«

»

Jan 07 2016

Imprimer ce Article

Sous l’oreiller de la nuit- Fattoum Abidi

Sous l’oreiller de la nuit

 

Sous l’oreiller de la nuit, dorment les soucis,

La pluie se refuge  sous son mystique  abri,

Les barrages sont en rages car l’eau est en répit,

L’esprit se repose car il ne veut pas être un fou inédit.

 

Sous l’oreiller de la nuit, les rêves partent sans soucis,

Ils formulent leurs vœux dont l’espoir est roi,

Le monde est en effervescence il cherche une juste loi,

Qui  juge d’une façon légale les corrompus de la vie.

 

Ma plume dort sous l’oreiller de la nuit où se reposent les soucis,

Mon cœur bat de gaieté car mes amis de la planète sont là en joie,

Leurs convictions de la liberté dans le monde me réjouissent,

Les écrivains et les poètes sont la lumière d’une vie en  lois justes.

 

Ma richesse se réside dans la diversité culturelle qui m’enrichit,

Mon encre est humaine ma plume est sereine et ma colombe est ravie,

Les femmes du monde sont une  grande richesse en grand oubli,

Elles participent au développement du monde et sans répit.

 

Nos enfants pauvres  du monde ont droit à la vie,

Car ils sont des êtres humains qui méritent nos soutiens inédits,

La course pour s’enrichir est une masochiste et triste  maladie,

La conviction de la simplicité dans la vie est une sagesse appréciée.

 

Sous l’oreiller de la nuit dorment les soucis,

Le monde sans abris est contre les bombes qui frappent  les nids,

Les guerres doivent se soustraire et laisser la place à  l’amour inédit

Les oiseaux portent une plainte car la déforestation nie leurs nids.

 

Ils veulent avoir des enfants qui nous chantent la belle vie,

Et qui enjolivent nos  environnements où réside la  joyeuse mélodie.

Les soucis du monde  sont nés sous les bruits des bombes qui tuent,

L’histoire  nous  a pris que la paix est la plus belle chose conte l’épée

 

Les bébés abandonnés pleurent dans le silence de la tristesse,

Que le monde ait plus de responsabilité vis-à-vis ses subordonnés,

La sagesse est la seule loi qui peut régner un monde en ivresse,

Le  refus de la différence des autres est un tort contre  l’être.

 

© Fattoum Abidi 7.1.2016.

 

0

Après des études universitaires en philosophie à Tunis et en littérature française à la Sorbonne Paris IV, Fattoum Abidi, Tunisienne d’origine, est aujourd’hui fonctionnaire à la télévision.
Depuis l’âge de 14 ans, elle aime écrire et peindre. Elle a d’ailleurs trois romans à son actif en cours d’achèvement. Et elle prépare ses expositions personnelles de peinture dans l'art contemporain. Et elle a participé dans des e books de poésie avec des poètes de tous les coins du monde suite à des concours de groupes sur facebook

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/sous-loreiller-de-la-nuit-fattoum-abidi/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE