Archives de l’étiquette : Paris07

Juil 18 2019

…Si je te regarde – Delloly

. Si je te regarde danser au sein de fleurs choisissant la rose de garde décorant ce salon des heures parfumant tes rêves jusques à tes lèvres c’est par raison à butiner tel papillon Si je te regarde parler aux fleurs songeuses attendant du soleil, parade pour te plonger rêveuse bordée de cette essence décorant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/si-je-te-regarde-delloly/

Juil 16 2019

…Réveil en Chimie – Delloly

. J‘ai couru, couru dans Paris bien en retard, j’étais cours de chimie ce jour aigri à moitié endormi sans la montre de vie J‘écrivais, j’écoutais, je rêvassais, …à ma gauche resplendissait Louisa, douce brune aux yeux verts grisant ma présence loin de la parole annotant délicatement formule ici où là quelque part sur le …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/reveil-en-chimie-delloly/

Juil 06 2019

…Tréfonds du Temps – Delloly

…Durant tout ce temps défilantà Vous attendre revenirdu Pays du Soleil levantdes mois de ces rêves à l’amourle Monde a semblé m’ignorer lentement …Durant tout ce Temps d’autrementà Vous fuir tréfonds de rêveséveillant les paupières au levantcomme effaçant leur commencementles nuits n’ont cessé de tomber, sans trêve …Durant tout ce Temps patiemment à  Vous imaginer grimper …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/trefonds-du-temps-delloly/

Juil 04 2019

…à l’Aurore Cardamine – Delloly

. Comme au matin où Paris Ô.. balbutiait sous baisers d’encore au lit, de Vous je rêvais …Cette lettre que je Vous écris du lit où bien des interdits se sont ailés de leurs sens et jeux inavoués, oui… cette lettre à l’aurore cardamine chuchotée durant l’heure divine  du tremblement de cils, charmant l’absence, se devinant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/a-laurore-cardamine-delloly/

Juin 27 2019

…Ô.. Léthargie – Delloly

. Léthargie, me suis endormi de l’abîme, la vôtre, de la Vie faute de Vous croiser comme avant l’avant de Vous connaître à Paris au Café de Flore chantonnant ce murmure d’Albion que j’aime tant Vous rappelez-vous de ce Paris tant serpenté de nos pas chéris, il m’arrive encore à Nous y revoir Ô.. d’un …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/o-lethargie-delloly/

Juin 09 2019

…Raisons parisiennes – Delloly

. Toutes ces raisons avancées au soir tout près de la cheminée juste pour se dire mots insensibles brûlant en cendres si peu futiles comment peut-on s’arracher de mots pour préserver le sens de mensonges sots Toutes ces raisons futiles du soir s’oubliant au matin du lit miroir comme n’ayant jamais existé un once d’un …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/raisons-parisiennes-delloly/

Juin 03 2019

…Bord de Montebello – Delloly

. 1–Il est seize heures, vous m’observez je le sais, je le ressens, vous le savez, je marche le long des trames de Seine au joli bord de Montebello en scène c’est déjà le printemps ignorant l’été délaissant les traces d’un hiver, satiété Ce printemps du mois d’avril présomptueux fier, si fier de ses premières …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/bord-de-montebello-delloly/

Mai 19 2019

…La Ville m’absente – Delloly

  Hélas, l’océan n’est plus en demeurede nous rejoindre en cette vile heureloin des vents de ses parfums d’embrunsVous souvenez-vous, déplaisant aux uns,seillant à nous autres rêvant du largede ces îles, allongés simplement sur plage Comment Vous le dire, la ville m’absentede sa lenteur et de sa folle vie sonnantevous avancez et déjà l’heure se …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-ville-mabsente-delloly/

Avr 25 2019

…L’Impromptu – Delloly

  Elle s’était assise en face de Lui simplement de son élégance d’un mot délicat brisant l’ennui de ce parfum grisant l’absence ; point il ne l’avait connue de la mémoire se remémorant, point il ne désira, de cet impromptu, la chasser d’un mot inconvenant Ils s’invitèrent d’un blue-lagoon fatal dans une large coupole et …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/limpromptu-delloly/

Avr 24 2019

..C’est triste parfois.. – Delloly

. Rue de Babylone, c’est triste parfois d’autant le matin à se rendre au lycée même d’une pensée charmant le sourire puisque l’hiver sévit encore ; pour se changer les idées, du parcours l’habitude de marcher; reste ; Boulevard des Invalides à Montparnasse jusques à l’Observatoire, et Lavoisier Ô.. chaque jour de semaine, je croise …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/cest-triste-parfois-delloly/

Avr 08 2019

…Tant de Mots .. – Delloly

  Tant de mots se sont envolés ce matin de cris non de badinerie fenêtre ouverte quittant l’hémicicle laissant le lit se déshabiller nu des soupirs d’une fantaisie Trop de mots chuchotés un matin réveillant le parquet de son temps surprenant regards, moindre craquement, étonnant les draps froissés d’un tombé attirant les corps sous un …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/tant-de-mots-delloly/

Mar 31 2019

…de l’Insouciance – Delloly

  J‘ignorais … je la voyais pour la dernière fois cette insouciance si légère de Vous au Musée d’Orsay observée de regards figés que l’on ignore souvent long de pas que l’on regarde troublé parfois J‘ignorais …pourtant au long de salles vous existiez de l’insouciance douce charmant tableaux de leurs rôles comme de ces regards …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/de-linsouciance-delloly/

Mar 25 2019

…à Saint-Germain-des-Prés – Delloly

  Dans le Quartier des Ecrivains il est doux de flâner au gré de regards descendant la Rue Bonaparte, sereins observant boutiques d’autrefois et leurs arts déployés derrière la glace d’une invite ; oser y pénétrer est comme fuir fol ennui ah ! très chère ce que vous aimiez le faire délaissant les aiguilles du …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/a-saint-germain-des-pres-delloly/

Mar 23 2019

…Ô.. Loin de Vous – Delloly

  Ne Vous envie dormir sur cette île non pas du fait de folle absence Ô.. causée de pure inconscience mais du Temps se traînant sur l’ïle Je sais bien que maudit je dois être de Vous avoir prédit vents et tempête Ô.. que n’ai-je clâmé sans me taire dois-je m’attendre à votre misère Comprenez-moi …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/o-loin-de-vous-delloly/

Jan 31 2019

..M’avez-vous reconnu.. – Delloly

M‘avez-vous reconnu cette nuitau bout de ce rêve accompli ;je Vous observais douce du battementsuivant le rythme d’un autrementd’un espoir d’être ce hérosréclamé dès l’éveil de vos mots Sachez que point ne Vous ai quittéeje ne pouvais du cœur le tenterrisquant de fort déplaire au regardposé au vôtre dépassant tout artmême à celui de la …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/mavez-vous-reconnu-delloly/

Jan 29 2019

…Cours de Français – Delloly

Assis fond de classe, peu visibleainsi je perçois l’indicibleceux et celles qui écoutentcelles et ceux qui s’endormentcours de français brouhaha ;il parle vite le bougre d’un LApourtant peu… le comprennentà la vitesse de syllabes assassines ;pourquoi a-t-il choisi ce métieravalant les mots de leur moitié Pauvres La Bruyère et LamartineVoltaire et Lafontainetant d’autres se retournant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/cours-de-francais-delloly/

Jan 27 2019

…Brouhaha sur Cour.. – Delloly

La Cour et son brouhahaon s’oublie, on se reconnaiton s’évite, se sourit niaison passe le temps sans penseron fume ou pas caché ou nonon troque des trucs, des rienon se donne rendez-vouson attend le cours suivanton parle pour oublier le tempson parle de mots s’oubliant Et puis tu passes éléganted’un sourire me l’offrant ;qui es-tu, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/brouhaha-sur-cour-delloly/

Jan 21 2019

…Murmure au Bonaparte – Delloly

A Saint-Germain-des-Prés, se murmureun après-midi , où m’auriez attenduen vain autour de thés et friandisesà défaut de baisers comme ils disent M‘en voudrez-vous beaucoup de ce murmureà Vous conter raison de l’inaperçune pourrais me rendre au Bonapartefaute au vent ayant fermé clés et porte Des heures à chercher juste solutionpour grimper et pousser la fenêtreheureusement en ce printemps, entrouvertele …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/murmure-au-bonaparte-delloly/

Jan 03 2019

…de nos Mots – Delloly

  A Paris Jardin du Luxembourg Temps se passe pieds posés rebord du bassin de blanc bateaux rappelant l’époque bord de mer d’un délasse où l’amour s’arrangeait du soleil et des flots courant sur le sable frétillant de mots chauds s’oubliant d’un sommeil balbutiant le Temps s’étirant fil du vent grisant l’instant sur peaux jusques …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/de-nos-mots-delloly/

Déc 31 2018

…C’est encore.. – Delloly

  C‘est encore un samedi gelant les pas de décembre vous verrais-je à midi de lèvres où tout se dit face au Louvre au Marly des heures à Vous attendre Certes assis au Marly me plait de ce regard sobre flânant mots à se dir’ tendre c’est encore un samedi Les gens passent étourdis com’ …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/cest-encore-delloly/

Articles plus anciens «

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE