«

»

Juil 12 2020

Contu Aurel

Imprimer ce Article

Quelque part en Chine (poème Da-Da) – Aurel Conțu

Nous sommes une famille presque normale

mon pere attrape des papillons  et il nous sert  avec les papillons à dîner

ma mère coud les bouches du grenouilles de l’étang avec de la ficelle  et elle  coupe leurs  jambes

puis elle les place à côté des papillons

ma sœur chasse avec volupté les corbeaux de  la clôture

il  ne  reste plus  une seule pierre dans la cour

moi, le plus petit, je tire avec l’arc au hasard

si je tue la cigogne  noyée de graisse, on la mange à midi,

si non, non

nous nous limitons aux papillons et aux crapauds

j’ai hérité ces habitudes  de  mon grand-père

 

Dieu lui pardonne

et nous les portons a plus tard

il nous a  laissé  une hutte de roseaux

à travers laquel il pleut comme à l’extérieur

mais nous ne nous sommes pas plaints

c’est mieux d’avoir quelque chose au dessus de ta tête  que rien

notre vie suit son chemin en paix, avec des papillons, des grenouilles, des corbeaux et des cigognes

dont le nombre est en déclin constant

 

dans un court laps de temps nous allons commencè à tuer chauves-souris

ils y en a plus que jamais

et mon père est un chasseur exceptionnel

les attrape du vol ses mains vides

comme les chasseurs  Chinois du marché Wuhan

nous n’avons pas encore atteint les rats

mais nous n’abandonnerons pas ni à eux, si sera un jour nécessaire

la faim passe d’abord par l’estomac

et nous, braves gens, nous nous ne savons plus exactement qui  nous sommes

 

©

0 0 vote
Note de l'article

Au sujet de l'auteur

Contu Aurel

Contu Aurel

Je suis un écrivain et poète, je vis en Roumanie, la ville de Piatra Neamt, écrire sur divers sites littéraires roumains et anglais, j'ai publié deux volumes de poésie, j'ai plusieurs volumes de prose et de poésie, qui j'espère publier bientôt et j'aime la vie.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/quelque-part-en-chine-poeme-da-da-aurel-contu/

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires