Archives de l’étiquette : libertin

Déc 20 2018

…tel Libertin – Delloly

  Voyez-moi tel libertin dépérir au froid satin sec, chaussant douce fatigue à ne poursuivre au lointain de mon regard sans entrain belles oies aimant la fugue Je n’irais pas au très loin rejoindre ces oies-navigue bien au-delà de la digue voyez-moi tel libertin Ne pourrais suivre faquin faisant mirer le prodigue à l’horizon jamais …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/tel-libertin-delloly/

Oct 21 2018

…Ils s’embrassaient – Delloly

  Ils s’embrassaient ces amants du soir de l’osé comme heureux de se délivrer ce doux baiser comme s’aimant pouvait-on le croire des ombres nous amenant à rêver un peu à leurs mondes à leurs secrets s’épousant si fous d’un charmant de ces regards troublants riant d’un autrement ignorés,  observés de leurs amis rythmant belles pensées …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ils-sembrassaient-delloly/

Nov 11 2016

…Rêves murmurés – Delloly

Il est une fable se murmurant au loin Chantant Liberté d’un moment ineffable D’un Temps où vous étiez l’Aurore du matin D’un reflet traversant le volet redevable Du rosé crépuscule. Cette complainte héla les regards entendus De passants d’autre heure au soir sous la fenêtre Des envies caressées de secrets suspendus À vos lèvres élues …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/reves-murmures-delloly/

Juin 13 2016

Hésitation – Delloly

Ressens à livrer ces mots Où ton accent se parfume De l’Amour et de ses maux, Des voyelles d’amertume, D’un espace où l’Ivre temps Se moque de l’offensé, Ignorant âcres instants Au fil du rêve insensé. Durant long chemin de transe D’un soir-regard incertain Sans renier la confiance De ce côté libertin, Sans le doute …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/hesitation-oliver-delabre/

Jan 11 2016

Le Parfum de l’Amour – Delloly

Ivresse au jour d’hiver au parfum de l’Amour Zigzague au regard lors des voyages osés Imparfaits de paumes oubliant le parcours : Yeux d’un pers se plaisant de frissons disposés Elus frôlés aimés de lèvres apprivoisées Puisant fragrance ailée se réclama tanguée Aérèe d’absolu la mouvance languée Résonnante ébahie réveillant l’insomnie ; Fol esprit de …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-parfum-olivier-delabre/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE