«

»

Avr 05 2019

Imprimer ce Article

Sur la route 66 – Petite plume

J’ étais une pompe à essence située en pleine chaleur aride de l’ Arizona aux abords de la route 66
Bichonnée chaque jour par le pompiste et le propriétaire de la station service
Je fus d’ un grand secours pour les automobilistes et les nombreux touristes
J’ai vu des tas de personnes, des travailleurs aux riders prenant tous les risques
Des jeunes aux allures de James Dean arrivèrent en trombe sous un nuage de poussière
Ils se desalterérent ensuite à la station en emportant ainsi quelques bières
Des Cadillacs, des Pontiacs, des Mustangs, des Corvettes s’arrêtaient pour quelques gallons
Et parfois à leur bord des familles et des enfants profitant de la pause pour jouer au ballon
Dans les voitures résonnaient un air de rock, de funk ou du blues
Elvis résonnait à tue-tête dans les hauts parleurs avec sa chanson Blues Suède Shoes

En 1985 la route 66 fut déclassée, et donc totalement désertée
Les nombreux motels, stations-service, cafés fûrent abandonnés
Les autoroutes étaient en plein essor et moi je fus délaissée à mon triste sort
John le propriétaire quitta le désert pour travailler à l’usine dans le nord
Plus personne ne passait par là, la station ressemblait à un tas de ruine
Comme vestige demeurait un panneau tout rouillé avec comme inscription GASOLINE
Envahie par les mauvaises herbes, et par les dégradations du temps je restais malgré tout debout

Par un beau jour de mois d août j’ entendis un crissement de pneus dans la boue
Un homme avec un gros pick up est venu m’ embarquer
Je fus déposée à côté d’anciens outils et objets dans un gigantesque atelier
Plusieurs personnes se sont occupées de moi, m’ ont réparé, nettoyé, je ne faisais plus mon âge
J’ ai ainsi appris que je faisais parti d’un univers qu’ on appelle Vintage
Dotée de la marque Texaco il paraît que j’ai la côte auprès des brocanteurs et des ados
Exportée dans le monde entier, de l’Europe jusqu’ au Colorado
Je fus achetée plusieurs milliers de dollars aux enchères par une famille de LOS Angeles
Je put donc passer ma retraite, choyée et aimée dans la chambre du petit Jess

 

Petite plume

6+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/sur-la-route-66-petite-plume/

11
Poster un Commentaire

avatar
5 Sujets de commentaires
6 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
6 Commentaires des Auteurs
Nicolas YekoulaAnne CaillouxLise BeverlyBéatrice MontagnacPetite plume Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Nicolas Yekoula
Invité
Nicolas Yekoula

Que c’est beau !!!
Cette originalité, oui nous pouvons perdre tout avec le temps et le temps peut nous le rendre même mieux.
Qui c’est avec le temps ce que l’on gagne quand avec le temps nous avions tout perdu… Vintage!!!

Anne Cailloux
Membre

Bonjour
Que j’aime cette route 66, ce vintage qui me sied si bien
Bel écrit très original.
Anne

Lise Beverly
Membre
Lise Beverly

Bonsoir Petite Plume, il vrai que malgré tout le désert de l’Arizona est grandiose et cette route reste mystique pour l’avoir côtoyée, savez-vous que la fin de cette route se situe à Santa Monica en Californie pas loin de l’hôtel California pour ceux qui ont aimé cette chanson qui est très connue également…. Amicalement. Lyse.

Béatrice Montagnac
Membre

Bonsoir c’est fort original et si bien contée cette chronique poétique
Douce soirée
Béa

Delloly
Modérateur

merci pour cette chronique poétique, bien contée
O

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE