«

»

Août 18 2019

Imprimer ce Article

Révérence………………. Jeanine Chatelain

 

Révérence.

Août tu t’en vas , la pluie tombe et déverse ses sanglots,
Mélancolie profonde de la belle saison qui s’achève,
Le temps s’enfuit et la vie passe, l’heure est brève,
Le soleil tire sa révérence et se recouvre d’un manteau,

Belle clarté, de mon été trop court, mon coeur est triste,
Je n’aime pas les violons de l’automne qui pleurent,
La chanson de l’adieu , quand se meurent les fleurs ,
Les champs de blé moissonnés, quand les épis mûrissent,

Les feuilles mortes qui s’entassent au pied des chênes,
La biche aux abois, poursuivie, sur des chemins de terre,
Par les fusils pointés, des cruels chasseurs sanguinaires,
Leur meute de chiens affamés , gueulant à perdre haleine

Ma terre, tu es si belle, quand le soleil est à son zénith ,
Quand la lumière inonde les champs, de suaves couleurs,
Dans la verte ramure, et des jardins couverts de fleurs,
Où viennent virevolter les ailes, d’un Monarque mirifique,

Août tu t’en vas, la pluie tombe et déverse ses sanglots,
Mon coeur trésaille, Ô, mélancolique et triste adagio,
Sur les cailloux du chemin, les gouttes d’eau éclaboussent,
L’été s’enfuit peu à peu, morne saison à ses trousses.

Jeanine Chatelain, le 18 août 2019

“L’été qui s’enfuit est un ami qui part.”
Victor Hugo

1+

Je suis née en 1947 en Picardie, à l’époque du baby boom , dans un petit village des Hauts de France, dans ma Picardie natale, au pays des Cathédrales, et j’aime le vert des champs de Thiérache , la forêt, et j’aime aussi le cordon de dunes et les falaises qui bordent la mer , les bancs de sable de la Baie de Somme et les Falaises , dualité entre la grandeur et la fragilité de l’être , j’aime la vie, et la simplicité des gens de coeur qui arrivent à me surprendre dans une époque qui a perdu de ses valeurs; La poésie est venue à moi en allant sur le site de l’Abbaye de Vauclair, au milieu d’une forêt domaniale près du Chemin des Dames, où le vent de l’histoire a laissé ses traces . J ‘aime la vie, ma famille, et mes amis et ce que j’aime le plus chez l’homme, c’est sa sincérité et la tolérance ; Je suis native de Monceau les Leups, dans l’aisne, où j’ai vécu une enfance heureuse avec mes amis polonais , qui ont aussi traversé des guerres . Je remercie Alain Bonati de ce site, où règne une grande convivialité et le respect de l’autre.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/reverence-jeanine-chatelain/

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
1 Commentaires des Auteurs
IRIS 1950 Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
IRIS 1950
Membre
IRIS 1950

bravo à vous pour cet écrit. Septembre arrive aurons nous un été indien?. Belle fin de journée. IRIS

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE