Archives de l’étiquette : Marie-Magdeleine

Sep 05 2019

…Complainte de Vie – Delloly

. Dix_neuf décembre angevindouce journée paisible de poésieun calme bien utile en cette morne viedepuis ce vingt-huit novembre pourrioù s’enfuient les fous désirs d’un matin De partout il s’entend une Complaintesoufflant de vérités à  porter sûre plainte ;– moralement , il se doit d’y procéderobstinément face à la blanche peine lente,au sein de proches, il …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/complainte-de-vie-delloly/

Sep 03 2019

…L’Eloignement – Delloly

. Je n’ai su intervenirn’ayant plus les armespour de ma foi Vous soutenirÔ.. je me trouvais auprès de Vousjusques à tard, douce Damegrand mot ce “tard”, je Vousai laissée au bras du dramaturgemédecin d’un Temps lointaindepuis devenu gent Panurgede l’éloignement, de l’usage d’un refraind’un “sacerdoce” fatiguant les nerfsoubliant que bois se perdentcomme le Serment d’un …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/leloignement-delloly/

Août 31 2019

…Comme un Etranger – Delloly

. Minuit, de retour sur Angers Terre où se plait la douceur même la nuit à toute heure dit-on à tout nouvel étranger Etranger, Ô.. vous le restez longtemps de vos habits vêtus comme il se dit, vous déguisez l’espace prêté du convenu Matin, d’une balade et d’un café chuchotement se prête de l’osé de …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/80332-2/

Avr 20 2019

…Onze heures – Delloly

. Onze heures sonnent Rue de Beaune le parquet de votre absence résonne craquant à chaque pas perdu comme ne sachant plus où aller comme hésitant à demeurer encore une fois, où-es-tu ? Paris qui pleure, je me demande… Paris qui m’ennuie, je Vous attends… Paris qui hurle, je Vous comprends… Paris qui roupille, je …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/80847-2/

Nov 28 2018

…Un mardi chantant.. – Delloly

  C‘était un mardi chantant mois de maid’un ciel parisien bleu de son merveilleÔ.. Nous conviant au Temps qui se plaitd’une promenade au clair d’une étincellegrisant nos regards de cette nouvelleque douce journée soit un jour de fêtevôtre sûrement de cette vie bellerecouvrée depuis ce cœur rouge ascète C‘était un mardi chantant mois de maiplaisant aux yeux verts sous la douce …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/un-mardi-chantant-delloly/

Mai 01 2018

…Scène parisienne – Delloly

. Scène parisienne en ce premier mai se réveille parfois ce jour de mai autour d’un brin de muguet s’étonnant d’attendre dans un petit vase aimant que l’offrande acte son rôle du jour d’Être le sourire apportant l’Amour Scène parisienne enlace mes limbes de Vous Madame comme de beaux timbres où je Vous revois parcourir …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/scene-parisienne-delloly/

Avr 05 2018

…la Dame Parisienne – Delloly

Ils dansent les oiseaux du dimanche et chantent le soleil de l’automne nous les observons d’une délicatesse celle d’un après-midi parisien au Champ de Mars abritant LA DAME si belle si haute à l’irisé palissandre vous vous regardez marquant l’évidence d’un vieil amour de souvenance jamais morte Vous assise sur une chaise de vos yeux …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-dame-parisienne-delloly/

Août 11 2016

Le Voile Triste – Delloly

Paris se vêt d’un voile triste ; Jolie Muse, s’en est allée Laissant enfants pleurer l’ARTISTE Et ressentis chercher « hâlé » ! Quais du Louvre crient Ô.. tristesse D’un temps d’HIER du souvenir Evanescent de son ivresse De mots enfouis sous son soupir. Où êtes-Vous, Muse divine ? En vilain lieu ; TERRE d’oublis …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-voile-triste-oliver-delabre/

Mai 08 2016

Miroir de Soi – Delloly

Miroir, miroir, suis-je toujours belle Sembla fredonner gente Princesse De ses moments, où croisait l’ivresse ; Frêle reflet osant l’infidèle ! Depuis le Temps de ce matin-né Lui offrant ce moment vahiné À se mirer comme elle l’entendait ; Traits, pourtant, s’étaient bien refardés. S’observant au Temps simple, cliché, Point ne percevait en le psyché …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/miroir-de-soi-oliver-delabre/

Avr 04 2016

L’Oubliée – Delloly

Allongée, fragile, paraissant oubliée, La Princesse Marie attendait son lever Telle une abandonnée un dimanche achevé ; Pourtant, matin prônait : était toute habillée. Vivement qu’il vienne, son p’tit prince adoré, Alors serait sauvée de ce semblant de mort, Vivre de mots d’enfants l’éloignait de ce sort ; Marie le pressentait : jour serait décoré. …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/loubliee-oliver-delabre/

Avr 01 2016

Les Noces – Delloly

Les Noces, jour d’Espoir ! Tour de vie, tour de gloire L’inconnu du très beau, Sous la porte du sceau. De l’hier à ce jour Où naît nouvelle Cour Qu’enfant était souhaitée ; Là, qu’elle doit aimer ! Ta route du demain Naîtra des émotions Où le rosi divin Créera douce Terr’d’ions !   Oli …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/les-noces-delloly/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE