Poème de jeunesse: j’ai croisé en ville deux vieux – Arnaud Mattei

 J’ai croisé en ville deux vieux Qui m’ont mis les larmes aux yeux Six jambes à eux deux, Deux cannes, plus deux fois deux.   Mais, ils se tenaient la main, Les doigts tendrement enlacés, Amoureux, comme des gamins. Ils étaient pourtant tout ridés, Sans cheveux et presque plus de dents Mais, ils marchaient en … Lire plus

Chez la Vevette, au café des amis – Arnaud Mattei

Chez la Vevette, au café des amis   Chez la Vevette, chez nous, au café des amis,                               Un comptoir de bois qu’elle tenait avec son chéri.                           Quelques tables, des chaises, une douce chaleur,              D’une villageoise institution aux instants bonheurs.                                                             Le vendredi à la veille du repos dominical,               Rituels sacralisés autour de ces nectars divins,                              … Lire plus

La fête patronale de la Saint-Etienne au village – Arnaud Mattei

Hauconcourt, la fête patronale pour la Saint-Étienne.   Un saint martyr vaut bien deux célébrations. A la Saint-Étienne d’hiver, croyants en dévotion, A la Saint-Étienne d’été, paganisme des libations, Gloire à ces merveilleuses et antiques vénérations !   Loin de l’église et des prières nous les passions, Qui se souvient parmi nous de sa lapidation ? … Lire plus

Dans les yeux d’Aline – Arnaud Mattei

Dans les yeux d’Aline   Dans le si bleu de tes yeux, l’or loge.                                            Ton regard dans le précieux doré,                                           L’inexorable et aride temps abroge.                                       Tendresse, bonheurs en complicité                                                                                       Contemplent l’indomptable cadran,                                       Brisé sur nos mois et sur nos années.                                    La marque divine de la céleste félicité                                   Auréole notre ensemble incandescent                                                                                Dans l’océane … Lire plus

Pour ma tendre dame un soir de confinement – Arnaud Mattei

Quand le confinement sera terminé, Je pourrai enfin rentrer chez moi. Quand le confinement sera terminé, Je pourrai enfin te serrer dans mes bras.   Quand le confinement sera terminé, Je te dirai ce que je n’ai jamais su te dire. Quand le confinement sera terminé, Je prendrai le temps de te regarder sourire.   … Lire plus

Les poètes maudits – Arnaud Mattei

Les poètes maudits   Intrigants, inquiétants, envoûtants, sublimant Dans la damnation de leurs âmes confuses,                       La beauté incandescente de leurs muses, Un jour, aimées au Mont Parnasse décadent.                                                         D’un bonheur trouvé dans d’odorantes fumées,                   Ils tirent leur puissance d’un dégoût de vie,             Pour y rechercher le baiser de l’infini.                       Mort, tu seras tombeau … Lire plus

Il, le poème – Arnaud Mattei

Il est l’encre du voilier, Sur la page délavée. Il est l’ancre de papier,           Sur la mer déchaînée.   Il est le phare de lumière,       Scintillant dans l’ennui.          Il est sans fard, la pudeur,     Des sentiments enfouis.                                Il est le chœur vibrant , De la céleste mélodie.            Il est le cœur rythmant,          Les … Lire plus

La poésie dans la vie – Serge Lapisse

INTRODUCTION La naissance de la poésie française remonte à plus de 1100 ans, à la seconde moitié du IXème siècle, après qu’eut été écrit le premier texte supposé en langue française : Les Serments de Strasbourg. La poésie, qui a toujours été l’expression de l’âme humaine, s’est servie du français peu après que cette langue … Lire plus

Banquier, ce métier si décrié – Arnaud Mattei

Banquier? Ce métier si décrié A Dieu ne plaise, je suis banquier, Je place et je prête de l’argent. Cela fait-il donc de moi un usurier ? Mon métier est de satisfaire le client.   Bien délicat sujet que celui de l’argent, Matière première pourtant indispensable, A la construction d’un futur probable, Pour l’humble comme … Lire plus

L’annonce d’un printemps – Serge Lapisse

LA BEAUTE Le monde court Vers la beauté Sans jamais la saisir Qu’un instant furtif. Ton regard qui se fond Dans le mien N’est que le reflet de nos désirs, Emportés par les forces de la vie. L’enfant… le visage angélique Rayonne à la vie, Le vieillard, la canne à la main, Frissonne devant la … Lire plus