Archives de l’étiquette : paraître

Mai 25 2019

Dans le coin de mon âme- Fattoum Abidi

Dans le coin de mon âme   Dans le coin de mon âme Réside le blême, D’un espoir silhouette Naquit une lueur vedette, La bénédiction se présente, L’être joue le paraître.   Dans les ondes rondes Habitent les passants, La vie observe, L’horizon illusion vibre. Dans les esprits inédits Médite le destin indécis.   Le …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/dans-le-coin-de-mon-ame-fattoum-abidi/

Juin 08 2018

La renardière loi – Christian Satgé

    Petite fable affable   Un renard tend un billet de banque À ses enfants en disant : « Qui le veut ? » Aucune patte à l’appel ne manque, Chacun des roux renardeaux fait l’aveu De sa cupidité. Là, leur père Chiffonne le tentant papier-monnaie. Même question au sein de ce repaire. Même …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-renardiere-loi-christian-satge/

Avr 08 2018

Aux filles de L’eau – Christian Satgé

Petite fable affable Sans paraître plein d’inanité, La faune des eaux de cette plage Ressemblait fort à l’Humanité : L’écrevisse, au bout de son bel âge, N’ayant pourtant jamais marché droit Se voulait pucelle et qu’on le croie ; Une langouste qui se voulait dame À la fleur de ses jours, fort vous blâme Si …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/aux-filles-de-leau-christian-satge/

Fév 09 2017

Coeur de Glace……Jeanine Chatelain

Quand les mots sont usés, qu’on a tout essayé, et faire semblant d’y croire, quand tout était si noir, bafouée, insultée, rabaissée, pardonner sans cesse quand l’autre ne change pas, le toutou de sa femme et le bourreau d’une autre, ne jamais accepter ses fautes, voilà celui qui n’avance pas, qui stagne, épanoui : pas …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/coeur-de-glace-jeanine-chatelain/

Juil 06 2016

Crépuscule d’une Vie – Delloly

Du comment se doit vieillir l’esprit.   C’est le Crépuscule d’une Vie L’ayant vue grandir, frémir, vieillir, Le soir de cette Vie, sans haïr Les durs instants, manquant Ô.. d’envie. C’est la nuit, plus personne ne comprend Ce désir de partir sans désir ; De sourire autrement du plaisir, D’oublier la Vie comme il s’entend. …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/une-vie-delloly/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE