«

»

Fév 21 2020

Imprimer ce Article

Songe poétique _ G Cambon

                SONGE  POÉTIQUE

Un poète très las, allongé sur le sofa

Écoute sonner le glas dans le califat!

“Mécène adulé  tu tranches le sein,

Pour baiser la main du vil assassin!

Mon cœur s’émeut, mon cœur gémit,

Hanté par le feu où vont périr mes amis.

 

Dans ce puits, quel secret caches-tu?

Nieras-tu qu’il a le sceau de la vertu?

Ainsi plie et romps le fil du destin,

Si proche du terme, toujours hautain!

Protège la nature, cet émerveillement

Sans cesse renouvelé, ce vrai testament!

 

Une beauté méconnue jaillit de la source  .

D’un seul geste, elle dompte tous les flots.

C’est toi, solitaire qui défie sa course,

Quand les cieux brillent d’un blanc  halo!

Ta joie intense est celle d’une nourrice

Éternisant  les appels  du vieil Ulysse!”

 

 

0

Ancien libraire, j'aime la poésie et la politique d'où mes choix, parfois, de textes engagés! Mes poètes préférés sont Aragon, Verlaine, Mallarmé et Valéry!

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/songe-poetique-_-g-cambon/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :