«

»

Déc 01 2018

Imprimer ce Article

Saturnales – Serge Campagna

Ciel bas cœur las

s’évade s’égare

là-bas

sur la toile opaque

où pleure l’horizon

absent

 

Ce halo matelot

qui vacille dans la nuit

c’est ton Aldebaran

ton Altaïr ton Saturne

évanoui dans les limbes

de l’aurore

 

Le regard hagard

du phare éveille

vers minuit

le Samain le bon père Nicolas

le bonhomme Cola ventru

à l’extrême

 

Merveilleux festoiements

où les yeux de l’enfant

pétillent s’écarquillent

m’attristent me désolent

comme minuit qui sonne

et oublie ses souvenirs

 

© S Campagna

2+

Je suis arrivé en 1955 en Dauphiné et l'ennui de l'enfance m'a vite poussé vers les mots et leurs majestueuses farandoles.
J'eus très tôt la chance et le bonheur de croiser la route de maîtres qui me firent voyager sur les phrases de Musset, d'Apollinaire, de Baudelaire, de Cendrars...
Ma propension au sourire m'ouvrit plus tard les grâces de Bobby Lapointe, de Cavanna, de Desproges...
Puis, il y eut Guillevic, Max Jacob et l'immense Francis Ponge... En parallèle, s'immiscèrent Giono, Ramuz, Gougaud...
Depuis, mes textes recherchent le flot serein du voyage, les cataractes de la révolte ou les rives ombragées de l'harmonie.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/saturnales-serge-campagna/

7
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
4 Réponses de commentaires
2 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
Fattoum AbidiSerge CampagnaSimone GibertChristian Satgé Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

Bravo Serge c’est beau et léger, agréable à lire merci.
Mes amitiés
Fattoum.

Simone Gibert
Membre
Simone Gibert

Un peu de vague à l’âme ? est-ce la saison ? un beau texte sans illusions dont j’aime la saveur. Merci Serge Campagna ! Simone.

Christian Satgé
Membre

Un beau texte désabusé en diable qui remet, avec bonheur, certaines pendules à la bonne heure. Bravo et merci pour ce partage, Serge…