Archives de l’étiquette : pied

Sep 11 2019

…Mon Dieu… dix-huit ans – Delloly

. Mon Dieu, dix-huit ans de pensées au Cielsans contre-façon parfois d’un goût de field’autant en ce temps gris où je traînesur une jambe tel un flamand en peine Mon frère qui tant manquez à ce Cielavez sans doute constaté ce petit dramedu sept mai deux mille deux superficiel où votre frère a goûté au gris …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/mon-dieu-dix-huit-ans-delloly/

Août 26 2019

…Voyage en été – Delloly

. Musarder, si loin en Terre Corse à la saison du feuillage atteint quand les fidèles de “La Lizée” quémandent les gestes apaisés et s’imaginent danser pantin anéantit “Le Livier” de sa force Déprécier ce repos en beauté à la saison du feuillage atteint quand les gestes soulagés déclinent au profit d’estouffades divines méprisant l’évasion …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/voyage-en-ete-delloly/

Mai 31 2019

…Allongez-vous… -Delloly

  Allongez-vous sur la table ne bougez plus même en position instable vous souriez, il est juste d’aimer la vie un jour, remarcherez de belle envie Allongez-vous sur la table fermez les yeux, n’imaginez rien d’innommable vous souriez, il est aimable d’y penser un jour, recouvrerez chemins à gambader Allongez-vous sur la table les doigts …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/allongez-vous-delloly/

Déc 12 2018

Mon petit garçon- Anne Marie

  Un mètre dix-sept De bas en haut, Une petite tête Et des carreaux.   Je hume, je croque… On se moque !?! ça galope Sous mes assauts Et j’le tripote Sous son maillot.   J’le reluque : Tout concentré, Pliant la nuque Sur ses BD.   Je le lorgne Dans ses histoires Et je …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/mon-petit-garcon-anne-marie/

Oct 06 2018

Les Proies des Sables ! – Abdelkader Ferhi

     Le Silence sépulcral des Océans de sable se repaît de la chair des profanes sans guides expérimentés, Eau et boussole ! Si selon le sage chinois Lao Tseu, contemporain de Confucius, « un voyage de milles kilomètres commence toujours par un pas », les déserts de notre planète, imposent une guerre d’usure aux imprudents en quête de vie …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/les-proies-des-sables-abdelkader-ferhi/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE