«

»

Nov 14 2019

Imprimer ce Article

Plaie au cœur – Dorian Bilquart

Écoute, mon petit gars, je sais pas qu’elle monde on te laissera,
Mais il est venu pour moi, le temps de tirer révérence.
Puisqu’ici, tu sais, rien n’a de sens.
La solitude sera mon dernier repas.
Je ne veux plus faire semblant d’être heureux,
Sachant que demain rien ira mieux…

Les dieux nous ont condamnés, à crever dans cette inhumanité !
Car ce siècle est mort, car ce monde est perdu.
Et je n’ai même plus les yeux pour pleurer,
Je n’ai que mes mains, pour abriter chagrin.
Je ne sentirai plus le parfum des fleurs de bon matin.

Les mômes crient leurs rages, par-delà les flots des océans.
Et puis, il n’y’a même plus d’étoiles dans le ciel,
Alors, ils ne rêvent plus de marcher sur la lune,
Mais ils rêvent de savoir comment se faire de la thune !
Qu’en est-il du souvenir du temps, où nous étions enfants ?

Dis-moi qui sont ces bourreaux, qui nous tuent sans un mot ?
Qui nous emportent et nous traînent à la tombe, quand eux, ils ont la lune…
Dis-moi pourquoi des hommes crèvent sous des ponts ?
Pourquoi nous ne sommes que des pions, des visages sans nom ?
Pourquoi l’on égorge encore des enfants ?

Il ne nous reste plus qu’un seul droit,
Celui de fermer sa gueule, pour finir tout droit vers le cercueil.
Qu’importe, notre cœur ne sais même plus comment battre tout seul.
Mais, je sais que viendra ce jour, où l’on sera libre, où l’on sera beau.
Lorsque l’on trouvera la paix, en touchant la lumière…

La vie ne m’a donné, pauvre de moi, que la loyauté.
Ainsi que des sanglots, pour uniques armes.
J’ai perdu mes rêves, jeté mon âme, noyé ma flamme…
À nos peines, à nos joies, à nos rires, à nos amours.
Mes amis, je garderai votre amour à tout jamais…

 ©Dorian Bilquart

5+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/plaie-au-coeur-dorian-bilquart/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
Dorian BilquartSimone GibertAnne Marie Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Simone Gibert
Membre
Simone Gibert

Merci pour ce texte ! Tout est tristement vrai, mais gommez un peu votre amertume, c’est une personne qui a beaucoup vécu qui vous le demande.

0
Anne Marie
Membre
Anne Marie

Cher Dorian, si comme moi vous déposez le noir sur la feuille pour garder une certaine harmonie à la lumière du jour, votre texte est vraiment réussi. Il coule…sous entendu, les mots glissent tout seul et rien n’accroche ni ne gène (à mon humble sens en tout cas). Maintenant sur le fond, certes le mur est proche…mais l’action est toujours possible. Bon courage à vous et ne tirez pas votre révérence trop vite !

0