«

»

Mar 28 2019

Imprimer ce Article

Si je peignais une femme – Aldrick le Mat

Si je peignais la femme

Par ce regard faramineux
Les yeux et le front, étoiles et lune bercées
Dans les fontaines de sa chevelure bleue
Laisse près de mon tronc, le frais souffle versé
Me soulèver d’un idylle nébuleux.

Un cheveux au coin de la bouche….
Dans une voie lactée, alliciante d’amour
La toile éventée qui s’étale de sa sphaigne
Imprègne tes lèvres pour mieux qu’elles dépeignent
Leur rouge volupté, au lever clair du jour.

De l’épaule jusqu’au cou
Les reliefs aux secrets non presque résolus
Ont la hâte des longs baisers mièvres et pulpeux
De ces feux éteints, la braise encore évolue
En ce mouchoir charnel, fièvre et libidineux.

Droite et brillante comme un soleil, érigée
Dos au ciel aux formes callipyge d’une ombre
Exquise et divine, se tient au perigée
Celle dont le mystère fascine et la beauté dénombre.

Ce portrait
Des abysses inviolés de cette toile infâme
Planent des désirs nocturnes.
Cette esquisse qui pourrait peindre toute femme,
N’a de vérité que pour une.

 

A Le mat

1+

Aldrick, jeune homme de 18 ans. Passionné des Lettres et des poèmes. Parfois je m'ennuis alors j'écris les mots que j'aime.
"Les mots il suffit qu'on les aime pour écrire un poème" R.Queneau

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/si-je-peignais-une-femme-aldrick-le-mat/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Aldrick MBéatrice Montagnac Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Béatrice Montagnac
Membre

Bonjour Aldrick
J’aime beaucoup ce texte nous offre une belle métaphore sensuelle
Doux et bon weekend
Béa

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE