Archives de l’étiquette : D85

Août 24 2019

…L’Aquarium – Delloly

. Vingt juin, mon petit frère abandonnémême ton brochet s’en est hélas allédans l’aquarium faute d’une pompe arrêtéejugée trop bruyante de l’oubli de penserque je m’étais attaché à ce Seigneurmarquant une présence, un petit bonheurlors de mes passages en Demeure d’Yzejusques à lui fournir quelque gourmandise Mon cœur a pleuré de cette sotte négligencepeu de temps …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/laquarium-delloly/

Juil 17 2019

…Année de Cinquième – Delloly

. Année de cinquième, déjà quatre ans me souviens de Vous, de votre Art à Nous apprendre à composer les mots les gesticuler, les pourfendre, les réécrire c’était passionnant pour quelques-uns un cauchemar pour nombreux pourtant Tout était pour révéler l’espoir Année de cinquième, passionnée vous étiez, aficionado passionné m’avez révélé de votre savoir, de …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/annee-de-cinquieme-delloly/

Mai 02 2019

…Les belles Nageuses – Delloly

. Souvent, nous prenions le temps durant les vacances estivales de passer Vous observer pêcher mes deux frères et moi-même pour le plaisir de Vous entendre pour le plaisir de tout comprendre comme votre art de charmer Dames belles nageuses et gourmands de vos appâts cuisinés de l’amour veille de vos balades au bord de …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/les-belles-nageuses-delloly/

Jan 07 2019

…ce Vent, parfois.. – Delloly

Où êtes-vous mon Frère en cette heurloin du froid abonné fond de ce cœur ;déjà neuf mois que je reste sans nouvellescertes il n’est guère possible d’en recevoirVous qui demeurez allongé dans le noirloin de ribambelle de femmes juste “belles” Je suis ce Vent parfois glissant long de Seinescrutant vague de votre âme de sa peines’arrêtant auprès de Gent …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ce-vent-parfois-delloly/

Août 09 2018

…immuable jour indicible – Delloly

Apostrophe 1 Dix avril immuable jour d’une existenceil semble bien pourtant morne comme inutileet violent à la fois Nous rappelant l’absenceNous oppressant l’instant grisé d’un vide grisd’autant sous cette pluie penchée et incessanteprivant l’esprit de ses évasions un ailleurs ;déjà hier sur la grise route de Parisau volant ramenant parents et quelques autrestous endormis sur …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/immuable-jour-indicible-delloly/

Juil 02 2018

…au Jardin…traîne l’oubli (èpilogue) – Delloly

EPILOGUE Au Jardin des Tuileries je traîne l’oubliles moineaux m’ignorent comme le chabliscommandé et si peu goûté de sa saveurl’amertume se glissant lasse d’une humeurvagabonde éprise de son Passé laissélissant d’un abandon ce lamento posé Samedi s’annonce parisien sans remordsd’être auprès de Parents vivant sous pseudo tortspréférant converser autrement que d’ivresseau bord de la Creuse …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/au-jardin-traine-loubli-epilogue-delloly/

Juin 20 2018

…Quatorze février – Delloly

*28/28 Quatorze février douceur crayonne parfums me suis baladé au Louvre comme un pantin de doux petits pas de siècle en siècle incertains observé posément des héros figés peints de marbres et bronzes récitant un passé où s’imaginent gloire drame et vie froissée pourtant com’ l’impresion d’Être au Mond’parallèle revivant l’enfance à vos côtés sans …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/quatorze-fevrier-delloly/

Juin 19 2018

…Désillusion de Mots – Delloly

*27/28 Vilaine désillusion se vêt de vos mots à ne jamais flétrir un jour les parents des mots sincères d’une promesse en campagne d’une fois sans apparence juste d’un cœur pur Vilaine désillusion habille des pleurs cette Maison qu’il Vous plaisait d’honorer tel un gâchis Ô.. jamais désiré d’un soir vérouillé négligeant son vent Vent …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/desillusion-de-mots-delloly/

Juin 18 2018

…d’un Visage, le vôtre – Delloly

*26/28 Souvenir d’un visage le vôtre s’amuseà habiller lieux de souvenanced’un présent surprenant connaissanceje ne peux parler de Vous au passéil ne me plait guère de Vous laisseren les pages d’un livre comme usagé Et Paris qui  Vous a oubliéeffaçant vos chemins de joiesous la neige sous la pluiesous les vents nous baissant le regard,ne …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/dun-visage-le-votre-delloly/

Juin 14 2018

…Existe-t-il… – Delloly

25/28 Existe-t-il un autre Monde existe-t-il une autre raison d’Être existe-t-il une vie après la mort existe-t-il moyen de se retrouver ; que de questions sans réponse que de réponses sans vérité que de vérités évanescentes de pensées que de pensées à se torturer que de tortures omettant la vie que de vies troublées de …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/existe-t-il-delloly/

Juin 13 2018

…Sentiments d’âmes… – Delloly

*24/28 Soupir se transpire d’un nuageux Famille Martin s’en est allée au Poitou laissant un vide attristant Parents imaginé d’une lourdeur en leur cœur Plaisir se respire aux sons d’enfants p’tit Francis désirerait une petite sœur offrant un brin de folie amuser le salon et ses âmes en peine Soupir se transpire d’un alangui déjà …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/sentiments-dames-delloly/

Juin 12 2018

…Il m’arrive parfois.. – Delloly

*23/28 Il m’arrive parfois de Vous oublier perdant la notion du Temps sablier de nos vies d’hier mourant en chemin au rythme des vents saupoudrant chagrin de vies inconnues se mêlant d’instants pimentant le conte au-delà des mots Ne m’en voulez-pas je visite un monde parcourant l’étrange ivrant la pénombre tel un étranger recouvrant la …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/il-marrive-parfois-delloly/

Juin 11 2018

…À l’aurore étonné – Delloly

*22/28 À l’aurore étonné me suis réveillé d’un gouffre étrange de son horizon jaune de souffre ; suis en nage pourtant : Ô.. c’est encor l’hiver de son blizzard cruel s’habillant de misère de son froid traçant les pas de viles douleurs de son ciel gris sans forme taisant les odeurs de ses souvenirs pauvres …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/a-laurore-etonne-delloly/

Juin 08 2018

… loin de Demeure – Delloly

*20/28 Des pleurs terrassent notre mère chaque heure au large d’un océan loin de Demeure nous laissant naufragés même à ses côtés des naufragés d’un bateau sans nom, jetés sur un quai noir d’horizon loin du bonheur qui semblait vivre l’espérance en Demeure Lui tendre la main de l’Esprit est folie glissant au désarroi repoussant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/loin-de-demeure-delloly/

Juin 07 2018

…Sottise en larme… – Delloly

voir https://www.plume-de-poete.fr/o-toi-lhumain-delloly/ *19/28 Ce vingt-trois janvier, la Gendarmerie fit sursauter Mère avec un “SOT” pli précisant de s’y rendre pour motif de réserviste amenant en récif larmes colères de cinquante-deux jours de souffrances et la MORT d’un Amour Bêtise administrative s’amuse de négligences hurlant la SOTTISE ; qu’avez-vous fait mon frère à cette France ignorant tant ses …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/sottise-en-larme-delloly/

Juin 06 2018

…s’écoulent des Pensées – Delloly

*18/28 Que ces jours défilant depuis ton fou départ sont pesants aux matins comme aux soirs sans un fard angoissants perfides usant cette mémoire d’instants convalescents mourant fond d’un tiroir D‘un rythme sacadant s’écoulent des pensées plus noires que d’autres saisissant les journées de couleurs bien fades d’agueusie de la vie se moirant d’avenir tronqué de son envie Dame solitude …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/secoulent-des-pensees-delloly/

Juin 04 2018

…cette Nuit en vain – Delloly

*16/28 Je t’ai attendu cette nuit en vain point mes rêves troublés se libéraient du vin partagé avec Amis, Armand, comme ça non pour t’oublier, juste un soir comme ça mais j’avoue que Vous m’avez manqué ; le réveil aux sept ne fut guère apprécié Longue discussion avec le Père Rémy de la Mort et …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/cette-nuit-en-vain-delloly/

Juin 02 2018

…à défaut de le Croire – Delloly

*15/28 Dix-huit janvier : je passe au vingt-neuf rue de Sévres ; pas de patients ce jour : -Père est affalé, rêve Ô.. j’aime le penser à défaut de le croire ; -Mère me sourit d’OR com’ si j’étais sa PIERRE celle redonnant VIE aux Êtres pleurant larmes ; je l’embrasse timide et l’étreins d’un désarme Tous …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/a-defaut-de-le-croire-delloly/

Juin 01 2018

…l’étrange Période – Delloly

*14/28 Etrange période : sœurs tristes se chamaillent ! un froid perdure et de ses pics Nous assaillent ; je me sens inutile face au trouble des parents la MORT est stupide de ses regrets agaçants ; les matins s’ennuient des jours tremblotants les jours s’enlisent de non-dits errants les nuits tremblotent de pleurs secrets ; …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/letrange-periode-delloly/

Mai 31 2018

…Jour sans Terre – Delloly

*13/28 Jour anniversaire du Pèrece Quinze Janvier sans Terre un jour triste où manque un artiste un jour où Père perçoit la vie maudite au déjeuner autour de la grande table telle une peinture à l’encre instable Jour anniversaire du Père quelques petits enfants lui ont offertdes bisous puis une présence tel de l’Orsous le …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/jour-sans-terre-delloly/

Articles plus anciens «

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE