Archives de l’étiquette : Demeure

Avr 22 2019

…La Demeure d’Yze – Delloly

. En la Demeure d’Yze se promènent des âmes de leurs murmures comme elles disent veillant sur Vous Mesdames Ô point ne devez Vous en inquiéter elles se promènent avec le vent, sans ! ces âmes attendent simplement souriant de vos caprices de l’été En  la Demeure d’Yze le vent parfois s’endort sous une bise …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-demeure-dyze-delloly/

Avr 19 2019

…Hurle le Vent – Delloly

1-Le vent hurle au dehors de la Demeure du froid présent au soir, il demeure Où êtes-vous, devions, Nous retrouver en Demeure d’Yze au soir autour d’un dîner ; ces heures écoulées à contempler grand vent dans le vieux salon au miroir vieillissantont troublé mon coeur d’un froid pesantrougissant doigts et visage m’endormant,ne me souviens …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/hurle-le-vent-delloly/

Mar 20 2019

…le Printemps – Delloly

  Vingt-deux heures cinquante huitle Printemps s’invite en votre demeureÔ..Vous ne verrez que la pleine luneà belle heure peut-être, et de sa nuit Un Printemps vêtu d’une toge “hiver”de ses couleurs froides brusquant l’airtirant sa révérence au froid et surviedu long sommeil et manque d’envie Vingt-deux heures cinquante huitvieil hiver tente à toujours Vous plaireau …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-printemps-delloly/

Mar 18 2019

…Ce petit Mot – Delloly

  -1-Ce petit mot pour Vous dire sous un vent d’idées la pensée revenez me voir d’une phrase insensée comme l’hiver dernier à vrai dire à la Demeure d’Yze me surprendre c’est un bonheur de Vous entendre Dans le froid de l’hiver en cette grande Demeure se plaisent vieux fauteuils d’un Temps révolu du sommeil …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ce-petit-mot-delloly/

Mar 15 2019

L’étranger – Oscar Main-Morte

Le manoir accueilli ce soir Un étranger péniblement vêtu Légère soie crasseuse en plaid noir Abimé d’une tempête farfelue Les bons samaritains demeurant fiers Ne sont pas coutumes de nos jours Mais la richesse, elle, parole de prêtre Accueillit le malheureux sur un tapis de velours L’étranger gémi, rit ou pleur-t-il ? Impossible de le …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/letranger-oscar-main-morte/

Oct 09 2018

Ce coeur…..- Ilef Smaoui

Ce cœur n’a pas de problème géométrique Mais a toujours un petit poème féerique Ce cœur n’a pas besoin d’un plus calorique Dans tous ses coins l’énergie est historique Ce cœur exerce sur l’esprit positive influence Ce dernier respire nuance de la tolérance Ce cœur verse dans l’esprit sa quintessence Ce dernier signe toujours pacte …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ce-coeur-ilef-smaoui/

Juin 08 2018

… loin de Demeure – Delloly

*20/28 Des pleurs terrassent notre mère chaque heure au large d’un océan loin de Demeure nous laissant naufragés même à ses côtés des naufragés d’un bateau sans nom, jetés sur un quai noir d’horizon loin du bonheur qui semblait vivre l’espérance en Demeure Lui tendre la main de l’Esprit est folie glissant au désarroi repoussant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/loin-de-demeure-delloly/

Mai 26 2018

…Nuit indicible – Delloly

*08/28 Un mois se passe et le Monde a changé les nuits j’entends des bruits indicibles sombres et gris chaque nuit bourlinguée comme des sifflements ou grondements étranges Ô.. exaspérants ; les yeux ouverts je les perçois tels souvenirs Ô.. de ces instants d’hier d’une Vie de dires ; et cette impression glaciale d’être un tambour …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/nuit-indicible-delloly/

Mai 23 2018

…Vingt-huit jours – Delloly

*05/28   Vingt-Huit jours de solitude grise et détresse vingt-huit jours vêtus simplement de l’angoisse pourtant jamais je le sais Vous ne reviendrez parmi Nous quoique en l’âme  le souhaiterais Vingt-huit jours et toujours là-bas vous sommeillez en blanche Demeure des oubliés du Cœur parfumé du froid sans âme maîtrisant l’odeur ; vivement le choix du jour …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/vingt-huit-jours-delloly/

Sep 14 2017

Passe l’Automne – Delloly

    Lentement, le vent souffla une solitude Frissonnant la Demeure d’une lassitude ; Point “Elle” ne désirait vivre seule, de l’écueil D’un automne dépourvu d’une feuille : Fièvre réminiscence du bruit de l’absence Résonnant chaque année d’omniprésence. Doucement, Marie-Anne soupira du Temps ; Folles Amours tiraient leur révérence Pour une Cité bien éloignée de …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/passe-lautomne-delloly/

Juin 15 2017

Voix de la Raison – Delloly

C’était le jour J. Parti pour une autre Terre comme apparue en ses rêves dans quelque coin oublié de la mémoire, il découvrit cette maison ancienne, abandonnée des souvenirs de chacun, de l’histoire et de ses grimoires. Même les hectares s’étaient appauvries au fil des saisons laissant en place une végétation terne, en manque d’âme. …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/voix-de-la-raison-delloly/

Juin 13 2017

L’être à L’eau – Val Reval

Que dire de supportable après tout ce massacre Face à face de part et d’autre du précipice creusé Ma voix saura-t-elle sans faillir jusque-là se porter L’amertume sourde lasse et jadis invaincue S’immisçait importune comme un hoquet têtu   Depuis la tendre enfance naturellement je t’aime Aussi léger qu’il fait beau bleu soleil ou pluie …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/letre-a-leau-val-reval/

Mai 12 2017

Vent de Vous – Delloly

Au clair d’un matin, un Vent se promena Certain de l’envie volant en la Demeure Devenue triste, depuis la vilaine heure Où Tous partirent au-delà D’un parfum, humant le bonheur. Le Vent, par ici, par là, glissa caresses Long des fenêtres, cherchant belle embrasure À s’engouffrer, seul, évitant que prouesse Heurta Pierres de taille et …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/vent-de-vous-oliver-delabre/

Avr 06 2016

La Demeure Brisée – Delloly

Une brise au doux tremolo Caressant vagues cristallo
 De reflets bronze jeune-lune Mirait demeure taciturne En manque de ses doux amants Endormis en tréfonds charmants Quelque part sur continent Enlacés sous draps maintenant D’un coup avaient quitté Belle Île
 Peu avant la douce tempête, Par crainte d’être les noyés
 De la nouvelle année deux mille
 …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-demeure-brisee-delloly/

Mar 30 2016

Décembre d’Hiver – Delloly

  Décembre triste, se lamentait-il Tendres flocons reposent ailleurs En vaines contrées, bien loin de mon île Où du Temps chéri, tout mirait bonheurs. Décembre triste, humeur enneigée Se taisent lisses de vaine chaleur D’ivresse chérie à bronzer d’honneur ; Qui refroidis-tu,  frisson voyagé ? Décembre triste, près de la fenêtre L’ombre diminuée d’une jeune …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/decembre-dhiver-oliver-delabre/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE