«

»

Mai 10 2019

Imprimer ce Article

Quand la mer se retire…….Jeanine Chatelain

La photo est de Guy Sadet..

Quand la mer se retire.

Quand la mer se retire au loin, dans l’estran,
La baie tisse une chevelure, de fils d’argent,
Qui étale ses boucles comme des arabesques,
Dans les entrelacs des flaques, bleu-céleste.

L’ ange descend et pose l’immaculé de ses ailes,
Sur les crêtes de sable, qui s’étalent sous le ciel,
Où l’on voit apparaître, la mirifique blancheur, 
De ses plumes posées, sur le gris des hauteurs,

Marée Basse, tu fais voltiger des fleurs d’écume,
Les vagues se meurent, où naît la pierre de lune,
Scintillante au soleil, sur le bleu-vert d’une opale,
Qui paillette les eaux, de gouttelettes de cristal.

Ô, ma baie de Somme, quand éclate la lumière,
Le grain de sable est beau, au pays de ma Terre,
Quand la mer se retire, dans sa sublime révérence,
Mon âme est à genoux,dans la beauté du silence.

Va et vient, la mer danse en tutu blanc de dentelle,
Elle s’en va doucement, à pas feutrés sous le ciel,
Gracieuse, elle s’étire, et garde avec elle les secrets,
Des rivages de sable, et de son opalescente beauté.

Jeanine Chatelain, le 9 mai 2019

« Les vagues ne naissent pas quand elles déferlent sur la plage. Elles roulent longtemps en mer avant de se casser sur un repli de sable », Geneviève Dormann.

 

1+

Je suis née en 1947 en Picardie, à l’époque du baby boom , dans un petit village des Hauts de France, dans ma Picardie natale, au pays des Cathédrales, et j’aime le vert des champs de Thiérache , la forêt, et j’aime aussi le cordon de dunes et les falaises qui bordent la mer , les bancs de sable de la Baie de Somme et les Falaises , dualité entre la grandeur et la fragilité de l’être , j’aime la vie, et la simplicité des gens de coeur qui arrivent à me surprendre dans une époque qui a perdu de ses valeurs; La poésie est venue à moi en allant sur le site de l’Abbaye de Vauclair, au milieu d’une forêt domaniale près du Chemin des Dames, où le vent de l’histoire a laissé ses traces . J ‘aime la vie, ma famille, et mes amis et ce que j’aime le plus chez l’homme, c’est sa sincérité et la tolérance ; Je suis native de Monceau les Leups, dans l’aisne, où j’ai vécu une enfance heureuse avec mes amis polonais , qui ont aussi traversé des guerres . Je remercie Alain Bonati de ce site, où règne une grande convivialité et le respect de l’autre.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/quand-la-mer-se-retire-jeanine-chatelain/

5
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
Anne CaillouxJeanine Chatelain *Belle des bois*Serge CampagnaChristian Satgé Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Anne Cailloux
Membre

Votre ode sent le sel et j’ai presque pris une vague en pleine face.
Bel écrit.. j’aime
Anne

Serge Campagna
Membre
Serge Campagna

J’étais la semaine dernière à la pointe du Hourdel dont je retrouve le calme, la douceur et l’agréable parfum de l’iode à chacun de vos mots. Merci pour la balade !

Christian Satgé
Membre

Un magnifique tableau, Belle des Bois, tout en douceur et mouvement… où la mer est femme ? Amicalement.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE