Archives de l’étiquette : Poséidon

Déc 30 2018

L’amour d’une sirène – Anne Cailloux

  Elle était une sirène, charmant les hommes et les dieux Une perle sans coquille. Le corail de sa bouche attirait les poissons lunes. Sa peau de nacre blanche, faisait rêver les nautiles Elle fut bercée dans une écume de douceur seule la mer comprenait son désarroi.   Nue comme la vérité, s’offrant au crépuscule …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lamour-dune-sirene-anne-cailloux/

Fév 17 2018

…Pastels bleus – Delloly

Sous un ciel criant des pastels bleus les abyssales larmes dans les yeux tu observais les mouettes jouer sous les nuages de blanche envolée La Mer délectable glissant ses vagues reflétées d’un ciel comme de tes larmes s’irradiait en Toi d’un psyché grisé fixant le nifé du flot maitrisé Comme ensorcelée de cet horizon tu …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/pastels-bleus-delloly/

Jan 10 2018

L’amour de la mer.. – Anne Cailloux

L’ombre d’un orage flottait sur le port. Les bateaux enchevêtraient leurs mats comme un jeu de mikado. L’océan était au bord de son sacrement. Les rochers, ses sculptures disciplinés par la main des dieux, repoussaient les plumes d’écumes qui caressaient doucement les proues des bateaux.   Sous la baguette de Poséidon les éléments se déchaînaient. …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lamour-de-la-mer-anne-cailloux/

Sep 13 2017

Babord, tribord. – Anne Cailloux

Sur les docs, les marins attendent pour embarquer. La frégate anti sous-marine Jean-Bart, toise un chalut en partance pour la mer d’Iroise. Le port est bondé de vaisseaux et de navires ; certains avec des déesses sculptées en figure de proue, usés par les vents, des quarantièmes rugissants et des cinquantièmes hurlants. Sur ces ondes …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/babord-tribord-anne-cailloux/

Juin 28 2017

Au Large de l’Océan – Delloly

Au large de l’océan une île se plaisait au levant de ses formes et solitude guidant l’âme infortune à s’y reposer parfois de douleurs et pensées d’autrefois. Au large de l’océan une île s’enfuyait au levant ignorée de nombreux marins ne désirant y épancher chagrins, se déroutant au moindre vent annonçant le mauvais Temps brisant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/au-large-de-locean-delloly/

Juin 12 2017

Le Vent de Ma Nuit – Delloly

  Le vent m’a emporté sur une Île perdue Au bout de l’océan cette nuit aperçue, Me soufflant un parfum à bercer l’inconnu De Mots inaudibles Ô.. sans être entendu ! Sur cette Île oubliée, je dus m’abriter, seul, Nu du bleu sentiment enfoui en ce linceul Sous un vieux cocotier penchant tel un pleureur …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-vent-de-ma-nuit-delloly/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE