Archives de l’étiquette : mort

Mar 17 2019

…Nuit au Jour – Delloly

Nuit sombrem’étonne de cette absencene traînant que votre ombreseriez-vous luminescenceperçue au loin du chemin ;le temps d’y arriver seulsemble bien lointainlong de marche d’un linceulrecouvrant ce corps tremblotantau mois de juin inconvenanten cette sombre alléed’immobilité entouréecomme sur graviers observéde cette nudité Nuit sombremarche comme un soldat en traînedroit, point je ne me cambreseriez vous lumière …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/nuit-au-jour-delloly/

Mar 08 2019

Notre regard est mort, Oscar Main-Morte

L’instant se meurt Œil mortel jusqu’au cœur C’est la fin du regard anodin Car l’œil se meurt au loin Humide et mine basse Paupières flasques Dans un couloir invisible L’écho d’un son risible Le regard se meurt Flux de couleurs Explosion d’émotions Nous étions si bon Mais noyé dans son sang Eprit de liberté pourtant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/notre-regard-est-mort-oscar-main-morte/

Mar 07 2019

Le meurtre de l’écrivain – Oscar Main-Morte

  Le corps d’un homme gisant sur le bitume Poignardé par sa propre plume Désormais le sang des mots ne coule plus Nos meilleurs amis ils furent Quelle ironie Les étoiles se sont enfuies Se clos à la nuit froide, immaculéeL’œil de la lune, apeuré . ©Oscar Main-Morte – 07/03/2019 J’aime ce Texte ! 2+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-meurtre-de-lecrivain-oscar-main-morte/

Fév 25 2019

La Blanche aux yeux Noirs – Oscar Main-Morte

Elle est une âme perdue, Bien souvent délaissée A jamais éperdue, Pourquoi dites-vous dépravée ? Elle envoie valser le moindre sentiment, Elle oublie votre bonté au moindre châtiment. Vous croyez qu’elle est à vous Pauvres fous malheureux, Vous ne valez pas un clou Noyés dans ses beaux yeux !   Grâce à elle vous vivez …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-blanche-aux-yeux-noirs-framani/

Fév 08 2019

Grave Tombe – Ywan Cooper

Quantième Art Forceps de constater que j’accouche de mes morts On engendre le cimetière de notre futur Nous sommes nos propres tombes Je flaire le chasseur de ma vie, la soyeur de mes nuits De moments endettés de terreurs enfermées My sole soul will my will bend in turn Blood boils, floods fool, as my …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/grave-tombe-ywan-cooper/

Jan 31 2019

Elle n’avait rien d’Innocent … – Sara Di Diluna

La petite fille était âgée de dix ans Elle en faisait trente trois, comme la maman On disait d’elle qu’elle était mature mais ce n’était qu’une tare de Nature Ce qui en elle était surtout dérangeant C’était son visage et son comportement Celui-ci à la fois vide et immoral Etait à lui seul la vraie …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/elle-navait-rien-dinnocent-sara-di-diluna/

Jan 31 2019

La libellule coinçant la bulle – Christian Satgé

Petite fable affable Des demoiselles des deux sexesVoulant tester leurs réflexes,Se lancent dans un concours :Gagnera qui, au plus court,Rasera l’eau de la mareDans un bruissant tintamarreSans se mouiller, même un peu.Là est le jeu et l’enjeu ! Un jeunot pourtant le boude.C’est un roi de la baroudeEt un acrobate hors pair.Il ne craint ni …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-libellule-coincant-la-bulle-christian-satge/

Jan 21 2019

Sans avoir l’air de chercher la petite bête… – Christian Satgé

Petite fable affable Un grand poète maria
À la gloire la plus mystiqueL’ Alexandre qui paria,
Matin, face à quelques sceptiques,
Pouvoir dominer, flegmatique,
Le monde connu, le distendre,…
Il proclama donc, frénétique :
« Non, nul n’est plus grand qu’Alexandre ! » Roi d’un peuple de parias,
Aux us et aux mœurs ascétiques,Il réussit – Victoria ! – À annexer à …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/sans-avoir-lair-de-chercher-la-petite-bete-christian-satge/

Jan 20 2019

Au bois mort – Christian Satgé

Petite fable affable Sur un petit coin de la forêt, Et par les beaux prés de son orée, Régnait le très gros groin sauvage De ce sanglier grognon hors d’âge. Mais, terne d’humeur et de livrée, Éteint d’esprit, le cœur en ivraie, Il exigea que tout son royaume Soit à l’image de sa grotte, home …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/au-bois-mort-christian-satge/

Jan 18 2019

Le 11 novembre de mon enfance – Bernadette Laroze

Ce petit monument aux morts Je me le rappelle aujourd’hui encore Toujours propre, et sagement clôturé Entre deux routes il menait.   Les écoles se réunissaient En ligne  bien rangée partaient Pour le monument Sans un mot, nous étions là, présents.   Il y avait les instituteurs,  les élèves Les retraités, les militaires en trêve …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-11-novembre-de-mon-enfance-bernadette-laroze/

Jan 11 2019

Le milan malade – Christian Satgé

Petite fable affable Il fut des temps où, pour soigner maux et Mal, Chez les hommes, tout comme chez l’animal, On comptait plus sur le bon vouloir des saints Que sur le vaste savoir des médecins : Car si les seconds rendaient gras et bossu Même un cimetière des plus ossus, Les premiers, eux, parfois, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-milan-malade-christian-satge/

Jan 10 2019

Le cheval de guerre – Christian Satgé

Petite fable affable Bête de labour devenue cheval de monte, Une rosse allant toujours à bride abattue Narguait, pis morguait, ses père et frères. Sans honte Elle se rinçait la bouche de son statut Nouveau qui, seul, lui donnait valeur et vertus. « Ne redoutant de mourir, ne craignant de vivre, Je suis advenu plus …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-cheval-de-guerre-christian-satge/

Jan 07 2019

7 janvier 2015 – Serge Campagna

Pour qui sont ces serpents qui sifflent vers nos têtes ? Pour un dessin dont le seul dessein était de faire sourire En ce mois de janvier les mages ont apporté la mire la mort le sang   ©Serge Campagna J’aime ce Texte ! 5+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/7-janvier-2015-serge-campagna/

Jan 07 2019

…ce Vent, parfois.. – Delloly

Où êtes-vous mon Frère en cette heurloin du froid abonné fond de ce cœur ;déjà neuf mois que je reste sans nouvellescertes il n’est guère possible d’en recevoirVous qui demeurez allongé dans le noirloin de ribambelle de femmes juste « belles » Je suis ce Vent parfois glissant long de Seinescrutant vague de votre âme de sa peines’arrêtant auprès de Gent …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ce-vent-parfois-delloly/

Jan 05 2019

Il a neigé – Serge Campagna

Marée humaine muette absente enfin intelligente figée dans la toile labyrinthique d’une araignée lascive et intemporelle   Pas même un chrysanthème hirsute qui fendille l’épaisse couche de regrets éternels linceul opaque immaculé des mémoires ensevelies   Morts melbas ! ce matin c’est Chantilly pour tout le monde !   Tandis que l’hiver oscille ondule voyage au-delà des …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/il-a-neige-serge-campagna/

Jan 04 2019

Disparition – Serge Campagna

  L’habitude est l’instrument de la banalité.  Un itinéraire tracé sur des certitudes inébranlables. L’œil qui se pose au lever sur la table de la cuisine. L’interrupteur pressé machinalement. Le placard à main gauche. La cafetière à main droite. Le filtre qui se remplit. L’eau qui s’écoule au rythme du matin qui s’en va. Le …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/disparition-serge-campagna/

Jan 04 2019

Petit poisson – Stéphane

Petit poisson, Grosnichon, escalade un tortillon,Du bord perché, il se précipite, comme un papillon,Petit poisson accélère la pesanteur à fond,Le frottement de l’air l’embrase, puis il fond,Petit poisson est victime du réchauffement à la con,Pauvre Petit poisson, il a vécu comme un Merluchon,Pauvre Petit poisson, il meurt dans un plongeon,Ses gouttes se mélangèrent à l’océan …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/petit-poisson-stephane/

Jan 02 2019

La chèvre bouc émissaire – Christian Satgé

Petite fable affable « Je n’ai ni haine ni honte à le dire Même si ce cheptel aime à médire : Je ne suis pas la pire du troupeau Et je tiens autant qu’une autre à ma peau ! » Ainsi donc béguetait une chevrette Ayant trois poils au menton, l’air pauvrette. « Oui, je …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/__trashed-2/

Déc 29 2018

Un amour de coccinelle – Christian Satgé

Petite fable affable   J’ai la nature pour compagne.La vie bucolique de ma campagne,Qui est « un trou du c… du monde »,C’est un bois, le sentier qui l’accompagne,Des champs et des prés à la ronde,Quelques trous d’eau, des fossés en broussaille.Mais c’est aussi toute un fauneD’insectes, parfois infects, qui tressailleDans l’herbe qui n’est jamais …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/un-amour-de-coccinelle-christian-satge/

Déc 19 2018

Le canard déconfit – Christian Satgé

Petite fable affable Canard soigne le gras de son foie Et le dodu de ses cuisses, Sans gêne, en squattant souventes fois La cuisine de la vieille Alice. Il y parade pour s’y bien gaver, Sans l’ombre d’une vergogne. Ce mirliflore, à l’abondant duvet, Réclame, sans que la rogne Gêne Alice, son dû et au-delà, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-canard-deconfit-christian-satge/

Articles plus anciens «

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE