«

»

Mai 28 2018

Imprimer ce Article

Songe éveillé d’une quarantième année – Nadège Gorek

SONGE ÉVEILLÉ D’UNE 40ème ANNÉE 

Si la peine fait écrire 
Il en aura fallu des mots
Pour amoindrir le pire
Dans les interstices transpire
Le fardeau des maux, 
Lancinante tension s’y tapissent
Les doutes, s’amassent les silences
Qui nécrosent et s’immiscent
Détruisant des âmes sans ambivalence.

S’il faut écrire quand la tristesse
Empire, qu’elle comble les vides
D’un absent ou de regrets latents
Que les phrases, pernicieux corticoïdes 
Apaisent les souffrances en un instant
Délice éphémère d’un soulagement 
De tripes qui vous dévorent subrepticement
Éloigner par les lettres couchées
Son ego qui vampirise les bonheurs étouffés.

 Illusion tentaculaire d’une impuissance 
Subir sa vie en se disculpant
Distillant le doute, s’éteint l’étincelle 
Des rêves scellés d’une jeunesse effacée.
Le bonheur se construit dans la confiance
Souvent se tait, marque de décence 
Il s’apprivoise en s’enveloppant
De son exquise omniscience 
Que l’on repousse par instinct
Mécanique réaction d’un moi 
Asphyxié par cette impromptue présence.

Songe éveillé d’une quarantième année 
Mes pensées s’agglutinent, vision troublée 
Perles doucement salées, sourire discret
Je n’écris plus mais après tout
Le bonheur prend de la place
Et se savoure avant tout.

Détonateur d’un océan de couleurs,
Être heureux sans avoir peur, 
C’est s’abandonner un peu malgré tout, 
Mon ange armé, tu es la flamme
Embrasant mon ciel qui te réclame  
Avoir besoin de toi mais pas moins femme
Tu sublimes ce que je suis, 
Mon bonheur je te chéris 
Et te mérite aussi.

Nadège Gorek 2018

4+

Depuis des années que je veux écrire, pour moi, pour les mots, pour guérir de certains maux, je me suis "lancée" depuis trois mois : écriture de poèmes, plus ou moins personnels, mais qui trouvent un écho parfois chez les autres, alors tant mieux si les mots ont un pouvoir expiatoire, libérateur, peu importe, tant qu'ils nous parlent !

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/songe-eveille-dune-quarantieme-annee-nadege-gorek/

7
Poster un Commentaire

avatar
4 Sujets de commentaires
3 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
5 Commentaires des Auteurs
Fattoum AbidiNadège GOREKChristian SatgéChanTal-CDelloly Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

Ravie de vous revoir Nadège très beau et touchant poème merci.

Christian Satgé
Membre

Un fort joli poème. Merci pour ce partage Nadège;

ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Très beau poème Nadège !
Vos mots me touchent…
Merci de ce joli retour parmi nous
Amicalement

Chantal

Delloly
Modérateur

Ravi de vous revoir Nadège
d’autant que votre poème est redoutablement touchant
merci
Olivier