeux des jeunes vaniteux De cette urbaine gent canine, Il avait l’humeur féminine, N’ayant pas de crocs incisifs Contre le félin solitaire, N’aboyant pas comme un oisif Contre un plus faible mis à …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-vieux-chien-et-les-jeunes-betes-christian-satge/

Nov 05 2017

Vieillesse – Paul Crozet-Fourneyron

    La lueur de la nuit éclaire les jours d’automne, Les jours ne combattent plus les nuits éternelles. Des mains tremblantes rythment le temps monotone, Une voix se plait dans de lointaines ritournelles. Le givre hivernal recouvre un visage usé, Des crevasses profondes font revivre le passé. Une vielle horloge solitaire prolonge le présent, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/vieillesse-paul-crozet-fourneyron/

Juin 13 2017

Le dernier jour de Régina Augusto

Le dernier jour.   Sous le poids des années le vieil homme solitaire Marche l’air épuisé, Il a tant de misère, Quand ses yeux bleus grisés voient passer un enfant il ne peut s’empêcher De sourire doucement.   En dépit des douleurs qui marquent tous ses jours C’est avec grand bonheur qu’il fait son petit …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-dernier-jour-de-regina-augusto/

Juin 05 2017

Un Doux Printemps – Delloly

C’est le printemps Marie Où se perd l’hiver du déshabillé Nous ayant meurtris de ce Vent d’envie De plaire au soleil : en  ce Jour brillé Refusons la mort de l’émerveillé. C’est le printemps Marie Deux-mille-dix  Ô.. se plait de Vous rire De son « parfum d’Or » la journée choisie À Vous courtiser et toujours séduire …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/un-doux-printemps-delloly/

Juin 02 2017

L’Amie Vieillesse – Oliver Delabre

🤔La vieillesse Elle est sa propre ennemie invitant certains qui ne le sont pas encore à se préoccuper de son sort : – Parfois, par crainte de percevoir son propre reflet, celui d’un demain, en le miroir l’imaginant trop négative pour être vécue, plus jeune ! – D’autres, pensant qu’une “Maison surveillée” est l’idéal ne …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lamie-vieillesse-oliver-delabre/

Avr 21 2017

L’IMPORTUNE – Jeanmarime

Chacun tardait à l’inviter Telle une parente indésirable Mais que le devoir obligeait On sait qu’on n’en guérirait pas Comme d’une maladie honteuse.    Chaque année chacun espérait Qu’elle finirait bien un jour Par nous oublier pour de bon Nous qui voulions rester toute-ouïe Et tous yeux sans démériter.   Mais à petits pas silencieux  …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/limportune-jeanmarime/

Fév 06 2017

EMPREINTES – Jean-Marie Audrain

Sur le bout de tes doigts Uniques et éternelles Arabesques baroques Sceau de ta majesté Bravant ciel et hasard Par nul autre héritées Sur le bout de tes doigts Ces empreintes sont toi. Sous la peau de ton cœur En hauts et bas-reliefs Spores d’amour exsudé Tisonnées au fer bleu Cicatrices glorieuses Creuset de sangs …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/empreintes-jeanmarime/

Articles plus anciens «

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE