«

»

Avr 10 2019

Imprimer ce Article

Rien ne presse – Stéphane

Rien ne presse,
Aucun vent ne pousse,
La mer baisse.

Il marche au pas long,
Sur les chemins bordés d’ajoncs,
Il sent le monoï et le poisson.

Le fond remonte des eaux,
Il courbe le dos,
Cherche à remplir son seau.

Ici, le monde est loin,
Sous les rochers, il plonge ses mains,
S’arrache la peau, piquée au sel marin.

Les sinus salés d’iode,
Les yeux plissés s’érodent,
Le chasseur pond une ode.

L’esprit occupé à suivre ses mains,
Il sent un pincement soudain,
Un non de Dieu de marin.

La bête lâche son étreinte,
Il la suit du bout des doigts, sans une plainte,
L’espoir du chasseur plus fort que la crainte.

Il attrape le dos du bestiau,
Ferme le poing devenu gros,
Coincé il y laisse de la peau.

Le bleu est vivace,
Il l’a extirpé de sa crevasse,
L’élastique écarte toute menace.

Il n’y a plus ni chasseur ni proie,
La marée monte et reprend ses droits,
Il regrette l’eau claire et l’air froid.

 

.

2+

54 ans, des idées et des images plein la tête que j'aime partager.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/rien-ne-presse-stephane/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE