Archives de l’étiquette : argentina

Juil 26 2019

…Désir intense – Delloly

. Malgré l’âme au désir intensel’amour s’est enfui de trop d’impatiencecomment lui conter vos regrets amersau soir revenu, tombé impertinentignorant le sens même de mots en versface au méandres du temps évanescent Pourtant au miroir, vous vous regardezde cette beauté que vous réclamezun Temps où jamais ne se perd l’amourcueilli un jour, du hasard d’un …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/desir-intense-delloly/

Juil 23 2019

…Le Café de l’aube – Delloly

. Le Café de l’aube, bord de lèvres je pense à Vous de l’inconnu à Vous revoir Rue de Sèvres m’attendant, temps connu de Vous seule et de l’imagine à me conter l’humeur divine Le Café, touché bord de lèvres réveillant l’arôme de l’aube parfumé de Vous d’une sève, papilles rondes, délayant le doute à …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-cafe-de-laube-delloly/

Mai 30 2019

…Sur La Butte.. – Delloly

. Tu poses, je contemple cet artiste osant défier le temps de son miroir sur vélin au fusain bien noir comment te le dire, tu es mon artiste Tu poses, sais-tu que l’instant semble immuable comme toutes ces oeuvres posées sur table dénotant un temps d’un vent de sable respirant parfois au grenier de notable …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/sur-la-butte-delloly/

Nov 07 2018

…Vole vole – Delloly

  Vole vole goélandà conter mon aventureen ce Pays d’Harembure Vole vole goélandbrisant l’instant du charmantme délivrant de l’armure Vole vole goélandà conter mon aventure   Oli ©…Vole vole©(P)-20/08/07  à Argentina (rondeau, 7)       Se réveillant seule au ventpapillons dansaient bel airl’entraînant loin de sa Terre Se réveillant seule au ventobserva du Ciel …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/vole-vole-delloly/

Oct 12 2018

…sur le Temps – Delloly

    Retiens ce Temps comme indiciblede ce vivre que nous aimonsde cette joie que nous chantons Retiens ce Temps comme indiciblel’aimerons tant que nous vivronsle chanterons sur horizons Retiens ce Temps comme indicibleviens dansons belle séguedille      ©…ce Temps indicible© (P)-20/04/08 à Argentina (rondeau, 8)         Déjeunons au Marly midi au mois …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ce-temps-delloly/

Sep 24 2018

…le Silence de vos mots – Delloly

  Le silence de vos mots s’entend sonnant l’instant où souvent m’éveille  loin du baiser touchant sèches lèvres loin de ces doigts recherchant l’ivresse ; tel un tableau souvenir se peint de ses couleurs et tons d’un miroir de ses touches annonçants l’histoire de ses ombres où s’étonne l’ambre d’un joli corps s’offrant de lumière idoine au …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-silence-de-vos-mots-delloly/

Jan 24 2018

… Midi sous le Vent – Delloly

Midi en terrasse de Babylone vous guettant sous un vent epsilon décoiffant les idées d’habitudes réclamant douces sollicitudes riant de ce café qui ne vient pas comme de la Gent qui ne se presse pas ; pourtant je reste souriant, seul assis observant sous l’arbre trisaïeul les masques grimaçant de ce vent un Ulysse enlisé …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/midi-vent-delloly/

Juil 18 2016

Simplement -Delloly

Aime-moi simplement sans une folle ride
 Celle qui perturbe les moments en tourments
 Me contait-elle sur baiser posé d’amant
 Au sortir de chambre sous une allure fluide
 De ses lèvres d’un air gourmand. Aime-moi de l’envie qui se donne câline
 Celle qui chatouille bel esprit de l’encor
 Me contait-elle les mains posées sur mon corps
 …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/simplement-oliver-delabre/

Déc 22 2015

Brise du Soir – Delloly

Je Vous ai, quittée ce soir Singulier, d’un au-revoir, En dépit, de vieille audace Brisée de, lèvre fugace. Ne Vous en, voulez de rien ; Ce reflet, brisait le mien En psyché, que vous tendiez, Et où Vous, vous baladiez ! Nuit sombre, à traverser Loin de Vous, désabusé De ce coeur, fuyant miroir D’un …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/brise-du-soir-oliver-delabre/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE