«

»

Juin 08 2019

Imprimer ce Article

Planter mes crocs – Philippe X

   Dans un passé récent un article sur le NET, relatait les agissements d’une bande de jeunes adolescents qui avaient martyrisé un chat.

.   Par plaisir ?  Non parce qu’ils s’ennuyaient .

    Une lectrice amie et blogueuse s’enflammait et par l’intermédiaire de son blog déclarait ouvertement que ces salopards méritaient le même sort.

    Cri du cœur, de colère contre de tels agissements.

    S’octroyant un droit de réponse, un écrivain en devenir  (en manque d’auditoire) s’en prit violemment à cette amie.

    En substance, il lui  reprochait ses propos plein de haine et de violence, pépinière de votes extrémistes qui allaient conduire cette femme vers des choix et agissements « frontistes »…vous me suivez ?

    Du haut de sa tribune il aboyait :

    « De quels droits vous comportez-vous de la sorte et pourquoi portez-vous un tel jugement ?

    En somme elle aurait dû avoir honte de sa réaction.

    J’ai pris la défense de cette femme qui n’osait plus réagir.

    Les chats, je les aime bien, les cons je les supporte de moins en moins.

    Au travers de sa réaction, oh ! Combien légitime, ce bourgeois mou du bulbe, clouait à la porte de sa grange cette femme devenue sorcière aux yeux d’un Oh con-bien pensant”

    Quand un acte répréhensible est qualifié : de barbarie, qu’il est  inacceptable, injustifiable et même incompréhensible ou inconcevable, n’est-ce pas une condamnation  sans appel ?

     Je vous relate quelques un des mes propos :

    Je me re-cite :

    « Comment accepter ce lynchage, cette justice expéditive qui heurte vos bons sentiments, c’est peut être grâce à des atermoiements de « bien pensant » que la justice mène à un train de sénateur son fléau.

    Elle suivra son cours, loin des passions, à pas feutrés ou selon que vous soyez puissants  ou misérables, les jugements de cour vous rendront pestiféré ou pas… comme ce chat. »

    Vous avez le courage de vous mettre en situation « comment tu réagirais si on s’en prenait à tes enfants ?» 

    Votre réaction fut épatante car elle est celle d’un honnête homme plein d’insouciance :« je ne sais pas ». avez-vous répondu dans mon premier post.

     Bluffé, je le suis  par un tel calme.

     C’est sûr vous êtes d’ailleurs…Olympien ?

     Self contrôlé ou tournez-vous la tête de l’autre coté quand …..Une femme se fait agresser dans un métro ou que des loubards massacrent une petite vieille ?

     Voilà du pain béni pour les mauvais bougres qui, j’en suis certain, ont eu une jeunesse difficile.

     C’est ce que j’appelle la symptomatique du Tarot :

      « L’Excuse  n’est pas considérée comme un atout, mais comme un honneur. » c’est cet honneur qui vous fait défaut.

      Ce monde bisounours dans lequel vous internez la rédactrice de ce « mein Kampf gegen das bose » est très loin du fleuve tranquille dans lequel elle a surnagé.

      Cette dame a une histoire ; elle en porte les dates importantes dans sa chair, vous , le poltron, vous vous permettez de la rabaisser.

     Son sauf-conduit fut en d’autres temps délivré par un Anar de cœur et de tête, c’est donc dans un piège qu’elle serait tombée ? Liberté, j’écris ton nom partout….sauf ici ?

    ( pour votre gouverne, elle publiait à la Librairie des Inconnus dont Pierre était le créateur )

    A vaincre sans péril vous triompherez sans gloire.

     Poursuivant ma charge de la Brigade légère ;

    « Vous laissant, comme bien d’autres, face à votre démission et à la mollesse de votre vie, j’espère que votre chemin  ou celui de vos proches ne croisera jamais d’enragés, d’affamés de vraie justice, vous l’apprendrez, les moulins à vent ne sont pas dangereux.

    Vous ne  pouvez continuer de guerroyer littérairement, un jour vous aurez à prendre ouvertement position comme un Homme. »

    En conclusion je le renvoyais à cette citation d’un homme qui, je l’espère, face aux pressions médiatiques, ne déviera pas son lancé de pavés :

    ‘‘Quand une fois, la liberté a explosé dans une âme d’homme, les dieux ne peuvent plus rien contre cet homme-là.”

    Je l’affirme, je suis de ceux là.

    Je cite : « Dans le déroulement exaltant et plus que millénaire de notre civilisation, notre époque apparaît comme figée. Progressivement le monde a été livré à la nonchalance, et c’est cette mollesse que l’on propose à l’excitation de ma génération.

    Se révolter devient alors une aventure superbement urgente et absolue. Des printemps de réflexion, des hivers d’indignation et toutes ces délibérations déguisées en résistances, doivent forcément aboutir à l’action.

    Et celle-ci doit être absolument coupante, décisive, déchirante, elle doit interrompre le temps de la science et de la  conscience pour une plongée brutale et grisante dans l’inconnu où il n’est plus concevable d’observer une distance démocratique. ».

    J’appellerai cette action : “mettre les mains dans le cambouis, lancer un pavé quand on en a marre, mettre mon poing dans la gueule, planter mes crocs dans la partie charnue d’un individu »

    Mais peut être avez vous des suggestions ?

.

©Philippe X – 08/06/2019

9+
En roue libre | [email protected] | Site Web

'' nul n'est prophète en son pays''...c'est pour cette raison que je voyage.
''Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit.''...vous êtes mes invités, au banquet de la littérature....

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/planter-mes-crocs-philippe-x/

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
ChanTal-CChristian SatgéDelloly Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Quel beau réquisitoire contre la bêtise des donneurs de leçons qui se prétendent
autorisés à donner leur avis…
Superbe lancer de pavé Philippe !
D’accord avec vous pour mordre à pleines dents…………
Amitiés

Chantal

Christian Satgé
Membre

Un superbe plaidoyer auquel on en peut que souscrire même si d’ordinaire je ne hurle pas avec les loups, mais avec Loupzen je sais que je serais toujours du bon côté de la justesse… et de la justice quoi que celé-ci décide en sa robe d’hermine.

Delloly
Modérateur

Magnifique hurlement posé.
Dans le monde archaïque des experts américains
Ils diraient que ces jeunes sont de potentiels “serial killer ”
Et que si point mot ne se dit à ces maux…alors leur raison leur donnera un jour opportun
De devenir serial killer. Puisque sans frontière à l immoralité
Pourquoi s acharner sur un chat … si ce n est par lâcheté
Comme le fut ce cautionneur imbu de sa personne
Bravos à Vous le loup
Oli0

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE