Archives de l’étiquette : D00

Mai 09 2019

…Là-bas ! ..l’Espérance – Delloly

. Vois ! … Là-bas ! Le monde s’endortHécate ! se ravit de ce long sommeillibérant suave magie en leurs rêves,ne demande pas à Hélios de trêvela nuit est longue même d’un oeilpour ceux guettant navires au port Vois ! … Là-bas ! Navires se perdent au ciellaissant flous danser sur l’horizonau moindre vent de …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-bas-lesperance-delloly/

Mai 07 2019

…Place Saint Germain-des-Prés – Delloly

. Place Saint-Germain-des-Prés passent libellulescherchant rues et parfums de leur choixsouvent dès le premier rayon de soleilcomme un besoin de paraitre à des émauxau regard hébété de gens assis hagardsmurmurant mots, sots, les ressemblant Place Saint-Germain-des-Prés je vous attendsÔ.. point ne ressemble à Gent assise à côténon seulement de par leurs onomatopéesque des boissons gazeuses …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/place-saint-germain-des-pres-delloly/

Avr 08 2019

…Tant de Mots .. – Delloly

  Tant de mots se sont envolés ce matin de cris non de badinerie fenêtre ouverte quittant l’hémicicle laissant le lit se déshabiller nu des soupirs d’une fantaisie Trop de mots chuchotés un matin réveillant le parquet de son temps surprenant regards, moindre craquement, étonnant les draps froissés d’un tombé attirant les corps sous un …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/tant-de-mots-delloly/

Jan 24 2019

..Face au Ciel – Delloly

  Vous souvenez-vous de cette aurore Nous privant du sommeil un matin avides du décorum prévu au ciel de l’été chaud de sa douce saison à se bronzer sans un ménagement à se balader en barque sur la Creuse Nous reposant en quelque coin secret de nos mots et lèvres, d’un osé face au Ciel jusques à …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/face-au-ciel-delloly/

Nov 19 2018

…Paris, je rêve – Delloly

  Paris, cinq heures du matin fatiguéje dois me lever puisque invitéde ce Réveil ne connaissant le plaisirseulement celui de briser l’avenirde ce Rêve auprès de Vous enfinNous privant de rien ni de fin Paris, six heures du matin fatiguéj’observe depuis un Temps le Réveilimpassible de son indicible éveilléagaçant le regard d’un pénible sommeil ;où …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/paris-je-reve-delloly/

Oct 17 2018

…sous Peupliers – Delloly

  Sous peupliers un papillon volait loin des prés et champs parfumés de fleurs loin du bleuet aimant batifoler loin des vents capricieux parfois pleureurs Semblant ignorer la beauté des fleurs leurs cœurs et parfums où tout s’envolait Ô.. Nous courtisant de joies et saveurs sous peupliers un papillon volait Nous nous embrassions sous un bel été bord …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/sous-peupliers-delloly/

Oct 16 2018

…au Grand Veneur – Delloly

Au détour d’une rue sans âmedans le Marais ô parisienà contre-jour voilant la Damese déhanchant d’un petit rienVous y ai vue d’un air sereinVous diriger au Grand Veneurjardin secret même au matinde ce parfum sous l’arbre à fleur     ©…Au Grand Veneur© (P)-11/09/00 (Ballade, 8) *You67 *May10 Vous étiez là loin du dramede sots matins marqués de rienVous …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/au-grand-veneur-delloly/

Août 10 2018

…Amants de saison – Delloly

  Histoire d’Amants de saison des amants se perdant de raison ne vivant l’émotion seulement au diapason comme une fleur au soleil ne songeant guère au sommeil attendant simplement la chaleur de l’instant délivrant ce parfum de son secret d’un câlin contant l’ivresse de rêves sans sagesse à se dévêtir de l’ambre retenue en l’ombre …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/amants-de-saison-delloly/

Avr 15 2018

…bord de la Gartempe – Delloly

Les coquelicots s’agitant sur le pré plaisaient aux Argus et Damiers ; Nous tentions de ne pas les déranger batifolant sur la pointe des pieds de-ci de-là au fil de nos raisons main dans la main pour ce rendez-vous au bord de la Gartempe et du silence Libellules et papillons dessinaient des ellipses comme aimant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/bord-de-la-gartempe-delloly/

Mar 24 2018

…les Galets bleus – Delloly

Brisant la glace de sa blancheur d’un jeté de galets bleus vous observiez l’eau se reformer d’une fine couche d’un sourire comme rassurée de cette légère blessure vite oubliée ressemblant à l’émotion du jour passé s’évanouissant de son regret miroité Contant cet instant comme exceptionnel de votre enfance vous en aviez guère le souvenir hormis …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/les-galets-bleus-delloly/

Mar 11 2017

Les Amants du Parvis – Delloly

    Dans le bleu d’une ivresse lunaire D’un rond pas hésitant sans un bruit Suivant ligne du Temps du Rosaire Des Amants s’embrassaient de la Nuit Notre-Dame d’un air silencieux Les contempla : de ce bel Amour Naissant de la balade de l’ajour Au long des Quais en Cité des Dieux Une étoile fila …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/les-amants-du-parvis-delloly/

Juin 04 2016

Bad Grippe – Delloly

Janvier, retour grippé De pensée envolée
 D’un espace trompé Où se meurt l’affolé. Quarante ; juste fièvre Traînée depuis un trente
, À Menton, tel orfèvre D’une fête apparente. L’ivresse ; doux remède À paraître éclairé Parmi Gent intermède De vivance enferrée. Ô… Miss nouvelle année Déjà, vous m’enfermez, Tremblotant condamné En jours Ô…désarmés.   Oli …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/bad-grippe-delloly/

Avr 29 2016

Mal de Lui – delloly

  Se levant, hésitante, mal de tête
 comme désorientée, sans horizon,
 d’un corps sans âme ébahi de sommeil 
triste d’un air se vampant de joie inquiète et joliesse des traits hors de raison
 en le miroir ennemi du merveille,
 Mary estima l’ennui comme cause
                  de ses tourments, sans chercher because. Interminables instants, vague à …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/mal-de-lui-delloly/

Avr 06 2016

La Demeure Brisée – Delloly

Une brise au doux tremolo Caressant vagues cristallo
 De reflets bronze jeune-lune Mirait demeure taciturne En manque de ses doux amants Endormis en tréfonds charmants Quelque part sur continent Enlacés sous draps maintenant D’un coup avaient quitté Belle Île
 Peu avant la douce tempête, Par crainte d’être les noyés
 De la nouvelle année deux mille
 …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/la-demeure-brisee-delloly/

Mar 17 2016

Le Silence de nos Songes – Delloly

J’attends, je lis, irisé de bruits, Tant balloté de songes d’Etés Où papillons s’épuisent frétés De mille fleurs d’arômes de fruits Parfois goûtés de Votre horizon Soulevant l’Ombre d’une déraison. J’attends, je vis, charmé de ces brises Me souriant d’airs les joues rosées Où s’écoulent perles incomprises Et séduites, de rais dépassés Du Temps s’écoulant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lattente-oliver-delabre/

Mar 16 2016

Au Petit Large – Delloly

Doucement, l’enfant frotta son voilier, 
Désirant fierté du Temps traversé,
 Evitant haro d’un voisin altier ;
 Ce devait être voyage encensé. Délicatement posé en le quai, Voilier s’apprêta au départ volant
 Lancé d’un Maître tel un fier bouquet
 Pour franchir, bassin : destin affolant. Déjà Gent intriguée se prêta aux jeu
x Des enfants courbés, tenant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/au-petit-large-oliver-delabre/

Mar 09 2016

Un Dimanche d’Hiver – Delloly

En un froid dimanche d’un hiver nébuleux, Jeune fille brune s’approcha convaincue Du miroir observant mille songes vécus Evanescents au loin de l’horizon frileux. Mary, d’un coeur rebelle au matin envahi Redoutant presque joie, guetta ce rêve enfoui D’un Amour jeté, osé, désir de longue nuit, Où jouissance nuitée se caressa d’ennui. Tendant la main …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/un-dimanche-dhiver-delloly/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE