Archives de l’étiquette : légèreté

Juil 20 2019

l’homme dans toute sa splendeur – Loly

                                                          –L’homme dans toute sa splendeur : –La timidité de l’homme me touche particulièrement. Elle dévoile une sensibilité qu’ils aiment rarement montrer. Ils ont comme une oppression des sentiments. car ils ont tous été blessès, cela les plongent Dans une confusion fragile. –Une empreinte de gêne, quand cela devient Sérieux et sincère, Car il a …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lhomme-dans-toute-sa-splendeur-loly/

Nov 24 2018

Romance – Michel Granier

Romance du passé, Romance du présent, Je ne peux me lasser, De l’effet bienfaisant. . Le violon t’a choisie, Pour exhorter tes vœux, Alliant poésie, Aux rythmes merveilleux. . Une note, un parfum, Un souvenir grisant, Où le temps est défunt, Mais souvent apaisant. . Tous les sons égrenés, Entrechoquent le cœur, Farandoles effrénées, Mêlées …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/romance-michel-granier/

Oct 05 2018

L’envol – Michel Granier

Dans l’infini du jour Halo bleuté d’azur, Où l’amour suit le cours Des Êtres au cœur pur.   Perdu dans ce néant Je te cherche éperdu, Mais n’entends que le vent, Et je ne t’ai pas vue.   Soleil de grisaille Aux nuées déchirées, Hissé sur la faille, Ou le sol a vibré.   Tourbillons …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lenvol-michel-granier/

Juin 04 2017

Voici le Mois de Juin – Delloly

Voici le mois de juin, le mois de vos matins Le mois Vous habillant d’un printemps et couleurs Le mois Vous réclamant, déhanchés argentins À glisser les pavés de gestes en douceurs. Voici le mois de juin, le mois de vos parfums Décorant d’un rire Vos journées du rose Celui d’un beau soleil, Vous accordant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/voici-le-mois-de-juin-oliver-delabre/

Oct 16 2016

Le Bondissant – Delloly

(Ralph fut un chat noir adorant seulement (et adoré) sa maîtresse Marie-Magdeleine (nommée “Mali”) Les murs avaient tremblé de sa colère Celle d’un nourrisson attendant douce mère ; Elle était partie au-delà chasser La gazelle sous le vent, laissant l’insensé, Son petit, seul, dans la grotte cachée. Depuis des lunes, avait quitté sa famille Dénichant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-bondissant-olver-delabre/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE