Archives de l’étiquette : D87

Août 19 2019

…Deux Ans – Delloly

Série Dix ans  Dix ans à Vous effacer ♣(A) Neuf ans d’un autrement ♣(B) Année de quatre-vingt-treize ♣(C)   Sept ans, se murmure un air  ♣(D)   Deux mille deux cent quatre vingt six ♣(E)  Cinq ans, c’était hier ♣(F)  Trace de Quatre ans ♣(G)  Trois ans, Ô m’entendez-vous ♣(H)  ♥ Deux ans  (I)  Le Repos de votre Âme  ♣(J)  Jour gravé ♣(K) . …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/deux-ans-delloly/

Juil 05 2019

…Navré de l’Heure – Delloly

Je suis navré de ne pas Vous le conterce matin, j’ai encore maudit l’universde s’être donné l’envie de rencontrerà la même heure l’amour de quelques vers C‘est l’été de la finesse du soleildélivrant Ô.. la tendresse de son ciel,assis autour d’un café ou d’un sodaà maîtriser le regard d’une aura Ô.. que je suis navré …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/navre-de-lheure-delloly/

Avr 22 2019

…La Demeure d’Yze – Delloly

. En la Demeure d’Yze se promènent des âmes de leurs murmures comme elles disent veillant sur Vous Mesdames Ô point ne devez Vous en inquiéter elles se promènent avec le vent, sans ! ces âmes attendent simplement souriant de vos caprices de l’été En  la Demeure d’Yze le vent parfois s’endort sous une bisede …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-demeure-dyze-delloly/

Mar 22 2019

…l’Ombre de Vous – Delloly

  Je ne vois plus rien du tout depuis l’ombre de ce nuage noir osant blêmir le contraste du soir sans doute épris du soleil ou de Vous Comment puis-je Vous prendre en photo sur le couché sombre d’une pluie en miroir ne dessinant que votre ombre au soir d’un difforme incompris sur le coteau …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lombre-de-vous-delloly/

Juil 30 2016

Nuage de Vous – Delloly

Nuage bleu de Vous, d’une tendre hiloire Aux yeux miroir de Moi, de galante clarté ; Tendre la main de Nous, pour en cueillir sa larme Au parfum recouvré, en un vertige ivoire, C’est délice ! l’offrande d’un piège disserté Hérissé d’épines, au velours de charme. Avancez divine, d’une robe marine ! Balancez votre corps …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/tanguez-oliver-delabre/