Archives de l’étiquette : oubli

Sep 16 2019

Piquants aveux – Christian Satgé

Pour revêtir la nudité de mon oubli, Je l’ai habillée de beaux coupons de mémoire, Jadis tous brillants souvenirs pris aux faux plis D’un temps au fil dénoué sur trame que Moires Et Muses m’ont tissé patiemment, longuement, Que mes mots décousent segment après fragment, Pour me bâtir tourments, me ganser agréments…   J’ai pu …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/piquants-aveux-christian-satge/

Août 13 2019

…Derrière ce Miroir – Delloly

. Derrière ce “miroir sans teint” vous m’observez il me semble au secret de ce regard noble me dévisageant doucement décrivant le Temps autrement que cet hier de l’air palatin Pourquoi n’avez-vous quitté ce Palais du temps des caprices avant ce vent hurlant supplices sur des mots assassins “ah…ça ira.. ça ira…” taisant l’abracadabra de …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/derriere-ce-miroir-delloly/

Juil 31 2019

Un océan – Thomas Tetard

Le soleil darde sur ton corps des rayons insolents. Jeune éclat brut et or qui, bientôt offert en cadeau, Dans un langoureux couchant, Se meurt déjà sur ta peau.   Ô mon âme ! Croupissant Dans tes moiteurs infernales Tu as oublié l’élan D’une oraison matinale,   Et dans l’étang que tu hantes Aucune lueur …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/un-ocean-thomas-tetard/

Juin 10 2019

Une rose a pleuré – Christian Satgé

Une rose a pleuré des larmes de rosée,  Toute empourprée matin par des hontes à maudire : Elle avait, inconscience, dès l’aube, osé S’ouvrir au bourdon qui musardait, sans mot dire, Dans les massifs buissonneux de son désir Et, dit-on, y prit quelque coupable plaisir.   Est-ce raison pour l’envoyer dans l’enfer de Dante ? …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/une-rose-a-pleure-christian-satge/

Avr 16 2019

Passe le temps – Jocelyn Vedrenne

Passe le temps, grandit l’oubli, Meurent les ans, court la vie, Mais si un soir, lors d’une nuit, Parmi tes larmes tu fais le tri, Par tendresse, par défis, En maladresse, un peu trahis, Tu devineras, là, au fond du puits, Regard perdu, cœur meurtri. Passent les jours, creuse le fond, Meurt le goût, vide …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/passe-le-temps-jocelyn-vedrenne/

Jan 10 2019

Le cheval de guerre – Christian Satgé

Petite fable affable Bête de labour devenue cheval de monte, Une rosse allant toujours à bride abattue Narguait, pis morguait, ses père et frères. Sans honte Elle se rinçait la bouche de son statut Nouveau qui, seul, lui donnait valeur et vertus. « Ne redoutant de mourir, ne craignant de vivre, Je suis advenu plus …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-cheval-de-guerre-christian-satge/

Nov 10 2018

Quel avenir ? – Simone Gibert –

peinture S.Gibert L‘homme qui accompagne ses jours et ses nuits, Voulut ramasser les miettes de son coeur, Construire sur son passé une autre vie, Fort de sa jeunesse pour en nier l’erreur.   Mais ses yeux sont ternis de larmes retenues, Son corps longtemps malmené aspire à l’oubli, Son rire n’est plus, son sourire disparu, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/quel-avenir-simone-gibert/

Sep 30 2018

Le coq et le serpent – Christian Satgé

Petite fable affable Un coq trouvant que sa cour manquait d’arpents Décida de s’aérer la crête Du côté des labours où, clopin-clopant, Il glanait plus que dans sa courette. Aussi en devint-il humble comme un paon. Entre errance et bombance, la bête Portant beau, chantait haut et, pour nos tympans, Faux. Tout à sa joie …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-coq-et-le-serpent-christian-satge/

Sep 28 2018

Le chien de ferme à la ville – Christian Satgé

Petite fable affable Un tout jeune chien de ferme Était si adroit et beau Qu’il fut offert en cadeau, En sus du dernier terme Que réglait, sous le manteau, Au prêteur du bourg, le couple Qui l’avait rendu si souple. L’animal s’habitua Vite aux us du nouveau maître, Et, bien qu’il manquât d’y naître, Au …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-chien-de-ferme-a-la-ville-christian-satge/

Sep 03 2018

Le vieil instit’ – Christian Satgé

Petite fable affable Quelque maître d’école pestait dans sa barbeContre l’édile du lieu, connu blanc bec,Qui allait le contraindre à manger les joubarbesPar les racines, alors que ce p’tit pète-secIl l’avait nourri, non de séné et de rhubarbe,Mais d’Humanités et abreuvé, petit mec,Au sein généreux des plus saines sciencesY perdant son temps, y usant sa …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-vieil-inscrit-christian-satge/

Juil 02 2018

…au Jardin…traîne l’oubli (èpilogue) – Delloly

EPILOGUE Au Jardin des Tuileries je traîne l’oubliles moineaux m’ignorent comme le chabliscommandé et si peu goûté de sa saveurl’amertume se glissant lasse d’une humeurvagabonde éprise de son Passé laissélissant d’un abandon ce lamento posé Samedi s’annonce parisien sans remordsd’être auprès de Parents vivant sous pseudo tortspréférant converser autrement que d’ivresseau bord de la Creuse …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/au-jardin-traine-loubli-epilogue-delloly/

Juin 28 2018

Mémoire vive – Marie-France Ochsenbein

Tout est bien rangé Dans de petits tiroirs Au fond de sa mémoire Tout est bien classé Parfaitement bien trié Il ne faut pas s’inquiéter Tout est ordonné.   Chaque chose est bien gardée Dans de petits placards Au fin fond de sa mémoire. Tout est bien enregistré Il ne faut pas geindre Surtout ne …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/memoire-vive-marie-france-ochsenbein/

Mai 14 2018

…sans Vous – Delloly

  . Que devrais-je dire pour que vous restiezmille mots Ô.. qui Vous séduiraient seraient-ils suffisants à vos désirs lesquels ma foi ressemblent à l’Everest tant inaccessible pour un parisien que je suis depuis un sept mai coquin de l’An Deux Ô.. voyez-vous point je ne peux Vous retenir joli papillon que vous réfléchissez d’un …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/sans-vous-delloly/

Mar 13 2018

Obligée de partir – Philippe Correc

Elle a dû tout quitter, Laisser tous ses amis, Préférant arrêter Devant ces infamies. En postant ces photos, Elle n’aurait pas pensé Qu’il dirait ses gros mots, Qu’il irait l’offenser. Elle a dû tout fermer, Pour être enfin tranquille, Des propos déformés, Des images débiles, Montrant la nudité De leurs corps déformés Une sexualité Qu’ils …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/obligee-de-partir-philippe-correc/

Fév 22 2018

Apparence (4Haïkus/1Tanka) – Delloly

le Tanka est formé d’un tercet-Haïku(shimo-no-ku ) (575 ou 557) et d’un distique (kami-no-ku ) (77) (on peut inverser ; un 77 puis 575) Le Temps du sourire Jamais ne sera le même Toujours plus brillant Le Temps du frisson Tant frêle de doux frôlés S’envole sous vent Le Temps de l’oubli Lit se cache …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/apparence-haikus-oliver-delabre/

Jan 27 2018

Ecoute Moi… – Lucien Scheer

Toi qui es la suite de ma vie, Peut-être un jour, te souviendras-tu De ce père De cette mère qui à chaque pas te conduisaient  t’aimaient Toi qui es la suite de ma vie ne m’oublie pas. A toi, j’ai pensé, de toi, j’ai construit mon future avec toi, j’ai oublié mon passé. N’oublie jamais …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ecoute-moi-lucien-scheer/

Jan 16 2018

…Le vent de la vie – Aldrick M

  Ces nuits hivernales, de brume et de gèle. Aux heures des salons et des huches combles Un homme sur un carton rêve à des colombes, D’un peu de chaud, de pain, et il se rappelle Que le vent est passé là et à tout emporté. Il y a plus d’un siècle, sous des tuniques …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-vent-de-vie-aldrick-m/

Déc 27 2017

Ode Libérée – Yves Abona

ODE LIBÉRÉE Je te donne une âme, je te donne vie. Je te donne l’être de ces siècles infinis. Prends ici le jour et la nuit des hommes ; Ô ode, sois libre ! Enfin je te lâche : vas ! Sois la réponse, l’ordre de tous les fatras. Sois la Raison, la Pyramide et le Dôme. Je te …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ode-liberee-yves-abona/

Mai 15 2017

Au Creux de ta Main – Delloly

Retiens cette larme au creux de ta main Pour que j’y baigne toutes mes pensées Au beau lendemain de nos jours aimés Sous le beau jasmin des Amours carmin. Ce joli songe d’un cruel voyage Ô.. me laisse sans voix à courir le Monde Loin de ce parfois où tu vibrais l’onde De l’Amour osé …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/au-creux-de-ta-main-oliver-delabre/

Mar 31 2017

Douceur en Fuite – Delloly

Douceur, que n’ai-je fait de Vous garder De ville en ville sous le manteau gris Celui des ébats s’enfuyant épris En d’autres contrées et s’y hasarder. Douceur, ai goûté, les cheveux au vent, Plaisirs incertains sur un frôlement Dépassant ce Temps de l’imaginé Des Amants d’avant Notre raffiné. Douceur, ai perçu ce désir du beau …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/douceur-en-fuite-delloly/

Articles plus anciens «

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE