«

»

Mar 26 2019

Imprimer ce Article

Plume j’aime les Hommes – Philippe X

   

Une citation de Francis Blanche pour rappeler que derriére le comique -tragédien qu’il incarnait, il y avait un connaisseur “pas tenté” par la femme « Femen »

« plus je connais les hommes et plus j’aime les femmes »

 

   Prenez le geste anodin ( devenu si rare de nos jours ) d’un homme ouvrant et tenant la porte à une femme pour la laisser, la première pénétrer.

   Ce geste illustre comment les hommes et les femmes devraient se comporter.

   Nous savons tous qu’une femme peut ouvrir la porte elle-même et même la claquer au nez d’un inopportun.

   En se rappelant que d’après MUSSET une porte doit être ouverte ou fermée et que tu as le bonjour d’Alfred ” est une formule familière utilisée dans différentes occasions pour se débarrasser d’un importun … “Ah les poètes, j’te jure !”.

   Mais grand seigneur ( tiens c’est du masculin! ) elle nous laisse penser que nous sommes assez robustes pour le faire et, en redoutable stratège, elle incarne la faiblesse et l’abandon à la recherche d’un superman, héros moderne.

   ”J’ai besoin de protection, le monde est si terrifiant, sois mon chevalier, si tu m’ouvre les portes, je me placerais sous ta bannière….’

   Lorsqu’un homme succombe à ce coup de Trafalgar, il affirme sa virilité, son charisme, sa suprématie, établissant un plan de vol pour la prochaine escale, en parfait « chevalier du ciel » il vole, il est aux anges.  Il fait preuve de féminité.

   Il dit aux autres mâles : «si toi y’en a toucher à cette putain de porte moi y’en a casser ta putain de gueule! toi y’en a bien compris ?». L’animal est de retour, la pause casse-croûte s’impose si non je t’explose.

   Mourir pour avoir touché une poignée de porte alors qu’elle a les miasmes et les germes de tous ceux qui sont aller  aux WC,  et  que vous pourriez les retrouver dans la sous-soupe à cacahuètes sur le comptoir du bar ! (véridicité ) ………Non merci .. mourir pour des idées..  d’accord.. mais de mort lente.

   Oui mais!  la femme, à contrario, lorsque elle accepte ce geste, elle valide son pouvoir masculin. Elle devient forte, tient les guides de sa monture, elle est « le patron ».( tiens…c’est du masculin )

   Renversement des rôles. Sous les apparences de la femme objet-désiré -convoité que je con-voiture  dormait la FEMEN exaltée qui s’exhibe .

   ”Moi la gentille patronne dotée  d’un don de dédoublement de la personnalité, je te mène par le bout du nez, jusqu’où… çà tu vas le savoir à la fin du repas.”

   On ne sait plus à quels seins se vouer, demander aux FEMEN est peut être la solution.

   Aviez-vous remarqué, Messieurs, que la dame de vos pensées pour cette occasion est élégamment chaussée, non point pour être cendrillon et se sauver à l’heure de l’addition, et que nous nous sommes de gros sabots, chaussés.

   Cet échange, une femme abandonnant le pouvoir physique en échange de la protection de l’homme (c’est à dire l’amour) est l’essence de l’hétérosexualité, ai-je appris dans les livres.

   Dieu que c’est beau.

   Regardez dés demain si dans votre entourage tout se passe comme décrit ci-dessus. 

   Sous l’influence toxique du féminisme ( le pur, le dur) les femmes ouvrent seules  leurs portes.

   Même que dans certains établissements, réservés strictement aux femmes, ont été installées (je me demande bien par quelles ) des portes à ouvertures automatiques rien que pour emmerder les hommes, les durs, les vrais, les tatoués.

   Aucune identité sexuelle n’est plus validée, aucun des deux sexes ne sait où se situer (alors que généralement :  au dessus des parties pour les hommes. et derrière un voile transparent pour les femmes)

   Les hommes se sentent inutiles et impuissants, et les femmes se sentent rejetées et non aimées………

   J’ai assisté récemment à un épisode  d’un machisme insoutenable dans un restaurant.

   Figurez-vous, qu’à un couple qui allait dîner, le garçon du restaurant tendit à la dame une carte des menus sur laquelle les prix des plats n’étaient même pas portés…. comme si la femme ne savait pas lire !..scandale… elle s’est sentie rabaissée, déjà elle savait sur qui compter !

    “Qu’allez-vous commander ma chère ? ” l’Homme en parfait gentleman lui offrait un bon début de soirée .« Commander » n’est-il pas le souhait qu’elle aime à réaliser ?

   ” t’occupe pas pépère, tu vas pas être déçu “.

  Et là, la guerrière, bien dissimulée derrière son masque de minaude-douceur, toute chatte fourbe et féline resserrant son lacet , met en place sa stratégie.

   Le chevalier goûte déjà sa victoire. Elle, à portée de son chéquier, un dernier coup de stylo ou mieux encore, une trace de carte bleue « comme pour lui dire les mots bleus les mots qu’on dit avec les yeux, parler lui semble ridicule devant une phrase inutile ,qui briserait l’instant fragile. »…..sacré Christophe, tu rêves….Elle a tout compris…..

   Plus tard il portera au sommet de sa lance, en guise de reconnaissance, un morceau de tissu comme cela se pratiquait lors des tournois au moyen-âge ( il y a des jours les mecs vous êtes pas loin de cet age-moyen! ) …peut être un sous vêtement affriolant, ultime rempart abandonné sous un ultime coup de boutoir.

   Sa dame alors exaspérée s’exclamera Eh Marcel.. rends moi ma culotte.. non mais t’es fétichiste ou quoi.. pauvre malade! »

   Mais avant ce dénouement probable (je vous rappelle quand même que le meilleur moment en amour c’est quand on monte dans l’escalier ) elle avancera :

   “j’ai besoin de me refaire une beauté, ou sont les toilettes ?”

   Et là, se dirigeant vers la porte des WC d’un pas chaloupé, roulant des hanches, il n’ y aura pas un con pour lui tenir la porte.

    A vous de trouver une moralité.

.

   ©Philippe X – 26/03/2019

 

5+
En roue libre | [email protected] | Site Web

'' nul n'est prophète en son pays''...c'est pour cette raison que je voyage.
''Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit.''...vous êtes mes invités, au banquet de la littérature....

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/plume-jaime-les-hommes-philippe-x/

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
Christian SatgéDellolyBéatrice Montagnac Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Christian Satgé
Membre

Un texte comme tu sais les ciseler et comme je les adore tout en finesse sous des apparences de grivoise légèreté. Bravo et merci pour ce partage sur le thème éternel d’une association qui tourne souvent à confrontation.

Delloly
Modérateur

cher redoutable conteur. Je vous imaginerais bien à la radio, de ces émissions à la Jean Yanne, c’éut été surprenant et drôle
mais vous avez bien raconté….
pas comme les Incas et leur année 2012 indiquant une nouvelle ère, celle de la femme
Quoiqu’il en soit, seule la femme est créatrice (et destructrice aussi) de par son pouvoir de mettre au monde, l’homme est tel un vent
apportant particules… Lors nous ne pouvons que l’aimer… la femme.. et en rouspéter
cordialement cher orateur
Ol

Béatrice Montagnac
Membre

Bonjour Philippe quel exaltant texte et que dame veut elle l’aura en condamnant l’homme fourbe
Entre poésie et le verbe bien cousu de phrases cultes bravo cher loup la bises sur le museau

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE