Archives de l’étiquette : rue

Avr 22 2019

Le dessin de la rue – Oscar Main-Morte

Le dessin de la rue se dessine Dans un nuage de pluie La nuit est tombée et bientôt Il sera minuit Dans tous ses recoins. Le silence est un froid glacial Les moteurs tournent Le dernier départ Démarre avant l’aube, Quel cauchemar Perdurera en notre absence ? Un souvenir En pierre tombale exulte L’allée De mon …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-dessin-de-la-rue-oscar-main-morte/

Avr 18 2019

Sans-abri – Stéphanie BISSON

Sans-abri Qui es-tu en bas de ma rue Homme, femme ou détritus ? Dans ton carton recroquevillé Un gobelet vide à tes pieds Aux yeux de la terre entière Tu es l’immonde sur le parterre Les gens passant à côté de toi Tévitent avec dégoût et sans émoi Tu étais quelqu’un d’important Mais en un rien …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/sans-abri-stephanie-bisson/

Fév 20 2019

Rue des Bernardins – Christian Satgé

Petite fable affable Rue des bons Frères Bernardins,Un laideron et un blondin,Devant une porte cochère,Dans la lueur d’un réverbère,Se mangeaient à plein le bisou,Se faisant des gazous-grisousComme seul fait un véritableCouple qui va passer à table.   Les petites sœurs du cœurDe ce coin, toute en rancœur,Quoique femmes qu’on dit « publiques »Se font filles …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/rue-des-bernardins-christian-satge/

Fév 04 2019

Les camarades de la misère- Fattoum Abidi

  Les camarades de la misère   Les camarades de la misère Se houssent,  se retroussent les manches,  Plient la chaleur fugitive, S’entassent dans la blouse de la rue.    D’un froid de canard,  Les souffles  s’étouffent.   La gamelle de bienfaisance Attend que ses trames se remplissent D’une soupe bénévole, Gèlent les amis de …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/les-camarades-de-la-misere-fattoum-abidi/

Jan 25 2019

Les mots meurent – Fattoum Abidi

Les mots meurent   Les mots meurent, Sur les lèvres Ils s’allongent Ils sont très émus.   Un démuni de la terre  dort, Dans la rue, Il se plie le  corps, L’âme misérable côtoie un froid aigu.   La silhouette traverse, Choquée  par l’état du dormant Ses larmes remplissent Le creux des yeux.   Les …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/les-mots-meurent-fattoum-abidi/

Jan 03 2019

Le bonheur illusion- Fattoum Abidi

Le mirage vibre joie, La silhouette du bonheur Peint des roses vedettes, Apaisant le corps du malheur.   Les yeux de la mélancolie Froissent leurs cils nocturnes, L’illusion porte sa robe drapée, Les chats errent entre les sans abri.   La neige couve les corps en agonie, Le ciel se fait une couverture pieuse, La …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-bonheur-illusion-fattoum-abidi/

Nov 02 2018

dans une rue discrète – Georges Cambon

Dans une rue discrète du vieux Monestier Tout est douceur aux pas du muletier. Oh ! Belle endormie qui rêve  au vent léger Tu méprises tantôt, un vénérable étranger !   Le fleuve a depuis longtemps perdu la trace D’une silhouette émouvante toute de grâce. J’ai quitté l’enfer déprimant  de la ville polluée Où meurent des amants …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/dans-une-rue-discrete-georges-cambon/

Sep 05 2018

Entre les bras de la rue – Fattoum Abidi

Entre les bras de la rue Souffrent les enfants de la prairie, L’amour parental leur manque, Les trames gémissantes s’indignent. . Au milieu de la nuit Se réveille l’enfant de la rue -Maman, maman où es-tu ? Le loup attaque mon lit. . Les larmes des arbres nocturnes Laissent couler leur sympathie, Le silence couve de …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/entre-les-bras-de-la-rue-fattoum-abidi/

Avr 22 2018

…Quartier de Montalembert – Delloly

Dans la Rue  Montalembert se promènent chats et même chiens ; autant les chats du Septième grimpent au mur où se glissent sous les voitures garées lors de votre passage paraissant détestable autant les chiens du septième Vous délaissentne laissant que traces sur les trottoirsde leurs passages reniflants  Vous ignorantpuisque même leurs Maîtres les ignorent …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/quartier-de-montalembert-delloly/

Avr 20 2018

Je suis cet homme qui… – Dominique Chiri

   Je suis cet homme qui… … est né enfant aux pensées vagabondes, aux besoins d’errance et d’espérance, attentif à l’écho d’une musique ou à la scène se déroulant sous ses yeux.    J’écoute, j’entends mais je ne comprends pas toujours.    Je fuis la foule mais j’aime à déambuler de bonne heure dans les …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/je-suis-cet-homme-qui-dominique-chiri/

Jan 15 2018

Sous le soleil de l’hiver- Fattoum Abidi

Sous le soleil de l’hiver Mes couvertures embrassent avec désir l’air, Elles ont voulu se libérer de ma chambre silencieuse, Sur la terrasse elles ont respiré de l’oxygène cerise. L’espace de mon couloir intime A voulu respirer l’ambre naturel, en parfum sublime Mes narines ont joui de l’odeur mystique, Et mes yeux sont éblouis du …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/soleil-de-lhiver-fattoum-abidi/

Juil 31 2017

Ô.. cet Apercevoir – Delloly

Il m’arrive encor de Vous apercevoirAu croisement d’une rueChoisie au gré du vent, parcourueD’un curieux hasardMe semble-t-il, et furtif regardTout frétillant de Votre Art. Il m’arrive encor de Vous apercevoirEt d’espérer un infime regardÔ.. certes pour embellir les heuresÀ passer loin de Vous, trop loinDes secondes de bonheursOù s’oublie même le Vent marin. Il m’arrive …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/o-cet-apercevoir-delloly/

Mai 20 2017

Ma rue – Chris Mady

Je suis né dans une rue sans issue. Une de celle où je me suis perdu. Il n’y a pas de numéro sur les portes et aucun commerce d’aucune sorte. On y croise quelques artistes chantant et de ci de là deux ou trois fous dansant. Pas un café où l’on pourraient s’asseoir et parler. …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ma-rue-chris-mady/

Mar 23 2017

Dans la rue des lilas……..Jeanine Chatelain

Dans la rue des lilas Dans la rue des lilas, Le printemps s’habille de mauve Et du blanc des fleurs de Bach, Et les effluves de ce si doux parfum montent Comme une dédicace de Guerlain Qui satine ma peau Et fait frémir mes narines d’une douceur enchanteresse . Le peintre a sorti ses couleurs …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/dans-la-rue-des-lilas-jeanine-chatelain/

Oct 23 2016

Rue des princes – Pierre Deschênes

je marche à grands pas transportés rue des princes le bleu du grand ciel en compagnon l’avoir, l’être, les gens, les choses aujourd’hui tout m’est en appartenance tout m’est en délivrance mes talons sonnent clair sur les labours de béton ma tête en relevance s’offre en prière à l’astre blanc d’hiver je marche à grands …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/rue-des-princes-pierre-deschenes/

Jan 19 2016

Petit tas couché, Petit tas blessé – Véronique Monsigny

Petit tas couché,  Petit tas blessé – Véronique Monsigny Petit tas couché,  Petit tas blessé  Petit tas tombé,  Petit tas laissé   Je me couche ce soir, je tombe de fatigue La journée m’a lassée et parfois m’a blessée Mais jamais en vesprée  me trouve délaissée En refermant ma porte bien au chaud je m’endigue …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/petit-tas-couche-petit-tas-blesse-veronique-monsigny/

Avr 21 2015

Respirer l’air de la rue – Fattoum Abidi

Respirer l’air de la  rue   Respirer l’air de  la rue, C’est changer le rythme de la mélodie Et sentir le parfum de l’air Là où  on  rend la forme magique et inspiratrice.   Casser la routine, C’est là  où le stress nous rend esclave, A Tunis le soir les lumières sont magiques Comme des …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/respirer-lair-de-la-rue-fattoum-abidi/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE