Archives de l’étiquette : fortune

Avr 29 2019

L’aumône – Christian Satgé

Petite fable affable   Un vieux beau ayant fait bonne fortuneDans le chiffon, et jamais à court de tunes,Après un repas dans un grand restaurant,Offre un tout petit pourboire au chef de rang. Ce sont picaillons tenant du symboleQue ces quelques pièces, oui c’est oboleQui, ainsi donnée, ferait d’aucuns déchoirEt pousse le pingouin sombre au …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/laumone-christian-satge/

Fév 06 2019

Désargenté et désenchanté – Christian Satgé

Petite fable affable   Le Talent, un matin, rencontraLa Fortune à qui il en remontraQu’après avoir été sa maîtresseDe l’avoir fui au loin, traîtresse.   « Que me reproches-tu tout du long ?   – De m’avoir abandonné au mondePauvre de toi et d’argent, Ma Blonde !   – C’est, qu’hélas, tu m’avais confondueAvec Richesse, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/desargente-et-desenchante-christian-satge/

Sep 28 2018

Magicienne – Lamine Cissé

MAGICIENNE   Silhouette de rêve, regard d’Eve Résister à son assaut est un privilège La magie noire anime sa démarche altière À chaque pas, on entend que des prières   Les caresses? Elle en cultive de l’extérieur Et enivre ses idoles de son postérieur Elle domine tout comme Che Guevara Car en elle, vit l’esprit …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/magicienne-lamine-cisse/

Sep 24 2016

Vous qui prenez le large -Brahim BOUMEDIEN-

Vous qui prenez le large, par une nuit sans lune Entassés à l’étroit, sur un radeau de fortune L’Algérie vous appelle encore à la raison Votre Mère vous supplie, rentrez à la maison Ne voyez-vous donc pas que ses bras sont ouverts Que ses larmes coulent, elle qui a tant souffert Elle vous a allaités, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/vous-qui-prenez-le-large-brahim-boumedien/

Juil 08 2016

Confettis – Delloly

Soleil s’est enfui cet horrible matin Laissant confettis en place de l’Amour Sans la fragrance de ce regard glamour. Infernale odeur de l’absence au lointain Brise la journée d’impatience évasive Où se plait l’idée de te sentir pensive. Soir se repose au fond d’un désert sans dune De rêves d’espoir épuisant vaine attente D’un retour …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/confettis-oliver-delabre/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE