Archives de l’étiquette : mort

Juil 10 2019

Le lièvre, l’écureuil et le loup – Christian Satgé

Petite fable affable D’après D. Allemand   Un grand lièvre, médecin de son état,  Ayant, hélas, de maladie, perdu sa hase Se morfondait, à tout heure à l’amer constat De ne l’avoir pas curée de ses métastases ; Il parlait même en tout lieu d’ « en finir » Ayant échoué où il devait réussir. …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-lievre-lecureuil-et-le-loup-christian-satge/

Juin 11 2019

…Tempus fugit – Delloly

. Tempus fugit, me ressens décontenancé ;se reconstruire du somme renomméen dépit d’une journée triste à vivreloin de Vous, seulement du survivre,patientant d’attente sur siège en cuirassis à regarder p’tite Guipsy s’enfuirde son regard Vous cherchant sur plagederrière le volant léchant son pelagede chihuahua se voulant attachantede son désir d’une diva enivrante Déjà ! Une …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/tempus-fugit-delloly/

Juin 08 2019

Rue de misère – Aldrick Le Mat

Depuis les restaurants où les cravates attablés Siphonnent un bon vin à s’en tâcher la chemise. Tapant des lèvres ensembles et entachant le blé Des énormes pourboire au serveur qu’ils méprisent. L’ombre du trottoir est éclairé de néons Exotiques, par des baies vitrées enfumées Les bruits de talons, des vestes caméléons, Frénétiquement, se suivent dans …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/rue-de-misere-aldrick-le-mat/

Juin 07 2019

…Soixante Quinze Ans – Delloly

  . C‘est aujourd’hui les soixante quinze anssouvenir angoissant de ces vies perduesstoppant l’aigre mort de crimes conçusde gens innocents vivant autrement C‘est aujourd’hui les soixante quinze ansdu commencement de la libertéun Temps, effacée d’un sombre quittédes âmes meurtries privées de leur sang Soixante quinze ans marquant la vaillancede milliers d’Êtres jetant la souffranceÔ…. loin …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/soixante-quinze-ans-delloly/

Mai 18 2019

Mes mots, tout un roman – Béatrice Montagnac

Mes mots tout un roman (L’ïambe)   L’azur de mes dictons cette ode poétique Qui livre sur le vélin blanc Le refrain d’une histoire un fétu pathétique, Mon roman sensuel, troublant ; Ma muse le bouquet d’une strophe fleurie Un style inconditionnel ; D’une histoire cruelle, une fumisterie D’un proverbe passionnel, Trahison et coups bas …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/mes-mots-tout-un-roman-beatrice-montagnac/

Mai 10 2019

Départ – Serge Campagna

Ce soir je suis de silence de plaintes muettes sur la page blême de l’absence . Mon âme s’évade lentement sur les voies embrumées de vos tortueuses mémoires Sourcillerez-vous au souffle solitaire de son passage   Serge Campagna J’aime ce Texte ! 4+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/depart-serge-campagna/

Mai 06 2019

Au revoir à jamais – Founé Diawara

Rythmes exacerbés, croyances séculaires enfouies dans tant de lumière, Crépitements de tous mes sens, je ne vois plus qu’à travers les derniers scintillements. Le battement des ailes me tiraillent, d’ici j’entends déjà les complaintes du cimetière. Sereinement, je m’accommode de tous ces maux, en route vers le dernier jugement. Au revoir mon frère, à jamais nul doute dans les tourments du blizzard céleste. Adieu à jamais, le voile de …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/au-revoir-a-jamais-foune-diawara/

Mai 03 2019

Le camion de la mort- Fattoum Abidi

Le camion de la mort Des ouvrières y  montent, Restent debout, Afin qu’on ait plus de place. . Le sang de la dignité Avale sa révolte, Ressent la dégradation, Le pain appelle à la patience. . Leurs enfants font Des  kilomètres à pieds Afin de rejoindre leur école, Guettés par les loups tôt le matin. …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-camion-de-la-mort-fattoum-abidi/

Avr 17 2019

…Tant de Temps – Delloly

. Tant de temps, me dois-je de préciser depuis ce jour, j’ai oublié de compter comme les heures s’écoulent de cesse tel un manque d’en comprendre l’ivresse non de l’absence mais de l’heure ne s’épuisant jamais en demeure Père, Mère, Soeur et Vous mon Frère je n’ai plus de place en ce coeur misère pour …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/tant-de-temps-delloly/

Avr 17 2019

Notes Mortes – Oscar Main-Morte

  Livre de cuir noir Solitaire ombragé Orné de métal usé, Feuillages de poussières Et des mots muets, Diabolisant le lecteur L’écrivain suicidaire Laissant une trace de sang sur la page de garde Et un point final pour nous déplaire . ©Oscar Main-Morte – 17/04/2019 J’aime ce Texte ! 3+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/notes-mortes-oscar-main-morte/

Avr 11 2019

…Deux mille un – Delloly

  Deux mille un, l’année d’un souvenir cela pourrait être d’images d’un film comme celui de Kubrick par intérim hélas, non, seulement cinq ans d’un soupir L‘on se demande alors si la vie se meurt lors de ce souvenir soupirant de l’absence comme un besoin de ressentir la présence qui Nous a vu grandir,  Nous …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/deux-mille-un-delloly/

Avr 03 2019

Aujourd’hui sera un jour de pluie – Oscar Main Morte

« Ma Chérie tu es là ? » Le soleil se levait avec sa bravoure coutumière Le son, l’alcool, les rires sur la dune La chair des anges déchus… Mais aujourd’hui sera un jour de pluie Et aucun péché ne sera pardonné En rentrant j’aperçu cet homme Assit au fond d’un bar mendiant l’ivresse Vêtu …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/aujourdhui-sera-un-jour-de-pluie-oscar-main-morte/

Mar 29 2019

…Long d’un Soir – Delloly

  Les Ténèbres,  les entrecroise long d’un soir Quai de la Rapée, au sortir du miroir miroir d’eau que j’ai cherché à reconnaître me prêtant au jeu,  cet irisé de l’Être attendant une main de Vous à se revoir Que vais-je faire au lendemain du silence puisque ne Vous ai entr’aperçu ce soir me tendre …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/long-dun-soir-delloly/

Mar 28 2019

…M’abandonner au Soir – Delloly

. M‘abandonner au soir bref instant du sommeil l’infime aigre temps d’un concevoir à voyager là-haut tout près du ciel où loin des maux aimions Nous voir au restau de la Vieille Dame au Trocadero sur l’esplanade au dernier étage de Montparnasse …il me plait lorsque passe une hirondelle la nuit de l’espoir de me …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/mabandonner-au-soir-delloly/

Mar 24 2019

Testament vert – Oscar Main Morte

Mon corps servira à nourrir la faune Et à faire grandir la flore Le vent, les arbres et la pluie Chanteront mes poèmes Une ode à la renaissance Personne ne me retrouvera Personne ne pleurera Le vert gagnera les plaines Le sage retournera dans son rêve La ville pourra enfin dormir Admirer comètes et étoiles …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/testament-vert-oscar-main-morte/

Mar 20 2019

Bousard – Christian Satgé

Petite fable affable d’après D. Allemand   L’Isard qui, en hauteurs, se hasarde S’effraie, ce jour, de l’ombre d’un gros busard Qui comme lui, tout là- haut, musarde Autour d’un vieux puisard vasard Tout sec depuis le temps des Guisards, Où plus d’une jeune marmotte lézarde Comme le plus simple pelousard, Sans peur du loup, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/bousard-christian-satge/

Mar 17 2019

…Nuit au Jour – Delloly

Nuit sombrem’étonne de cette absencene traînant que votre ombreseriez-vous luminescenceperçue au loin du chemin ;le temps d’y arriver seulsemble bien lointainlong de marche d’un linceulrecouvrant ce corps tremblotantau mois de juin inconvenanten cette sombre alléed’immobilité entouréecomme sur graviers observéde cette nudité Nuit sombremarche comme un soldat en traînedroit, point je ne me cambreseriez vous lumière …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/nuit-au-jour-delloly/

Mar 08 2019

Notre regard est mort, Oscar Main-Morte

L’instant se meurt Œil mortel jusqu’au cœur C’est la fin du regard anodin Car l’œil se meurt au loin Humide et mine basse Paupières flasques Dans un couloir invisible L’écho d’un son risible Le regard se meurt Flux de couleurs Explosion d’émotions Nous étions si bon Mais noyé dans son sang Eprit de liberté pourtant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/notre-regard-est-mort-oscar-main-morte/

Mar 07 2019

Le meurtre de l’écrivain – Oscar Main-Morte

  Le corps d’un homme gisant sur le bitume Poignardé par sa propre plume Désormais le sang des mots ne coule plus Nos meilleurs amis ils furent Quelle ironie Les étoiles se sont enfuies Se clos à la nuit froide, immaculéeL’œil de la lune, apeuré . ©Oscar Main-Morte – 07/03/2019 J’aime ce Texte ! 2+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-meurtre-de-lecrivain-oscar-main-morte/

Fév 25 2019

La Blanche aux yeux Noirs – Oscar Main-Morte

Elle est une âme perdue, Bien souvent délaissée A jamais éperdue, Pourquoi dites-vous dépravée ? Elle envoie valser le moindre sentiment, Elle oublie votre bonté au moindre châtiment. Vous croyez qu’elle est à vous Pauvres fous malheureux, Vous ne valez pas un clou Noyés dans ses beaux yeux !   Grâce à elle vous vivez …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-blanche-aux-yeux-noirs-framani/

Articles plus anciens «

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE