«

»

Juil 08 2019

Imprimer ce Article

…Soliloque du lit – Delloly

.

Soliloque, ce discours d’enflamme
êtes-vous certaine de vos mots dits
me ressens inutile à Vous quitter Dame
ne comprends pas un mot de ce drame
sans doute ne suis-je plus ce paradis

Soliloque, Vous imagine rêver au vent
de ce murmure Vous séduisant seule
me souriant du secret millefeuille
pétillant ce regard portefeuille
telle 
voile détendue au levant

Soliloque, tel virus Vous l’empruntez
ignorant la présence du vent érudit
Vous écoutant, Vous effleurant au lit
Vous caressant d’un mot qui se dévêtit
à cet oasis où vous vous promenez

Cinq heures traînent en ce lit
encore de vos mots dits en sanscrit
comment Vous le dire, je me noie
sous ce flot de syllabes au génois ;
Ô.. je déploie ce voile blanc …bout du lit..

..

Oli ©Soliloque du lit
©(P)07/04/14 … 

La nuit, parfois, notre moitié discourt haut, mots…seul

.

8+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/soliloque-du-lit-delloly/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE