«

»

Fév 13 2019

Imprimer ce Article

Rose ou les notes oubliées – Basile Béranger Chaleil

Songeur,
Mon esprit vagabonde
Accompagné
Du calme plat des ondes
De cette eau claire.

Torpeurs
Fatidiques et moribondes
Éclaboussées
Par la vie furibonde
De cette triste ère.

Pourquoi
Devrai-je mourir ainsi
Se dit-elle
Alors que je la fuis
Sans aucun espoir ?

Voilà
Qu’elle rêve sa vie
Fusse-t-elle
Sans aucun mari
Devant son miroir.

Et si
La fleur de son fusil
Venait
A cracher la mort
Faudrait-il l’aider ?

Sa vie
Fut-elle ainsi
Arrimée
Telle au quai d’un port
Qu’elle fuirait à jamais.

Faut-il
Continuer le mirage ?
Rêver
Vivre ou partir ?
Tel un messager universel…

Faut-il
Malgré son âge
Refuser
Cette vie martyr
Ou errer vers l’éternel ?

Mais voilà
Que l’heure du trépas
Songe
S’inviter malgré tout
A la table du crépuscule.

Il viendra
La prendre dans ses bras
Telle
L’innocence du fou
L’emmener vers la bascule.

Malgré
Mon refus de l’évidence
J’ose
Imaginer l’incroyable
D’une longue vie d’Amours.

Avancer
L’espoir d’une romance
A la Rose
Rêvée de l’adorable
Elle ne restera qu’Amour.

Souvenirs
De merveilleux moments
Survenus
Présents et à venir
Je resterai son fils.

Souffrir
L’attente de ce présent
Parvenu
Refus d’un autre avenir
Que celui pour ses fils.

Elle
Fuit les larmes amères
Des rêves
D’une jeune fille trop tôt
A l’age adulte passée.

Blême
Sa vie auprès de sa mère
Sans trêve
Quittée mariée aussitôt
Aux proches enfants nés.

A toi
Mère de tous les heurts
Je dédie
Mes maux d’Amour
Pour toi et seulement…

A toi
Maman de mes bonheurs
Je crie
Mes mots d’Amour
Éternels et sentiments.

.

©Basile Béranger Chaleil –  27 juillet 2013

2+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/rose-ou-les-notes-oubliees-basile-beranger-chaleil/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE