«

»

Jan 09 2018

Imprimer ce Article

La seule chose qui compte – Nadège Gorek

LA SEULE CHOSE QUI COMPTE

 

On me dit que la seule chose qui compte

C’est d’être heureux

Des histoires qu’on me raconte

De mondes où tout est merveilleux

Moi je ne vois que du gris

Dans le brouillard de mes vies

 

On me dit que la seule chose qui compte

C’est d’aimer évidemment

Des fragments de contes

J’en connais le dénouement

Moi les fins je les foudroie

Tordant mon cœur aux abois

 

Suffocante d’un quotidien meurtri

Je m’échappe pour un court répit

Rattrapée par ma réalité

Mon corps en réverbération nécrosée

Fulmine des excès démesurés

Perforant mes tripes inflammées

Suspendue à mon souffle retenu

Lassée de ma colère contenue

Je capitule, organes démantibulés

Me contraignant au repos forcé

 

On me dit que la seule chose qui compte

C’est de rêver à l’infini

Tous les obstacles se surmontent

Un grain de folie pour le génie

Moi du calice je n’en bois que la lie

Jusqu’à l’ivresse de jours maudits

 

Parfois je voudrais m’enfuir

Enfouir ces cailloux à n’en plus finir

Obstruant le chemin vers la félicité

En sourdine ne plus batailler

Qu’en volutes de fumée ils disparaissent

Laissant place à la clarté qui jamais ne blesse

Celle de ton être comme un fleuron

Guidant mes pas vers d’autres horizons

 

On me dit que la seule chose qui compte

C’est d’être heureux

Que l’adversité s’affronte

Encore mieux à deux

Mais moi je suis fatiguée

D’avoir à lutter

Contre des moulins effrontés

Me toisant de leurs sourires moqueurs

 

Génitrice de mes propres malheurs

Je reste prisonnière de mes douleurs

© Nadège Gorek – 09/01/2018

 

5+

Depuis des années que je veux écrire, pour moi, pour les mots, pour guérir de certains maux, je me suis "lancée" depuis trois mois : écriture de poèmes, plus ou moins personnels, mais qui trouvent un écho parfois chez les autres, alors tant mieux si les mots ont un pouvoir expiatoire, libérateur, peu importe, tant qu'ils nous parlent !

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/seule-chose-compte-nadege-gorek/

6
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
3 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
Adrien BenoirAntoine QUESSONNadège GOREKChanTal-C Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Adrien Benoir
Membre
Adrien Benoir

Un bel écrit avec beaucoup de lucidité, qui malheureusement fait souffrir!
Ce qui marque le destin des poètes!
Adrien.

Antoine QUESSON
Invité
Antoine QUESSON

Je souffre pour vous… Belle articulation de mots qui vous demande de rester debout. Je sens battre votre coeur .
Le soleil se lève, la chaleur des uns et des autres atténuera ces vieilles douleurs à supporter. On les apprécie avec modération. Merci.

ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Bonsoir Nadège,
J’aime beaucoup ce poème aux mots très forts et profonds
Merci de ce partage.
Cordialement

Chantal

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE