Archives de l’étiquette : inconscient

Mai 19 2019

L’oiseau blanc – Khadija Elbahar

    Aux yeux de rêve…. L’oiseau blanc….. Bel ange apparaît….. Tenant sa petite fée ….….. Quand mes pensées sont surestimées… Souriant avec confiance…. Me félicitant la pureté d’esprit…..  Le rideau est levé…. Pour clarifier la vision….. En annonçant l’arrivée …. Des nymphes de la paix……. Qui caressent les yeux de rêves….. Par des mains …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/loiseau-blanc-khadija-elbahar/

Oct 08 2018

Un slow ou une zumba ? – Stéphane

Je respire du vent, Mais je ne manque pas d’air, C’est un drôle de mystère, La folie parfois m’emplit, Je ne peux rien y faire, Mon cerveau construit de drôles d’écheveaux, Et je galope debout sur ses chevaux, Plus rien ne m’arrête, Je suis bi c’est ça qu’est chouette, Je tire un autre numéro, pour …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/un-slow-ou-une-zumba-stephane/

Mai 20 2018

Je me plonge dans l’inconscient – Fattoum Abidi

Je me plonge dans l’inconscient, J’oublie les maux du temps, Mon subconscient erre, Ma plume espère.   La confiance dans le réel Perd sa bourse virtuelle, La psychique paie les bavures des sadiques, Le monde loupe la silhouette de la  paix bénévole.   Je me plonge dans l’inconscient, Ma nervosité prend congé, Je pose ma …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/je-me-plonge-dans-linconscient-fattoum-abidi/

Juin 18 2017

2014 – Alexandre Alpeyrie

2014 La Terre est là, nous sommes parmi les êtres Las d’être Les satellites tournent autour de nos têtes Et nous, nous mangeons les bêtes. Et les satellites tournent autour de nos têtes Nous marions nos filles dans de grandes fêtes Foraines, elles se scarifient le visage Dans des hôpitaux pour jeunes filles pas très …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/2014-2/

Mar 06 2015

Limbes – Jocelyne Bayard

Il n’y a pas d’entrée possible, Ni de sortie dans ce lieu-là. L’endroit est inintelligible, Ce qui est ne se perçoit pas. Toutes nos racines viennent y baigner, Dans la plus grande opacité, Où le temps n’a plus ses repères, Tant il se dénue de matière. La membrane est souple et poreuse, Et la poche …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/limbes-jocelyne-bayard/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE