Archives de l’étiquette : séjour

Oct 02 2019

L’inconstant – Simone Gibert –

Jeune sénégalais, Un jour tu parlais De quitter la France, Pour quelques vacances.   Aussitôt dit fût fait, Mais ce n’était parfait, Bref serait ton séjour, Un retour dans huit jours …   L’Administration Forçant l’addition, C’est ton déficit Qui t’envoie en transit.   La redécouverte Des tables ouvertes, En famille, nourri, La date t’a …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/linconstant-simone-gibert/

Sep 03 2019

…L’Eloignement – Delloly

. Je n’ai su intervenirn’ayant plus les armespour de ma foi Vous soutenirÔ.. je me trouvais auprès de Vousjusques à tard, douce Damegrand mot ce “tard”, je Vousai laissée au bras du dramaturgemédecin d’un Temps lointaindepuis devenu gent Panurgede l’éloignement, de l’usage d’un refraind’un “sacerdoce” fatiguant les nerfsoubliant que bois se perdentcomme le Serment d’un …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/leloignement-delloly/

Août 16 2018

Paramètres primaires – Contu Aurel

ce billet c’est sans retour pas d’arrêt, valable seulement pour une course, de ton choix, sur qui tu dois le faire une fois dans une vie, tels que route vers la Mecque, la destination, cependant, n’est pas trop claire, ni durée du séjour, sinon, tous les services hébergement sont inclus „all inclusive” dans le paquet …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/parametres-primaires-contu-aurel/

Avr 30 2018

…Ô..Séjour de Vie !.. – Delloly

01–Je Vous ai maudit… du CŒUR des humains Ô Vous cher Monsieur faiseur d’incertains du séjour banni privant le regard Ô d’une femme à mourir d’un Art 02–Je Vous ai maudit… dès le premier jour jouant du serment réprimant l’Amour Ô que nous donnions de nos cœurs tremblants déroutant les soins d’instants alarmants 03–Je Vous …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/o-sejour-de-vie-delloly/

Avr 11 2016

Au Soir d’Aix – Delloly

  Un soir d’Aix-les-Bains, Zéro-zéro-sept 
Sur toit de gare, se baladait fier 
De son pas feutré au minuit et sept 
Pour plaire à Gent et beauté altière,
 Nous fixant félin tel lointain d’Egypte 
Et porter bonheur aux témoins d’Elite. Au matin juillet, damier de volets
 Jouant éveillés sous la Dent du Chat
 Aimés d’un Leica, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/au-soir-daix-oliver-delabre/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE