Archives de l’étiquette : lacheté

Fév 17 2019

Lâchetés – Anne Marie

Les petites baudruches Qu’on lâche, tel des pets Nauséeux, un soufflet Souffreteux dans la ruche Des papillons de honte, Voilés et s’envolant, Qui montent, qui montent Loin derrière, pas devant. Les miroirs sont opaques Pour mon cœur conscience, Ma fierté dans les flaques Des courages déficients.   Rien dit, rien fait, rien vu… L’aigreur du …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lachetes-anne-marie/

Oct 02 2018

L’honneur du paon – Christian Satgé

Petite fable affable Dans le bourgeon de son âge, insoucieux, Un jeune paon paradait sous les cieux Avec du gibier de gibet, petit Bois de bûcher et autres grands abêtis, Pour la plupart plus miros que vraiment louches Et l’esprit plus tortilleux que tortueux. Vanteries et jaserie toujours en bouche, Ce n’était pas là concours …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lhonneur-du-paon-christian-satge/

Juil 13 2018

C’est pas chouette – Christian Satgé

Petite fable affable Une chevêche fort revêche maudit sans cesse La si grande société des bêtes des bois, De tant bonnes gens prêtes, et ce sans nulle paresse, À larronner et à détrousser l’être aux abois, Voire, à la toute fin mais sans faim, à l’0ccire. « Ce monde ne serait que boue et bren, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/cest-pas-chouette-christian-satge/

Juil 19 2016

Terre Indignée – Delloly

Dieu aimait se mirer en le blanc De la douce banquise d’Islande Miraculeuse de ce troublant Auprès d’ÊTRES comme offrande Comme pour oublier l’accablant ! Avait bien tenté de rayonner À travers les formes du Désert De son Or en l’Oasis donné À ceux ayant la foi d’un geyser Oubliant d’AIMER leur Nouveau-né. Dieu décida …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/terre-indignee-oliver-delabre/

Jan 24 2016

Juste Renaissance – Delloly

C‘était un vendredi, dînant au sein d’amis, Tous riaient, épuisés de journées travaillées Aucun se lamentait des repas patientés ; Novembre parfumait la chaleur épanouie. Envie de saluer, là, Patron du bistrot Se leva souriant d’un bon pas d’amitié, Hey donnés ça et là, sous charivari choyé ; Bonheur étouffa son de champagne salto. D‘un …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/juste-renaissance-olivier-delabre/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE