Archives de l’étiquette : Paris07

Jan 31 2019

..M’avez-vous reconnu.. – Delloly

M‘avez-vous reconnu cette nuitau bout de ce rêve accompli ;je Vous observais douce du battementsuivant le rythme d’un autrementd’un espoir d’être ce hérosréclamé dès l’éveil de vos mots Sachez que point ne Vous ai quittéeje ne pouvais du cœur le tenterrisquant de fort déplaire au regardposé au vôtre dépassant tout artmême à celui de la …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/mavez-vous-reconnu-delloly/

Jan 29 2019

…Cours de Français – Delloly

Assis fond de classe, peu visibleainsi je perçois l’indicibleceux et celles qui écoutentcelles et ceux qui s’endormentcours de français brouhaha ;il parle vite le bougre d’un LApourtant peu… le comprennentà la vitesse de syllabes assassines ;pourquoi a-t-il choisi ce métieravalant les mots de leur moitié Pauvres La Bruyère et LamartineVoltaire et Lafontainetant d’autres se retournant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/cours-de-francais-delloly/

Jan 27 2019

…Brouhaha sur Cour.. – Delloly

La Cour et son brouhahaon s’oublie, on se reconnaiton s’évite, se sourit niaison passe le temps sans penseron fume ou pas caché ou nonon troque des trucs, des rienon se donne rendez-vouson attend le cours suivanton parle pour oublier le tempson parle de mots s’oubliant Et puis tu passes éléganted’un sourire me l’offrant ;qui es-tu, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/brouhaha-sur-cour-delloly/

Jan 21 2019

…Murmure au Bonaparte – Delloly

  A Saint-Germain-des-Prés, se murmureun après-midi , où m’auriez attenduen vain autour de thés et friandisesà défaut de baisers comme ils disent M‘en voudrez-vous beaucoup de ce murmureà Vous conter raison de l’inaperçune pourrais me rendre au Bonapartefaute au vent ayant fermé clés et porte Des heures à chercher juste solutionpour grimper et pousser la fenêtreheureusement en ce printemps, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/murmure-au-bonaparte-delloly/

Jan 03 2019

…de nos Mots – Delloly

  A Paris Jardin du Luxembourg Temps se passe pieds posés rebord du bassin de blanc bateaux rappelant l’époque bord de mer d’un délasse où l’amour s’arrangeait du soleil et des flots courant sur le sable frétillant de mots chauds s’oubliant d’un sommeil balbutiant le Temps s’étirant fil du vent grisant l’instant sur peaux jusques …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/de-nos-mots-delloly/

Déc 31 2018

…C’est encore.. – Delloly

  C‘est encore un samedi gelant les pas de décembre vous verrais-je à midi de lèvres où tout se dit face au Louvre au Marly des heures à Vous attendre Certes assis au Marly me plait de ce regard sobre flânant mots à se dir’ tendre c’est encore un samedi Les gens passent étourdis com’ …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/cest-encore-delloly/

Déc 16 2018

…D’aire en aire – Delloly

  D‘aire en airela mathématique m’ennuie ce matin ;écouter dès huit heures trentece professeur besogneux composerde la cabale d’une craie maltraitéesans un répit fatiguant de verticales les yeuxde leur âme endormie sur une sphèred’une nuit à rêver d’une île oubliéeà  observer mouettes et goélandsdécrire arcs et cercles simplement… Oui ! écouter ce professeur perdu en …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/daire-en-aire-delloly/

Déc 15 2018

…de quelques Mots – Delloly

  Un jour de quelques mots grisés sur une feuille vous partiez loin à Londres et son Empire laissant seul ce Prince tournoyer d’imaginés ; …que de petits mots défaisant dentelles du souvenir que d’estampes belles et chères ravivant un déhanché d’une élégance Ô parisienne Au soir de quelques mots tombant sur une feuille Vous décrivais ce jour loin du divin d’un …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/de-quelques-mots-delloly/

Déc 12 2018

…midi au Marly – Delloly

  Vous êtes venue ce matin m’apercevoir n’osant me conter votre départ d’une pudeur troublante et belle d’autant parfumée bouleversant le miroir de gens déjeunant de ribambelle Toutes ces têtes se retournaient Vous observant ébahies de Vous voir droite sous ce regard simplement belle Ô mais désirant déjeuner au Marly sans hasard mets délicat Vous plaisant quelque part …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/midi-au-marly-delloly/

Nov 28 2018

…Un mardi chantant.. – Delloly

  C‘était un mardi chantant mois de maid’un ciel parisien bleu de son merveilleÔ.. Nous conviant au Temps qui se plaitd’une promenade au clair d’une étincellegrisant nos regards de cette nouvelleque douce journée soit un jour de fêtevôtre sûrement de cette vie bellerecouvrée depuis ce cœur rouge ascète C‘était un mardi chantant mois de maiplaisant aux yeux verts sous la douce …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/un-mardi-chantant-delloly/

Nov 20 2018

…Depuis ce soir – Delloly

  Depuis ce soir me déplait le gris matin pourquoi me réveiller d’un bouquet linceul tentant de Vous deviner loin du parfum d’images et de sons vaporeux bien seul les murs empruntés à votre bleu regard d’un murmure pâlissant au fil de l’art Depuis ce soir le masque se dévoile gris trop de votre hâle …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/depuis-ce-soir-delloly/

Nov 19 2018

…Paris, je rêve – Delloly

  Paris, cinq heures du matin fatiguéje dois me lever puisque invitéde ce Réveil ne connaissant le plaisirseulement celui de briser l’avenirde ce Rêve auprès de Vous enfinNous privant de rien ni de fin Paris, six heures du matin fatiguéj’observe depuis un Temps le Réveilimpassible de son indicible éveilléagaçant le regard d’un pénible sommeil ;où …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/paris-je-reve-delloly/

Nov 02 2018

…à Paris joliment…- Delloly

  A Paris joliment épris de Vous la Seine de sa folie m’accompagne long du Quai Voltaire comme compagne pourtant je me rends doux auprès de Vous. Que de flots gris-jaunâtre rendant fou ce Temps passé sous les pas d’un champagne blotti fond de sac d’un parfum de loup exhalant raison d’un vent de Cocagne. …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/a-paris-joliment-delloly/

Oct 19 2018

…Ah ! vous me direz un jour – Delloly

  Ah ! vous me direz un jourqu’il ne vous plait plus l’amourla nuit de ses habitudesde ses mots sans contre-jourde ses frissons d’abat-jourde sa vie d’ingratitudes Comme il est bien troubadourde croire l’amour titubefolle nuit de lassitudeAh ! vous me direz un jour Dès l’aube cherchons l’amourbadinant la solitudeen lieu deviné glamourAh ! vous me …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ah-vous-me-direz-un-jour-delloly/

Oct 15 2018

…Soirées à l’Escurial – Delloly

  Vous-souvenez-vous boulevard Saint-Germain au Café l’Escurial de ces rendez-vous face à  Rue du Bac et son chic incertain ; vous aimiez le blue-lagoon d’un entre-nous Parfois au soir d’un vendredi écoutions morceaux de jazz blues et autres partitions les chantonnant d’un murmure aimant en rire souvent joués au piano grisant l’admire De même à l’étage assis …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/soirees-a-lescurial-delloly/

Oct 08 2018

…et Vous entendrai.. – Delloly

Je me lève, oui me lève ;déjà sept heures écouléesdepuis ce jour nouveau, enfin les minuits ;petit-déjeuner, se doucherpuis s’habiller, ne rien oublierj’ai pensé à Vous cette nuitque puis-je dire, pas grand chose ;oui, Vous étiez toujours bellede l’autre côté du jourla nuit où l’interdit s’habilleoù parfois le désir s’imaginese déguisant d’un apparat de magicien ;oui Vous …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/et-vous-entendrai-delloly/

Sep 29 2018

…Il est si doux – Delloly

  Il est si doux d’exister Ô.. d’un parfum se dit la rose s’étirant au matin ; voyez ! venez à moi Vous déshabiller de vos soupirs de la nuit et voyagez… Il est si houx de roser votre visage au matin sous reflets d’une nuit Ô.. peu sage voyez ! êtes venue à Moi rayonner …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/il-est-si-doux-delloly/

Sep 25 2018

…dans le Froid – Delloly

  Dans le froid du matin d’allonge de leurs traces suivant le vent effaçant fatigues du songe réveillé par besoin du Temps, se rendent au taf lentement… Paris soupire sous la neige au fil du blanc matin latent le long des quais de peu d’amant …dans le froid Traversent Tuileries d’un songe à ne pas …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/dans-le-froid-delloly/

Sep 10 2018

…avant belle Aube – Delloly

  Nous nous sommes quittés cette nuit avant belle aube sur un baiser réclamant autre pourtant laissé sur l’oreiller d’un autrement ce fut coquin à rougir lever tel jacobin Nous nous sommes aimés Temps d’une pleine lune sur une valse opportune de mots de regards pâmés se déguisant de séduction chatouillant corps en perdition Nous …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/avant-belle-aube-delloly/

Juin 30 2018

…Il est une vague… – Delloly

  Il est une vague qui me perturbeloin des vents et sens de l’habitudeune vague grisant la mémoirede son feuilleté posé d’un grimoireplongeant le troublé tréfonds de mascaretà chercher raison d’un possible secrets’attachant au reflet d’un évanouide mots indécents un soir inouise privant du Présent des regardsà se toucher au passé perdus en puisardsde larmes …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/il-est-une-vague-delloly/

Articles plus anciens «

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE