«

»

Mai 07 2019

Imprimer ce Article

Sieste – Patrice Fougeray

Des lèvres enivrantes

Troublent, douces, mon repos

Ses mains courent sur ma peau

En caresses savantes

Elle se fait servante

D’un bel amour de vin et d’eau

Murmurant son tendre credo

De sa voix douce et chantante.

Son suave hymne à la joie

En un chaud ronronnement

De brune chatte en émoi

Dis en un chuchotement

Exhalé au creux de mes bras,

“Je suis par toi, sans tourment.”

 

Patrice Fougeray

0

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/sieste-patrice-fougeray/

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE