Archives de l’étiquette : Grasse

Déc 08 2019

…Jardin au Jasmin – Delloly

⇓ Dix jours que vous avez, lasse, quitté Le Jardin du Rêve et son pinceauté De formes soufflées et couleurs osées Reflétant douces émotions posées. Monde de la peinture “d’oses” pleure De l’ivresse perdue, négligeant l’heure, De leur Muse oubliée, s’étant enfuie Du Jardin au Jasmin taisant l’ennui. Œuvres d’un Temps rose Vous ont connue,Sous leurs …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/jardin-au-jasmin-delloly/

Mai 11 2016

Te Peindre – Delloly

⇓ Abasourdi de ce peu de temps Me restant avant de Vous quitter ; Que reste-t-il : la désillusion ? Celle qui fuit l’espace hydratant Promis à l’instant de la fusion Où l’Espérance est perpétuité, Où la Vivance se perd d’illusions, Où l’Ecritur’ meurt de confusions. Une plume égarée s’ennuyant Brisant le silence de l’humour …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/te-peindre-delloly/

Mai 09 2016

Sous le Vent des Eaux – Delloly

  …Et les feuilles mortes Jonchaient, là ! ambrées, Comme pour décorer Le seuil de la porte Taisant cris d’oiseaux Sous le Vent des Eaux Attendant l’écrin De l’Amour-chagrin. S’entrouvrit la porte Lisant contre-jour Charmant Âme forte À franchir l’ajour Quittant la misère Pour l’ombre rosaireD’un éclat oséBrisant composé. Le Rêve de l’autre Franchi du …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/sous-le-vent-des-eaux-delloly/

Mai 05 2016

Le Tableau Respiré – Delloly

  1-Doucement allongée, en Jardin consacré Epuisée d’un marché sur pavés d’un sacré Karole sombra belle de souvenirs pâmés Le Temps d’un songe pour les Siestes Parfumées. 2-C’était un mai d’été hâlé de l’Exporose Au bord de “Grande Bleue” sur douce Promenade D’un soir rosé, osé de l’envie devinade, À vibrer du hasard riant à …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-tableau-respire-delloly/

Mai 05 2016

Encre Blanche – Delloly

  Misère, porte s’est refermée Du parfum respirant votre espace Sans un écrit ravissant l’adieu À découvrir au firmament soir ; Poésie Vous allait chère aimée Jonglant la pensée d’un jamais lasse En gentes lèvres livrant radieux Ô.. en vos yeux du charmant bonsoir. Vous promenez-vous au Jardin Pauline ? Devrais-je y jouer de la …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/encre-blanche-oliver-delabre/

Avr 21 2016

La Complainte de l’Amuse – Delloly

J’aime ce Texte ! 1+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-complainte-de-lamuse-oliver-delabre/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE